Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Le pape reconnaît le génocide arménien, la Turquie en colère

Rédigé par La Rédaction | Dimanche 12 Avril 2015 à 19:58



Le pape reconnaît le génocide arménien, la Turquie en colère
« Au siècle dernier, notre famille humaine a traversé trois tragédies massives et sans précédent. La première, qui est largement considérée comme "le premier génocide du XXe siècle" a frappé votre peuple arménien », a déclaré, dimanche 12 avril au Vatican, le pape François, à l'occasion d’une messe organisée à la mémoire des Arméniens massacrés entre 1915 et 1917, concélébrée avec le patriarche arménien, Nerses Bedros XIX Tarmouni, et en présence du président du pays, Serge Sarkissian.

« Les deux autres ont été ceux perpétrés par le nazisme et par le stalinisme. Et plus récemment d’autres exterminations de masse, comme celles au Cambodge, au Rwanda, au Burundi, en Bosnie », a-t-il poursuivi, le tout en citant un document signé en 2001 par le pape Jean Paul II et le patriarche arménien.

Un « génocide » pour qualifier le massacre des Arméniens aux dernières heures de l'empire ottoman : c'est la première fois que le terme est utilisé publiquement par un pape. Le résultat ne s’est pas fait attendre : la Turquie a tôt fait de rappeler son ambassadeur au Vatican et a convoqué le représentant du Saint-Siège à Ankara pour des explications.

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a jugé dimanche « sans fondement » et « loin de la réalité historique » l’utilisation du terme « génocide » par le pape François, qui s'était rendu en Turquie fin novembre pour un voyage d'Etat.

Entre 1915 et 1917, les Arméniens estiment que 1,5 million d’entre eux ont été tués. La Turquie ne reconnaît la mort que de 500 000 Arméniens, tués au cours d’une guerre civile qui aurait fait autant de morts côté turc.

De nombreux pays ont reconnu en revanche le génocide arménien, à l’instar de la France. Cent ans après, ce sujet, quand évoqué, est encore la source de tensions diplomatiques.

Lire aussi :
Le pape François en prière dans la Mosquée bleue d’Istanbul
13e Festival du film des droits de l’homme : politique et engagement sur grand écran
Génocide arménien : le Conseil constitutionnel rejette le projet
Le génocide arménien évoqué, le clash assuré entre la France et la Turquie




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par InfoHay1915 le 20/04/2015 01:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'islam condamne le Génocide des Arméniens de 1915 :

C'est un crime que désapprouve l’humanité, l’islam et tous les musulmans ; mais ceux qui ignorent la vérité ne manqueront pas d’en jeter la responsabilité sur le fanatisme religieux
.
Faïez El-Ghocein, capitaine de l'armée ottomane et témoin musulman occulaire - Chef bédouin syrien et avocat, a écrit ces pages à Bombay le 4 Zul-Kida 1334. Livre publié : - en français au Caire en 1917 et à Beyrouth 1965 (Imprimerie Donikian) .

Ce fut un crime d'Etat perpétré par le gouvernement jeune turc de l'Empire ottoman. Ce gouvernement professait une idéologie non-islamique : le pan-touranisme qui visait un grand empire. Voici le sermon en anglais de Sa Sainteté Aram Ier prononcé lors de la cérémonie dédiée au centenaire du génocide arménienne à Saint Pierre de Rome par le Pape François : https://m.youtube.com/watch?v=KldLmtk49Qw

Cette extermination de masse par massacres et déportations fut fermement condamnée en 1917 par un firman du Shérif Hussein Ibn Ali, Gardien des Lieux Saints de la Mecque, Emir de Hedjaz (et père de l'Emir du film de Laurence d'Arabie)

On ne doit pas oublier que la déclaration de Guerre Sainte à Stanbul en novembre 1914 fut préparée par des orientalistes allemands au service de la politique impériale du Kaiser Wilhelm II.