Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

Archives

Raymond Barre se dit injustement accusé d'antisémitisme

| Mercredi 7 Mars 2007 à 09:28

           

C’était jeudi 1er mars sur les ondes de France Culture. L’émission « Le rendez-vous des politiques » accueillait Raymond Barre à l’occasion de la sortie de son ouvrage intitulé L’expérience du pouvoir. Interrogé sur Maurice Papon et Bruno Gollnish, l’ancien Premier ministre a tenu des propos qui ont « scandalisé » le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).



Raymond Barre
Raymond Barre
Raymond Barre fut nommé Premier ministre en 1976 sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing. De 1978 à 1981, c’est Maurice Papon qui occupera dans son gouvernement la place de ministre du Budget. Interrogé sur France Culture sur le même Papon, Raymond Barre a parlé de l’ancien préfet comme d’un « grand commis de l’Etat (…) très courageux » qui « a payé surtout à cause de Charonne ». Pour l’ancien Premier ministre, qui a complètement occulté la déportation de juifs et les événements du 17 octobre 1961, « le reste, c’était un alibi ».

Raymond Barre a par ailleurs dénoncé « la campagne faite par le lobby juif le plus lié à gauche » au moment de l’attentat contre la synagogue de la rue Copernic à Paris le 3 octobre 1980. « Je considère que le lobby juif – pas seulement en ce qui me concerne – est capable de monter des opérations qui sont indignes et je tiens à le dire publiquement », a-t-il ajouté.

« J’ai dit que je blâmais ce qu’il avait dit, mais que pour le reste, je l’avais connu et que c’était un homme bien », a déclaré, par la suite, Raymond Barre à propos de Bruno Gollnish, ancien élu Front national, avant d’ajouter : « J’ai tellement entendu les propos de M. Gollnish à Lyon que cela finissait par ne plus m’émouvoir. Quand on entend à longueur de journée tout ce qui se dit à droite et à gauche, à la fin, on n’y porte plus attention. »

Sur les ondes de RTL mardi 6 mars, Raymond Barre a précisé face à Philippe Bouvard : « Il y a une clique qui depuis 1979 me poursuit pour me faire apparaître antisémite ». « Je dois dire que les procédés sont très singuliers mais que cela me laisse totalement indifférent et c'est mon indifférence qui les outrage », a ajouté l’ancien Premier ministre.

Un « silence assourdissant » dénoncé

SOS Racisme a précisé se réserver « évidemment le droit d'engager des poursuites si les autorités devaient rester silencieuses ». Pour la Ligue des droits de l’homme, « les héritiers politiques de Raymond Barre » font preuve d’un « silence assourdissant ».

« Sans doute cinq années de lepénisation des esprits, y compris parlementaires, ont-elles fait leur preuve malfaisante. Mais ceux qui se taisent face aux propos déshonorants de leur ancien mentor en sont nécessairement complices », a ajouté la Ligue des droits de l’homme.




Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

16.Posté par Marsile le 10/03/2007 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

15.Posté par tomy le 08/03/2007 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je tiens a vous dire que vous faites des amalgames dangereux et je tiens egalement a mettre les choses au clair les propos de raymond barre ne peuvent etre defendu par le concept de principe de liberté d expression non pas parce que ces principes sont injustes ils sont a la base meme de notre democratie mais parce que le theme de la liberté d expression n est ici pas le theme central vous ne la defendez pas en tolerant cher richard les caricatures de charlie hebdo bien que provocatrices et a mon avis reprochables ne sont pas aussi virulentes que l'eloge de maurice papon par un ancien premier ministre derriere ce principe de liberté d expression derriere lequel vous vous cachez n y a t il pas celui de liberté tout simplement vous rappelez vous cher richard que la liberté des uns s arrete la ou commence celle des autres et que ces propos irrespectueux des familles des victimes de maurice papon sont ils libres de vivre sans entendre l assassin de leur femme ou de leur frere encensé par un ex premier ministre d autre part est ce tolerable de parler d un lobby d une religion dans une republique laique cher richard ne faites pas d amalgame svp c'est tres dangereux

14.Posté par écoeuré le 08/03/2007 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette fascination pour les juifs c'est vraiment une maladie, un complexe,
une fascination.

En Irak des musulmans massacrent tous les jours d'autres musulmans en prière ou
en pèlerinage : SILENCE.

En Algérie on massacre des musulmans au nom de Dieu : SILENCE

Le terrorisme islamique se répand dans le Monde : SILENCE

Des centaines de millions de musulmans vivent sous des dictatures sanglantes
dans la misère, l'ignorance,l'intolérance, l'illettrisme, l'aculturation; SILENCE

Vous êtes là, bien au chaud, protégés par une démocratie et des lois que vous
dénigrez à longueur de colonnes, mais ce qui vous motive, met en transe, vous
comble, c'est ce qu'a pu dire des juifs ou de Papon un vieillard sénile.

Continuez à rêver et contempler votre nombril.

Pendant ce temps d'autres travaillent;, font des découvertes, des vaccins,
révolutionnent la technique....






13.Posté par courbe le 08/03/2007 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"votre adresse IP sera enregistrée avec votre message"....
Atchung !!! Et certains contestent l'existence du lobby ju... oh pardon, j'allais tomber sous le coup des lois si chères à Pierre Lellouche... ET POURANT, OUI, IL EXISTE LE LOBBY EN QUESTION. ET C'EST MEME UNE SIONNISTE NOTOIRE QUI L'AFFIRME, Elisabeth CHEMLA...

12.Posté par elham le 07/03/2007 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
« Je considère que le lobby juif – pas seulement en ce qui me concerne – est capables de monter des opérations qui sont indignes et je tiens à le dire publiquement ».

Dire ça de la part d'un ancien premièr ministre ça vaut tout dire

11.Posté par keblow le 07/03/2007 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voila l'exemple même de la qualité de nos hommes politique...VIVE Mahmoud Ahmadinejad, tolérant, moderne et surtout pas antisemite LUI.

10.Posté par Marsile le 07/03/2007 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Fabe37,

1. Je ne comprends pas l'insulte que vous m'adressez.

2. Je ne veux rien faire croire du tout, je me contente de décrire les faits. Papon a été condamné pour complicité de crime contre l'humanité. Papon a été préfet de Police de Paris, c'est à dire la personne la plus haut placée dans la police, lors d'évènements qui ont réellement eu lieu et au cours desquels des personnes ont été assassinés par la police. Sa responsabilité est évidente, même s'il n'a pas été condamné pour ces faits-là.


3. Il est clair que Papon est quelqu'un de très apprécié à l'extrême-droite pour des raisons évidentes, à la fois comme collaborateur du régime Nazi et comme ennemi de ceux qui réclamaient l'indépendance de l'Algérie. Le fait que Raymond Barre prenne sa défense, comme il prend celle de Bruno Gollnish, membre haut placé dans le Front National, n'est pas innocent. J'ignore à quel jeu il joue, mais ses propos sont pour le moins troublants, sinon scandaleux.

9.Posté par fabe37 le 07/03/2007 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le marsile il veux nous faire croire qu'il y avait un dictateur nommé PAPOn qui décidé tout seul de tout en france.L'ordre est venu de haut mon ami sionnard.

Fabe37

8.Posté par lolo le 07/03/2007 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne vois pas ce qu'il y a de choquant et d'antisemite dena les propos de barre, le lobby juif mais surtout sioniste alias le CRIF, veulent encore une fois etre sous les feux des projecteurs et faire les pauvres victime...............; bichette

7.Posté par Marsile le 07/03/2007 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour ceux qui l'ignorent encore, un petit rappel historique (source Wikipedia)

Le Massacre du 17 octobre 1961 désigne la répression ayant frappée une manifestation pacifique en faveur de l'indépendance de l'Algérie à Paris. Selon les estimations, entre 32 et 325 Maghrébins sont morts sous les coups de la police française, alors dirigée par le préfet de police Maurice Papon. Des dizaines de manifestants ont été jetés dans la Seine, tandis que d'autres sont morts dans des centres de détention dans lesquels ils sont restés enfermés pendant quatre jours.

Nié par les plus hautes autorités de l'époque, le massacre n'a commencé à faire l'objet de recherche qu'à partir du milieu des années 1970 et n'est vraiment devenu largement connu que lorsque Maurice Papon perdit un procès en diffamation contre un historien en 1999.


qt[Le 7 février 1962, à Paris, en plein après-midi, dix nouvelles charges de plastic secouent la capitale. Le soir même, une réunion de toutes les organisations [1] syndicales, politiques, étudiantes désireuses de s'opposer à l'OAS, décident d'une manifestation pour le lendemain 8 février 1962, à 18h30, place de la Bastille, dans le but de dénoncer les agissements de l'OAS ainsi que la guerre d'Algérie. Le préfet donne l'ordre de réprimer cette manifestation, à l'instar de la répression du 17 octobre 1961.]qt


D'autre part, Maurice Patapon a été condamné pour complicité de crime contre l'humanité. Le terme de salaud est peut être subjectif, celui de criminel est une réa...  

6.Posté par Richard le 07/03/2007 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Exprimer une opinion différent de celui de l'élite bien pensante est-il encore possible en France ?

Existe-t-il des lobby en France ? Oui : lobby des agriculteurs, des routiers, des vignerons, des africains, des chauves, des gens de la mode ... un peut de tout , sauf le lobby pro-isarélien qui n'existe pas! Dire le contraire vous rend un "anti-sémite"

Cela n'existe pas! Et le lynchage de Raymond Barre ? Ce n'est que le fruit d'un hasard !

Doit-on penser et dire forcément que telle personne "est un salaud" , juste parce que les bien-pensants ou les tribunaux l'on décidé ?Même si on a connu l'homme personnellement ?

Devient-on un dangereux anti-sémite, juste parce qu'on a osé dire que d'après ce qu'on a connnu d'une personne, elle ne peut être réduite à "un salaud" ?

Et : Ils sont où les défenseurs de la pensée libre, de la libre parole , de l'expression libre , de la tolérance et de l'acceptation des différentes opinions ? Personne n'est là pour s'offusquer du lynchage systématique de Raymond Barre ?

5.Posté par Farid D le 07/03/2007 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A marsile,

Ce n'est pas la peine de nous ressortir la tuerie du 17 octobre 1961 pour nous faire avaler le soit disant "antisémitisme" de PApon.
Toutes les associations soit disant anti-racistes telles que la LICRA, SOS racisme, etc, ne se sont souvenu du 17 octobre 1961 que très tardivement pour noyer le poisson et masquer la déchainement de haine du lobby sioniste français.
Je trouve que Raymond Barre a dit la vérité avec courage, même si cela peut déplaire.

4.Posté par fabe37 le 07/03/2007 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne parle pas de ses prises de positions concernant papon mais plutot sur le lobby qui n'existe pas mais qui a fait 22 proces à dieudonné.
Le lobby du CRIF chutttttttttttttttttttt

3.Posté par Marsile le 07/03/2007 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Raymond Barre faisant l'apologie de Papon ?

Qui a commandé les massacres d'Algériens le 17 octobre 1961 ? Papon !
Qui a commandé la tuerie de la station de Métro Charonne en février 1962 ? Papon !
Qui a été condamné pour complicité de crime contre l'humanité ? Papon !

Raymond Barre a viré à l'extrême-droite ou a-t-il simplement commencé à sucrer les fraises ?

2.Posté par fabe37 le 07/03/2007 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai l'impression qu'en france dire la vérité est devenu un délit.D'abord Chirac et le nucleaire iranien ensuite le pen et le 11 septembre et maintenant barre.
C'est de pire en pire.

Fabe37

1 2