Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 






Sur le vif

Après le Bonheur et la Tolérance, les Emirats inaugurent un ministère des « Possibilités »

Rédigé par Benjamin Andria | Mercredi 24 Avril 2019



Après le Bonheur et la Tolérance, les Emirats inaugurent un ministère des « Possibilités »
Après le lancement d’un ministère du Bonheur et celui de la Tolérance en 2016, Mohammad ben Rached al-Maktoum, le chef du gouvernement fédéral des Emirats arabes unis, a annoncé, mardi 24 avril, la création d'un ministère des « Possibilités ».

Ce nouveau ministère, « non conventionnel, sans ministre », serait assumé par l'ensemble des membres du gouvernement.

« Il travaillera sur les questions d'importance nationale en vue de bâtir un nouveau système de gouvernement pour le futur », a précisé celui qui est aussi souverain de Dubaï dans un communiqué du bureau d'information de l'émirat de Dubaï rapporté par l’AFP.

Ce département aura pour mission, entre autres, de « réduire le temps d'attente » dans les administrations et d'imaginer de « nouveaux projets et systèmes pour le futur ». La philosophie derrière la création du ministère est que « l'impossible ne fait pas partie de notre dictionnaire ».

Lire aussi :
Aux Émirats Arabes Unis, la reproduction d'une statue bouddhique sur une autoroute fait sensation
Après le voyage du pape François aux Émirats Arabes Unis, le dialogue islamo-chrétien en sort renforcé
Qatar et Émirats : le conflit entre deux islams




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Fatima le 24/04/2019 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Longtemps je n'ai pas compris ce que signifiait le mot bonheur.
Je ne sais pas pourquoi je comprenais que ça signifiait etre heureux.
Et du coup je me demandais bien sur, comment fait t-on pour etre heureux.
Et par extension du mot bonheur qu'il était un terme absurde.
Je n'ai compris que récemment qu'il signifiait plaisir.
Faire donc, et pas etre.
Que c'est de moments dont il est question avec ce terme et pas d'un état toujours égal.
Mes plaisirs sont très simples et j'ai compris du coup que j'étais heureuse mais que je ne le savais pas.
Les plaisirs ne se choisissent pas.
Aimer ou détester la solitude par exemple ça ne se choisit pas.
Lorsque j'étais petite je m'étais demandé pourquoi j'étais là. Je pense que ça doit le faire à tous les enfants.
Je m'étais dit, la réponse se trouve chez mes parents.
Puis je me suis dis, j'ai besoin d'eux. Ils s'occupent de moi, ils tiennent à moi, ma raison d'etre se trouve là. Des personnes m'aiment et je compte pour elles.
Moi aussi je les aime, mais si je n'étais pas là ils pourraient s'occuper d'eux tous seuls. Moi par contre je ne le peux pas.
Moi j'ai besoin d'eux, mais eux pas de moi, ils savent ce qu'il faut faire, quand, pourquoi etc..
Puis je me suis mise à me dire, qui à donc besoin d'eux.
J'ai trouvé comme raisonnement. Tenez-vous bien. Personne.
S'ils n'étaient pas ensembles tous les deux, personne.
Ca m'a traumatisée.
Les adultes ont besoin d'un autre adulte pour vivre.
Ils ont comme moi besoin de quelqu'un eux aussi.
S'ils ...  

2.Posté par Fatima le 24/04/2019 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout ce qui existe peut etre synonyme de bonheur.
L'amour par exemple. Il peut d'ailleurs aussi causer du malheur.
Il a un pouvoir sur nous c'est ça l'embetant.
On en décide pas, c'est ça le problème.
Il a un pouvoir sur nous. C'est surement pour ça que d'anciennes civilisations croyaient en un Dieu de l'amour. Ou son pendant le Dieu de la guerre.
Les sentiments ont un pouvoir sur nous.
Je crois qu'à peu près tout implique les sentiments.
Le bonheur c'est le plaisir.
Mais c'est le désir qui conduit au plaisir.
Et n'importe quoi peut susciter un désir. Acheter des choses par exemple. On se fait plaisir dit t-on. Le bonheur n'est surement que ce que l'on dit qu'il est finalement.
Les possibilités ça peut etre n'importe quoi.
Tout dépend si l'on parle de chez soi (sa maison). Du pays ou se trouve cette dernière ou du monde qui l'entoure (les autres pays)
Sa maison ce n'est pas très intéressant.
Son pays un peu plus.
Le monde aussi.
Qui a inventé les pays. Personne.
Pour le monde, idem. Personne.
Et c'est surement pour cela que l'on ne sait pas ou l'on habite. Lol.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.