Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

Sur le vif

Tunisie : les femmes peuvent désormais épouser un non-musulman

Rédigé par Linda Lefebvre | Vendredi 15 Septembre 2017 à 11:26

           


Tunisie : les femmes peuvent désormais épouser un non-musulman
A la demande du président tunisien Beji Caïd Essebsi, une circulaire de 1973 interdisant l’union d’une Tunisienne de confession musulmane avec un non-musulman a été abrogée.

« Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la Tunisienne avec un étranger, à savoir la circulaire de 1973 et tous les textes semblables, ont été annulés. Félicitations aux femmes de Tunisie pour la consécration du droit à la liberté de choisir son conjoint », a déclaré sur Facebook la porte-parole de la présidence, Saïda Garrach.

Cette décision fait suite à l'annonce par le chef de l’Etat tunisien en août, à l’occasion de la fête de la Femme, de sa volonté d’abroger cette circulaire et autres textes affiliés.

Jusqu’à ce jour, si les Tunisiennes souhaitaient que leur mariage soit reconnu ou célébré en Tunisie, elles devaient fournir un certificat de conversion à l’islam de leur futur mari, en particulier s'il est étranger.

« C’est une victoire des femmes tunisiennes et du mouvement féministe qui s’est mobilisé contre ce texte contraire aux conventions internationales signées par la Tunisie et à l’esprit de la Constitution », a déclaré Mona Ben Jemia, présidente de l’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD). L’annulation de la circulaire de 1973 était en effet une demande récurrente d’associations et ONG.

« Cette pratique, dictée par une circulaire contraire à la Constitution en l’occurrence la liberté de conscience et l’égalité entre l’homme et la femme et aux lois tunisiennes est une aberration », dénonçait Yamina Thabet, présidente de l’Association tunisienne de soutien aux minorités.

La nouvelle Constitution, adoptée en 2014, stipule que les « citoyens et citoyennes sont égaux en droits et devoirs ». Un principe que le président tunisien entend mettre en œuvre, notamment sur la question de l’héritage, sujet sensible faisant l’objet de débats en Tunisie.

Lire aussi :
Tunisie : vers l'abrogation de l'interdit aux femmes d'épouser des non-musulmans
Tunisie : une loi historique contre les violences faites aux femmes adoptée




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Fadhel LAALAI le 15/09/2017 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a une vraie confusion des genres quand on aborde ce problème.On n'évalue pas un couvent avec les mêmes critères qu'un lupanar.
1)Aspect religieux.Il y a confusion entre tunisianité et islamité.Une personne née dans une sphère islamoïde n'est pas forcément musulmane au sens islamique.La sociologie n'est pas la charia.Un exemple:un Français était prêt à voir un mufti pour se déclarer musulman;mais,la Tunisienne avec qui il aurait voulu se marier ,a refusé net.Alors,qui des deux a besoin d'un certificat de conversion ?Je dirais mieux :cette Tunisienne a justement le plein droit de se marier avec un non-musulman,jamais avec un vrai musulman selon la charia(voir le verset 2 de la sourate Attawba(La Repentance).).Toute cette confusion provient du fait que la religion n'est ni une nationalité ni un critère inscrit sur les papiers d'identité.Cela ne le sera qu'après la sortie de la Bête de l'Apocalypse pour ceux ou celles qui y croient.
2)Aspect politique :Ce remue-ménage n'est dû qu'à la fièvre électoraliste du nouveau pion du Nouvel Ordre Mondial:le dénommé Essebsi,élu grâce au vote des femmes par peur de l'islamisme et aussi semble-t-il au vote des morts.Ce nouvel Ubu veut regagner les élections présidentielles,probablement pour asseoir une nouvelle dynastie:la sienne:le fils s'y prépare déjà!Donc,la mesure prise est certainement une gifle pour ce qui reste de symboles islamiques en Tunisie.Il n'y a qu'à voir les cris de victoire des associations lesbiano-féministes connecté...  

2.Posté par @laalai le 15/09/2017 21:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon Dieu quel vomi votre commentaire.
Un tunisien

3.Posté par Khadija Nasser le 15/09/2017 23:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A @laalai,commentateur n°2:Vous ferez mieux de donner vos arguments au lieu de nous parler de vos dysfonctionnements gastriques.Cela n'est ni intéressant ni ragoûtant.

4.Posté par Asdrubal Saladin le 16/09/2017 00:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout compte fait,cette «révolution » tunisienne n'a rien d'un conte de fée à tel point qu'on en arrive à regretter Bourguiba.Entre des soi-disant démocrates et des pseudo-islamistes qui courtisent les anciens valets de Bourguiba ,le peuple reste le dindon de la force,accablé par la dictature,l'imposture et la misère .Le paysage politique reste pauvre et le futur très sombre,sauf pour les nantis anciens et nouveaux.Ceux-ci ont appris par leurs maîtres islamophobes de France et de Navarre comment occulter les vrais problèmes pour lancer l'opinion publique contre des moulins à vent,dont l'islam paie lourdement la facture alors que,depuis des siècles,la Tunisie a été gérée par des kémalistes,puis par la France puis par des bourguibistes. On s'attaque non à l'islam mais aux ersatz qui le remplacent.Cela a différents tenants et aboutissants,tous politiques.Il s'agit d'électoralisme terre-à-terre pour les différentes élections à venir alors que l'économie tunisienne va dans le mur.Donc,tout est bon pour court-circuiter par exemple le premier ministre actuel dans sa tentative de lutter contre la corruption,ce qui lui valut une popularité certaine.

5.Posté par Khadija Nasser le 16/09/2017 00:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A @laalai,pseudo du 2° commentateur:Il est bizarre que ce ne soient pas les crimes et délits de tes patrons qui te font vomir,mais ceux ou celles qui les dénoncent.Alors,attends-toi à en faire dans ton froc .

6.Posté par Fadhel LAALAI le 16/09/2017 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une erreur s'est glissée malencontreusement quand j'ai cité une sourate du Coran.Il s'agit de la sourate Annour(La lumière,n°350) et non Attawba.

7.Posté par Khadija Nasser le 16/09/2017 08:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'aimerai bien savoir pourquoi Saphirnews nous inflige la photo de quelqu'un qui passe la bague d'alliance au doigt de sa fiancée alors que l'alliance est une croyance catholique,ni juive ni musulmane?

8.Posté par Fadhel LAALAI le 16/09/2017 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Décidément,je n'arrive pas à donner correctement ma référence du Coran.Il s'agit de la sourate Annour n°24,verset 2.Il n'y a pas plus de 114 sourates dans le Coran.Qu'Allah me pardonne !

9.Posté par Melen le 20/09/2017 16:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est bien évidemment électoraliste, personne n'est dupe. La pauvreté, la corruption, c'est très secondaire. Le peuple est bete comme chou il ne comprend rien à rien. Les femmes, mes chéries venez donc ici, j'ai besoin de vous. Répétez après moi, le mariage, le mariage, le mariage. Allez mes chéries, je compte sur vous, au travail. Le chomage! Quel chomage! Mais tu vivras d'amour et d'eau fraiche ma chérie.

10.Posté par Melen le 20/09/2017 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est pareil en France, on nous amuse avec des thèmes, on jette un os à ronger au peuple et il fout la paix.

11.Posté par Khadija Nasser le 20/09/2017 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Melen. Vous avez raison.En réalité,la campagne de comm du gouvernement tunisien a plusieurs objectifs.D'abord,à l'intérieur,il s'agit d'assurer les prochaines élections grâce au vote féminin,en quelque sorte une marchandisation politique de la femme.Ah,que c'est formidable,le féminisme!Mais,cela s'adresse aussi à l'étranger,surtout à la France et à l'UE.D'abord,cela plaît beaucoup à la sphère islamophobe et fasciste comme le Monde,le Figaro,France24 où une journaliste d'origine tunisienne,sponsorisée par El Kabbach entre autres fait office de courroie de transmission et de pression .Cela fait aussi réagir la Française ou le Français moyens qui croient que la Tunisienne ne peut aimer qui elle veut,qu'elle doit accepter de se marier de force avec quelqu'un qui lui est imposé par sa famille,sinon un vieillard croulant sous l'or et les années.Cela n'existe plus en Tunisie.La Tunisienne couche avec qui elle veut,où elle veut,quand elle veut à tel point qu'elle a acquis une très mauvaise réputation non seulement dans le monde musulman,mais aussi chez nous,en Tunisie.Une histoire peut illustrer cela.Un Tunisien divorcé d'une Française voulait se marier avec une Tunisienne.Sa sœur lui dit : « Méfie-toi,car les Tunisiennes n'ont pas la même mentalité que les Françaises ! »..Donc,le problème du mariage des Tunisiennes avec un Occidental n'est pas une question de choix,c'est un problème strictement administratif.En effet,le contrat de mariage français par exemple n'était pas reconnu...  

12.Posté par Melen le 20/09/2017 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les politiciens utilisent les femmes, les homosexuels, les croyants en les opposants à leurs contraires, les hommes, les hétéros, les athées. Ils utilisent les identités à des fins politiques, électoralistes. L'économie! quelle économie! L'économie sera féministe ou ne sera pas. Le chomage! Quel chomage! La lutte serait identitaire ou ne sera pas. La corruption! Quelle corruption! La lutte serait de genre ou ne sera pas. Voyez les contrées métèques, tous leurs problèmes sont là. Elles sont sexistes, homophobes, islamiques. Nous sommes le progrès et nous devons les civiliser.
Les femmes, les homos, les athées, avec moi! Abats les bougnoules.
Je m'amuse mais je ne suis pas loin du compte. Les politiciens s'occidentalisent. Le pouvoir d'achat! Quel pouvoir d'achat! L'individu d'abord. Tu es mal logée ma chérie! Mais non, pense vive les femmes et ça passera tu verras tu n'y pensera plus.

13.Posté par Melen le 20/09/2017 19:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Reconnaître le mariage d'une française à l'étranger il ne me semble pas que ça existe. Je crois que tout le monde s'en fout.

14.Posté par Khadija Nasser le 20/09/2017 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Melen:Tu connais une bureaucratie au monde qui laisse les autres tranquilles?

15.Posté par Faouzia le 20/09/2017 22:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Fadhel: En élisant Ennahda,les Tunisiens voulaient en général moraliser la vie politique mal en point depuis Bourguiba.Ennahda a donc été choisi par défaut.Si les Tunisiennes avaient voté en masse pour Essebsi,c'était pour échapper à ces chefaillons wahhabites abrutis,assoiffés d'argent et de pouvoir.Un livre biographique écrit par une Tunisienne sur le chef inamovible d'Ennahda ,semble-t-il 101° fortune britannique avant son retour en Tunisie laisse planer le doute sur ses capacités et son intégrité réélles.D'ailleurs,on l'avait appelé imprudemment le Khomeini du Maghreb.Mais,Khomeini avait vaincu les Américains tandis que ce bonhomme faisait le tour des sionistes juifs des Etats-Unis et , comme Sarko ,fait payer très cher ses conférences.Son lieutenant ou numéro 2 ne cesse de faire le char à voile à l'Assemblée Nationale pour faire admirer ses jellabas et sa prestance et se croit le réformateur attendu de l'islam .Les trois ans d'Ennahda furent une cata,ne serait-ce que par l'absence de cadres compétents.Avec Bourguiba et ses successeurs ,on avait l'habitude des cadres incompétents,mais ils étaient encadrés par des gens compétents.
Il y a un autre aspect déplorable,c'est de voir à quel point les Tunisiens sont colonisés en profondeur.En effet,il y a d'abord à voir les commentaires grossiers des Tunisiens,bien en-dessous de la ceinture à l'égard de certains dignitaires religieux musulmans venus d'Egypte ou d'ailleurs..On se demande s'il y a des webmasters pour les modérer...