Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Seine-et-Marne : l’ex-élu FN pyromane face au juge

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 2 Septembre 2015



Seine-et-Marne : l’ex-élu FN pyromane face au juge
Il avait dénoncé la montée de l’insécurité dans sa ville de Mitry-Mory. Pourtant, c’est lui-même qui l’avait provoqué. Adrien Desport, ancien élu et numéro 2 du Front National de Seine-et-Marne (77), est accusé d'avoir mis le feu à des voitures. Il a été aidés par cinq amis ivres ou sous l'empire de produits stupéfiants, âgés de 19 à 25 ans et tous encartés au FN. Tous sont jugés ce mercredi 2 septembre au tribunal correctionnel de Meaux.

On reproche au jeune ex-élu de 26 ans, d’avoir incendié pas moins de 13 voitures dans la nuit du 7 au 8 avril dernier à Mitry-Mory. D'autres véhicules ont été retrouvées taguées ou marquées d'inscriptions ordurières et ce, pour faire croire à une montée de l'insécurité.

Quelque jours après les faits, le 11 avril, l'ancien chargé de communication poste une « lettre ouverte aux Mytriens » sur son blog. Adrien Desport pensait alors tirer profit de la situation pour mettre en valeur son discours politique, préconisant notamment « la création d'un service de police municipale armée afin d'éliminer le sentiment d'insécurité ». Il demandait également à la mairie de mettre en place une « cellule afin d'apporter des aides » aux victimes et de « ne pas abandonner (ses) concitoyens à leur sort».

Juste avant le procès, l'ancien élu fait profil bas, parlant d'une « spirale infernale », précisant au micro d'Europe 1 que « le regret est complet ». « Ce qui devait être une soirée de travail est partie en soirée de beuverie », se justifie-t-il.

Pourtant, face au juge, il dénonce une « cabale » . En effet ses co-accusés semblent le présenter comme l'instigateur des incendies et le présente comme « menaçant ». Aujourd'hui suspendu du FN, c'est le parti qui a porté plainte pour dénoncer ces faits. Le parti de Marine Le Pen commence à collectionner les mises à pied de ses militants aux pratiques illégales. Pour cette grave machination, Adrien Desport risque 10 ans d'emprisonnement et 150 000€ d'amende.

Mise à jour : L'ex-élu a été condamné, mercredi 16 septembre, à quatre ans de prison dont trois ferme, par le tribunal correctionnel de Meaux. Cette peine est assortie d'une inéligibilité de cinq ans et de trois ans d'interdiction de séjour dans la ville de Mitry-Mory. Il devra aussi indemniser les propriétaires des véhicules incendiés. Ses complices ont également été condamnés.

Lire aussi :
A peine investi, un élu FN placé en garde à vue
Une candidate FN prête à faire sauter des mosquées
La vidéo « prosélyte » de l’élu FN converti à l’islam retrouvée
Front national : quand la haine déborde du cadre
Municipales : une morte et des candidats forcés sur les listes FN
Avec le FN à la mairie, triple galère pour bâtir une mosquée
Islam et musulmans, une diabolisation permanente au FN (vidéo)




Loading










Votre agenda