Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Deux plaintes annoncées après l'agression de l'accompagnatrice voilée au conseil régional

Rédigé par Lina Farelli | Jeudi 17 Octobre 2019 à 11:24



Deux plaintes annoncées après l'agression de l'accompagnatrice voilée au conseil régional
L'accompagnatrice scolaire agressée par un élu RN à Dijon lors d'une séance du conseil régional en raison de son voile a décidé de porter plainte. Deux plaintes sont annoncées, l'une pour « violence en réunion par personnes dépositaires de l’autorité publique », l’autre pour « provocation publique à la haine raciale par des élus ».

La première annoncée va être déposée jeudi 17 octobre auprès du parquet de Dijon, a annoncé le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF). La seconde est une « plainte avec constitution de partie civile devant le Doyen des juges d’instruction de Paris ».

« Tout acte islamophobe est un acte raciste qui sera poursuivi. Nous rappelons que l’islamophobie n’est pas une opinion, mais un délit », indiqué l'association auprès de laquelle Fatima E. s'est livrée plus tôt dans la semaine.

« Je comprends maintenant pourquoi les autres mamans voilées ne participent pas aux sorties scolaires », a regretté l'accompagnatrice auprès du CCIF dans un entretien relayée sur son site mardi 15 octobre, déclarant maintenant avoir « peur de tout ».

Il « vient de détruire tout un travail que je faisais indirectement » auprès des élèves

« On était dans un coin ; je pensais même que personne ne pouvait nous voir. Et là j’entends quelqu’un dire "Au nom de la laïcité", puis j’entends des personnes qui commencent à crier, s’énerver. Franchement, j’étais là sans être là. La seule chose que j’ai vue, c’était la détresse des enfants. Ils étaient vraiment choqués et traumatisés. Et on le voit bien dans la vidéo : ils n’arrêtent pas de bouger et de se retourner vers moi. Ils me disaient : "Mais c’est contre toi ! C’est à toi qu’ils disent d’enlever ton voile" », témoigne Fatima.

« Moi je souriais. Ce n’était pas pour narguer, comme j’ai pu entendre certains le dire. Je souriais d’abord à sa bêtise. Et il ne fallait pas que je cède : si moi je panique, les enfants auraient été encore plus traumatisés (…) j’étais là sans être là, j’étais concentrée sur les enfants », raconte-t-elle.

Malgré les marques de soutien observées sur le moment, « quand j’ai vu mon fils en train de craquer, je leur ai dit que je ne pourrai plus rester. (…) Je ne voulais pas craquer devant les enfants, donc je suis sortie ». Mais une autre élue, ex-FN Karine Champy, l’a alors agressée, obligeant un vigile à intervenir.

Pour la plaignante qui affirme avoir maintenant « une opinion négative de ce qu’on appelle la République », l'élu RN « vient de détruire tout un travail que je faisais indirectement auprès de cette classe, dont les élèves d’origine immigrée étaient parfois dans une attitude de penser que la France était contre eux et qu’ils sont rejetés ».

Pour le CCIF, elle est aujourd’hui le symbole de « la part visible d’une douleur souvent enfouie et étouffée, mais aussi l’image troublante d’une parole confisquée ».

Lire aussi :
Macron alerte contre les amalgames pouvant conduire la France « à la guerre civile »
Sorties scolaires : le recadrage salutaire d'Edouard Philippe, qui refuse une loi d'interdiction du voile




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Mythopasmytho le 17/10/2019 23:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi aussi j'aurais eu confiance et n'importe lequel d'entre nous n'aurais pas considérée comme étant possible, vraie l'injonction d'un bannissement sans argument légitime, la loi.

2.Posté par Mythopasmytho le 17/10/2019 23:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi les élus n'osent pas faire entrer dans la loi cet interdit (le foulard) tandis que tous tiennent le discours (le foulard ce grand satan) pas par égard pour la liberté (le républicanisme) mais parce qu'ils ont des scrupules à entacher la blanchité.

3.Posté par Mythopasmytho le 18/10/2019 00:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le foulard est un signe politique satanique.
Mais alors vous voulez le faire interdire!
Non! On veut juste qu'elles renoncent à le porter.
Mais si vous dites liberté de le porter vous savez bien qu'elles continueront à le porter.
Oui. Mais nous lutterons contre.
Oui mais comment!
Et bien en le disant juste. En convainquant, en faisant se rallier en martelant le foulard, ce grand satan.

4.Posté par Mythopasmytho le 18/10/2019 00:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si j'avais su avant que le fait de porter un foulard puisse etre l'une des pires subversion qui soit pour la France ça m'aurait évité de perdre du temps.
Elle me déçoit trop tard en résumé.
Elle aurait pu (et du) montrer sa vraie face avant cette cachotière. Sournoiserie et fourberie sont en vérité son nom. Si un jour à l'étranger on me demande si je suis Français je nierais.

5.Posté par Mythopasmytho le 18/10/2019 01:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tous autant que nous sommes appartenons à l'Etat, la France n'a de république que le nom. La France est un pays viscéralement raciste et une monarchie absolue. Un semblant d'opposition pour tenter donner le change mais qui pensent tous pareil. Un despotisme laicard et blanc.
Ne pas tenir compte de ce message.
Propos issus d'un clavier autonome et sans fondement. Lol.

6.Posté par Mythopasmytho le 18/10/2019 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne peut pas ne pas etre noir si on l'est.
On ne peut pas ne pas etre homosexuel si on l'est.
On ne peut pas ne pas etre musulman si on l'est. Etc.
On ne peut rien contre ce que sont les gens.
Aussi on opte pour tenter de calmer racistes, homophobes ou xénophobes de faire de notre société non pas une égalité entre les différences mais annihilation des différences pour une égalité.
Les noirs ne sont pas noirs, les races n'existent pas, on ne voit pas les couleurs, quiconque voit les couleurs est un raciste.
Et hop, les noirs n'existent pas. Celui qui dit de lui meme qu'il est noir est un indigéniste, un raciste. Et hop.
Egalement tu n'es pas homosexuel. Tu as des droits, tu ne peux donc pas souffrir d'homophobie, ton identité est reconnue, nous ne voyons pas les différences, tu es un hétérosexuel comme les autres. L'homophobie n'existe pas puisque l'homosexualité n'est pas une sexualité. Les victimes ont un désir de visibilité mais elles n'existent pas. Et hop.
Tu es musulman. Tu as la liberté de culte. Tu ne peux donc pas souffrir d'islamophobie. Les musulmans n'existent pas. Les victimes sont prosélytes. Mais elles sont des athées comme les autres. C'est leur visibilité qui les fait exister. Mais musulman n'existe pas. Et hop.
Les femmes également sont des hommes comme les autres. Elles ont une égalité de droit. Une femme n'existe donc pas. C'est leur apparence, leur féminité qui les faits exister. Elles sont sexistes et veulent se différencier. Et hop.

7.Posté par Mythopasmytho le 18/10/2019 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les droits. Tu as le droit. Confusion entre lieux publics et espace public. Ici il y a des droits, il existe dans mon entreprise une parité, une non discrimination, une laicité. Et hop. Tous les racismes, tous les rejets ont disparus. Tu as le droit. Les noirs n'existent pas. Les homosexuels n'existent pas. Les femmes n'existent pas. Les différences n'existent pas. Tu ne souffres pas de rejet, rien n'existe, les droits le disent. On est tous pareils. Musulman n'existe pas. Noir n'existe pas. Etc.

8.Posté par Mythopasmytho le 18/10/2019 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faut t-il éliminer l'islam ou le changer?
Vraie question lors d'un débat télévisé.
Ce pays est un vrai asile.

9.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 31/10/2019 07:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A mon avis, il ne faut pas changer l'islam, ni l'éliminer, mais simplement se débarrasser de l'islam politique, à la manoeuvre souvent et en particulier certainement organisateur de la petite provocation décrite ici.

Contre feu médiatique manifeste de l'attentat récent (dans les perceptions), il est possible qu'il ait été en fait contre productif, vu ce qu'il a soulevé en fait.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.