Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Affiches anti-islam : Le Pen relaxé

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 6 Avril 2011



Ses affiches, intitulées « Non à l’islamisme » et diffusées pour la campagne des élections régionales de mars 2010, avait choqué les musulmans. Poursuivi par le Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples (Mrap) pour « incitation à la haine raciale », Jean-Marie Lepen a été relaxé, mardi 5 avril, par le tribunal correctionnel de Nanterre (92).

Le Pen père a réussi à mettre de nouveau la justice de son côté. Accusé par SOS Racisme et la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) pour les mêmes faits, le président d’honneur du Front national avait été acquitté une première fois en décembre dernier pour des raisons procédurières.

L'avocat du Mrap, Me Khaled Lasbeur, s'est déclaré « surpris » de la décision prise par le tribunal de Nanterre. Une peine d'emprisonnement avec sursis avait été requise le 1er mars contre l'ancien président du FN.

Cependant, les juges ont souligné que la place de l'islam en France s'inscrivait dans le débat politique hexagonal et que les islamistes ne constituaient pas juridiquement un groupe de personnes au regard de la loi du 29 juillet 1881 relative aux libertés de presse et d'expression et visée par le Mrap dans son action en justice.

Du côté du FN, on jubile. La décision « fait honneur à la justice, et rappelle aux professionnels de l’antiracisme que Jean-Marie Le Pen et le Front National ont parfaitement le droit d’alerter les Français des dangers de l’immigration et de l’islamisme, défendus par le système UMPS », a fait savoir, mercredi 6 avril, le parti par voie de communiqué.

Lire aussi :
Elections cantonales 2011 : les Français démobilisés, la gauche confortée, le FN renforcé
Jean-Marie Le Pen relaxé pour ses affiches islamophobes
Régionales 2010 : la gauche victorieuse, le FN renforcé
Le tribunal interdit les affiches du FN
La laïcité lepénisée





Loading