Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Religions

Les musulmans demissionnent de l'AMJF face au silence des partenaires juifs

Rédigé par | Vendredi 16 Janvier 2009 à 18:18

           

"Toute la partie musulmane est partie jeudi", a indiqué Djelloul Seddiki, coprésident de l'association d'Amitié judéo-musulmane dont le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, est président d'honneur. Les raisons de cette démission: le silence des partenaires juifs face aux "crimes de guerre" israéliens à Gaza.



Les musulmans demissionnent de l'AMJF face au silence des partenaires juifs
En l’« absence totale de condamnations » de l’offensive israélienne à Gaza, les représentants musulmans de l’Amitié judéo-musulmane de France ont démissionné de l’instance, ce jeudi. Cette association créée en 2005 engagée dans le dialogue entre les deux communautés n’a pas survécu au conflit.

« On ne pouvait pas rester » a expliqué à l’AFP Djelloul Seddiki, co-président démissionnaire et directeur de l’institut théologique de la mosquée de Paris. Il déplore le silence de ses partenaires juifs au sein de l'AJMF, et ce, malgré le très lourd bilan humain de l'opération israélienne dans la population de Gaza.

« Ce silence ne peut être justifié que par une complicité à l’égard de ces crimes de guerre et qui rend les abc du dialogue et de l’amitié escomptés caduques, non opératifs et par conséquent dépourvus de toute crédibilité », a-t-il précisé dans un communiqué pour expliquer les raisons de ce départ. « On ne se parle plus. Ils ne m'ont plus appelé depuis le début de la guerre » a-t-il ajouté.

Au lendemain des premières opérations israéliennes sur Gaza, le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) avait déploré dans un communiqué « les victimes notamment civiles » en imputant la responsabilité de la situation au Hamas. Le conseil renouvelait, dans ce texte, sa « confiance aux autorité israéliennes pour assurer la sécurité de leurs citoyens ».

Lundi 12 janvier, l’intervention du Grand Rabbin de France allait dans le même sens, sans jamais dénoncer les actes commis par l’armée israélienne. Dans un entretien au Figaro, Gilles Bernheim avait déclaré : « Ma compassion, comme celle de tous mes coreligionnaires, s'étend aux populations civiles palestiniennes et je regrette que les guerriers du Hamas soient entrés dans une folie meurtrière qui les dépasse et les broie ».

Pourtant, mercredi 14 janvier, Richard Prasquier, président du CRIF, a vivement condamné l'utilisation du mot « génocide » entendu dans les manifestations en soutien au peuple palestinien pour qualifier l’action israélienne à Gaza. Selon lui, « il faut conserver leur sens aux mots, il est scandaleux et mensonger d’utiliser le mot de génocide pour parler des morts de gaza, qui me bouleversent mais qui n’ont rien à voir avec ce que fut la Shoah en Pologne, ou avec le Rwanda », avait-t-il déclaré en marge d’une cérémonie œcuménique à Toulouse.


Journaliste à Saphirnews.com ; rédactrice en chef de Salamnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par bleck le 16/01/2009 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le crif soutien le sionisme et c'est un secret pour personne. Et la mauvaise foi de tous les président qui s'y sont succédés ne change pas. Ils radotent à l'infini. Ce sont toujours les autres les responsables. Le président du crif est médecin mais ça lui fait ni chaud ni froid les atrocités commises à gaza par un état qu'il soutient aveuglement. Dans ces conditions il ne faut pas transiger et ne pas dialoguer avec le crif car il n'est pas pour la paix. En fait pour être accepté il faut se soumettre. L'alibi du génocide à la longue ne va plus tenir car ce qui se passe à gaza montre que les victimes d'hier sont devenues les bourreaux d'aujourd'hui.

2.Posté par Mustapha le 17/01/2009 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam
C'est une bonne chose! Ceux qui ne sont pas atteint par le génocide de Gaza sont d'accord avec ce qui s'y passe et ne sont donc pas dans une attitude de dialogue mais de refus de l'autre!!!!
Salam.

3.Posté par Mandrill le 18/01/2009 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes si continuellement stygmatisés, culpabilisés, criminalisés...qu'on en viendrait presque à douter de nous même et de nos engagements notamment auprès des palestiniens...
Le fait qu'un dalil Boubakeur qui me semble être allé loin dans les courbettes et la compromission me confirme de manière définitive si cela était encore nécessaire combien nous sommes dans le vrai.
Je me souviens que jeune étudiant à Paris1 au moment de la première guerre d'Irak j'avais cherché tout en militant contre l'invasion de ce pays à me rapprocher des étudiant juifs de L'UEJF afin que le dialogue soit maintenu et que l'on puisse ensemble dénoncer les injustices et les récupérations...Je n'y ai rencontré qu'intransigeance, sectarisme, activisme et intimidations...tout cela symbolisé par un immense drapeaux de l'état sioniste recouvrant l'un des murs de leur permanence. Les mêmes nous parlent d'intégration, d'importer le conflit, de sombrer dans le commutautarisme, etc...!
Il est clair que sans tomber dans la confrontation, nous devons passer à un autre stade dans la mobilisation et l'implication tant dans la (notre) société française que dans les combats pour la justice et le droit...sans exclusive. Comme une hygiène de vie, cette lutte ne doit plus quitter nos esprits et nos actes au delà des moments tragiques que nous vivons, au delà de l'émotion: dieux est avec les constants!

4.Posté par HABIB le 18/01/2009 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai toujours su que c'est associations été plein d'hypocrites.
J'espère que les représentants des musulmans de France ne tomberons plus dans le piège.
C'est Association sont un vrai piège car si on dit qu'on fait une association pour l'amitié entre juif et musulman,
c'est qu'on sous entend que ce conflit est d'ordre religieux.
Alors que c 'est un problème politique.
Le sionisme est le cancer du judaïsme.
En tant que musulman j'ai pas besoin qu'on me dise qu'il faut respecter les juifs.
On aime Jésus, Moïse, Mohammad SAW et les autre Prophètes...

5.Posté par bombarements Gaza électoralistes le 18/01/2009 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les bombardements de Gaza sont électoralistes Le kadima risque de perdre aux législatives de fevrier 2009 en Israel. Ehoud Olmert est commanditaire de ses crimes de guerre contre Gaza pour que son parti gagne C''est un pacte conclu avec le diable consistant à verser du sang pour rester aux pouvoirs Les musulmans qui ont lié amitié avec des juifs n'ont pas tenu compte des enseignements islamiques. Il faut que chacun reste dans ses croyances religieuses jusqu'au jugement dernier incontournable .En attendant cette échéance, il faut s'en tenir à la laicité républicaine . Il n'y a rien à dialoguer entre juifs et chrétiensd'une part et d'autre part musulmans. Que tout le monde respecte la loi républicaine

6.Posté par delila le 18/01/2009 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand le politique tue.................certains arrivent cependant à justifier ces actes.......c'est consternant et humiliant combien l'homme peut être mauvais.

7.Posté par bleck le 18/01/2009 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand je vois les soldats sionistes sur leurs chars, levér les bras en signe de victoire je me dis qu'à vaincre sans péril on triomphe sans gloire. En effet des mirages, des hélicopteres, des drones, des chars, des missiles des bateaux de guerre etc qu'utilise israel face à quelques fusils n'est pas très glorieux. Ils sont fiers de leur barbarie. Elle se retournera un jour contre eux.
Alors que leur complicité dans l'attitude destructrice d'israel est patente depuis 60 ans et dans les massacres de Gaza je vois que les occidentaux, tente sans honte d'atténuer leur responsabilité en dépêchant des équipes médicales et des vivres à Gaza. Je suis écoeuré; Rappelons nous en lorsqu'il y aura des élections pour sanctionner dans les urnes tous les suppôts d'un état sioniste.

8.Posté par Rasheeda le 26/01/2009 10:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je salue le courage du Docteur Djelloul SEDDIKI et le Recteur de la Mosquée de Paris pour cette prise de position courageuse et si honorable. Le mensonge est amenée à disparaître et la vérité à triompher.