Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La pauvreté gagne du terrain, constate le Secours Catholique

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 7 Novembre 2013



Le Secours Catholique a rendu public, jeudi 7 novembre, son rapport statistique annuel 2012 sur la pauvreté en France. L’association, qui a rencontré près d’un million et demi de personnes dans ses centres d'accueil, dresse un tableau affligeant d’une précarité qui gagne du terrain.

Ainsi, « en 2012, le Secours Catholique a soutenu 9 000 personnes de plus qu’en 2011 (5 000 adultes et 4 000 enfants) soit une augmentation de 0,6 %, alors que la population résidant en France a augmenté de 0,47 % dans la même période », est-il indiqué dans le rapport. L’association, qui apporte son aide aux plus précaires, a reçu 70 % d’adultes seuls (avec ou sans enfants) et 30 % de couple. Parmi ces couples, 52 % étaient Français, 38 % étrangers et 10 % « franco-étrangers ».

« Le nombre de couples avec enfants est en hausse de 2 % par rapport à 2011 », fait remarquer l'association. Et la part des étrangers accueillis poursuit son augmentation. En 2012, ils représentent 33 % des personnes accueillies, pour 20 % en 2000 alors que « dans la population France entière, la part d’étrangers oscille autour de 6 % depuis vingt ans ». Près de 60 % de ces migrants venaient d’Afrique, contre 75 % l'an dernier.

« La part des sans-papiers rencontrés par le Secours Catholique a presque doublé en dix ans. Cela peut être lié, autant au niveau des accueillis que des accueillants, au fait qu’il est moins difficile de s’exprimer sur le statut en 2012 que dix ans auparavant. Mais cela peut également résulter de la politique restrictive de l’immigration », note le rapport. « Environ 42 % des étrangers en situation de pauvreté ne perçoivent aucune ressource, soit 6 fois plus que les Français » et « les migrants sont 21 % à percevoir des allocations familiales, les Français sont 34 %. En ce qui concerne la perception de prestations logement, la part des étrangers qui en bénéficient est de 32 % tandis que celle des Français est de 66 % », explique Le Secours Catholique.

Le Secours catholique, qui publie dans son rapport une analyse thématique sur l’emploi des plus pauvres, constate par ailleurs que « le marché du travail leur est inaccessible ». Difficile dans ces conditions de se sortir de la précarité.

Alors que la crise économique continue de sévir, le revenu moyen des ménages accueillis par le Secours Catholique a subi une baisse de 1,8 % en un an.

Lire aussi :
Racisme et discriminations à l’origine de la pauvreté, avertit l'ONU
La discrimination contre les pauvres bientôt sanctionnée ?
Agir contre la misère, un forum contre la pauvreté
Trop d'enfants pauvres dans les pays riches
Combattre la pauvreté dans le monde : un devoir religieux de tout-e musulman-e




Loading