Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

« Double ration de frites » contre du porc : la proposition de Sarkozy qui fait rire

Rédigé par Saphirnews | Mardi 8 Novembre 2016



« Double ration de frites » contre du porc : la proposition de Sarkozy qui fait rire
Ceci n’est pas une blague. Des menus de substitution pour remplacer des menus avec porc, Nicolas Sarkozy n’en veut pas dans les cantines scolaires. Alors « si un élève vient d'une famille où on ne mange pas de porc, eh bien le jour à la cantine où il y a des frites et une tranche de jambon, le petit ne prend pas de tranche de jambon et prendra une double ration de frites », a sérieusement déclaré le candidat à la primaire de la droite lors d’un meeting à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) lundi 7 novembre.

Et si vous pensiez qu’il allait provoquer incrédulité et hilarité de la salle, c’est tout le contraire qu’il s’est passé. L’ex-chef de l’Etat a été très applaudi par l’assistance.

Nicolas Sarkozy n’a pas tardé à être très vite raillé sur les réseaux sociaux. Cependant, il assume sa proposition saugrenue. Interrogé sur Public Sénat et Sud Radio mardi matin, il ne renie rien de son idée sur laquelle les spécialistes de la nutrition ont sursauté. « Dans les cantines françaises, il y a des menus pour tout le monde. (…) Je comprends qu’il y ait des habitudes alimentaires pour les uns et les autres. Dans ce cas, c’est la personne qui s’adapte et non la République », a-t-il martelé. Quitte à dézinguer les politiques nutritionnelles dans les milieux scolaires.






Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Melen le 08/11/2016 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne comprends pas que ne pas manger pareil puisse ne pas etre républicain mais que manger différemment puisse le devenir. Lol.
Ne manger que des frites quand son petit camarade mange des frites plus du jambon c'est toujours manger différemment de l'autre que l'on sache. Absurde donc.
Vraiment ni queue ni tete. Complètement absurde.