Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Bordeaux : pro et anti-mosquée dans la rue

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 7 Février 2014



Opposé à la construction d’une mosquée à Bordeaux, le Front national (FN) local organise une manifestation, samedi 8 février, pour dire non à ce projet. En parallèle, un groupe d'associations, de syndicats et d'organisations politiques ont décidé d’appeler à un contre manifestation pour l'égalité des droits contre le racisme, à la même heure et au même endroit que celle du FN.

Craignant une confrontation violente entre les opposants et les partisans au projet de centre islamique, la préfecture de la Gironde a décidé de faire en sorte que les deux cortèges soient séparés, indique France Bleu Gironde. Le rassemblement du FN et la contre-manifestation devront se tenir à deux endroits différents de la ville, a décidé le préfet Michel Delpuech. Ces dispositions « s'inscrivent dans la volonté de concilier le bon ordre et la liberté de manifestation », justifie la préfecture, qui fait savoir qu’« un service d'ordre approprié sera mis en place par la Direction Départementale de la Sécurité Publique pour veiller à leur respect ».

Le projet de centre islamique, qui sera au cœur de ces deux manifestations, est d’une grande envergure. En plus d’intégrer une mosquée pouvant d'accueillir environ 3 500 fidèles, le centre devrait abriter un amphithéâtre, des salles de réunion ou encore une bibliothèque. Une cafétéria et un restaurant ouverts à tous sont également envisagés.

Contrairement au candidat FN aux prochaines municipales Jacques Colombier, le maire UMP de Bordeaux, Alain Juppé, candidat à sa propre succession et son principal adversaire, le socialiste Vincent Feltesse, soutiennent ce projet. Ce dernier a même alloué 50 000 euros de sa réserve parlementaire au futur centre cultuel et culturel dont le budget global est estimé entre 15 à 20 millions d'euros.

Lire aussi :
Un député PS finance la future mosquée de Bordeaux
Bordeaux : l'AMG reste aux mains des proches de Tareq Oubrou