Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Esclavage : des militants anti-négrophobie indésirables à la cérémonie

Rédigé par La Rédaction | Lundi 13 Mai 2013



La commémoration annuelle de l'abolition de l'esclavage le 10 mai n’a pas été de tout repos pour la Brigade anti-négrophobie (BAN). Trois de ses membres, dont son porte-parole Franco Lollia, ont été interpellés par les forces de l'ordre puis placés en garde à vue pour « rébellion ».

Ces derniers disposaient pourtant de cartons d'invitations pour participer à la commémoration au jardin du Luxembourg, à Paris. Mais les policiers n’ont rien voulu entendre et les ont exclu de la cérémonie officielle en raison du port de leur tee-shirt sur lequel est écrit « Brigade anti-négrophobie ».

Libérés au bout de 24 heures, ils ont à nouveau été mis en garde à vue, lundi 13 mai, après avoir répondu à la convocation du commissariat du 5e arrondissement parisien. Ils ont finalement été relâchés en fin d’après-midi. La BAN et le mouvement Emergence, dont le porte-parole Almamy Kanouté a aussi été interpellé, ont dénoncé une « intimidation ».

La BAN a rappelé que ses membres ont pu participer, en 2012, lors de la précédente commémoration qui s’est déroulée sous l’ère Sarkozy. Les militants ont signifié leur volonté de porter plainte.

Lire aussi :
Hollande refuse la réparation financière de l’esclavage




Loading