Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Coup d’envoi des JMJ avec le pape dans un Brésil en crise

Rédigé par La Rédaction | Mardi 23 Juillet 2013



Le coup d'envoi des 28e Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) a été donné mardi 23 juillet au Brésil. Ce rassemblement mondial de la jeunesse catholique durera jusqu’au 29 juillet.

Le pape François est arrivé la veille des JMJ, lundi, peu avant 21h, heure française. Il a été accueilli par la présidente du Brésil Dilma Rousseff à l'aéroport international Tom Jobim de Rio. Des milliers de fidèles étaient venus acclamer l'Argentin pour son premier voyage en Amérique latine depuis son élection à la tête de l'Eglise catholique.

Au Brésil, le plus grand pays catholique au monde, le souverain pontife tentera de revivifier la ferveur du peuple pour son Eglise à l'heure où les églises évangéliques pentecôtistes prennent de plus de plus de poids.

Le pays est, par ailleurs, été marqué ces dernières semaines par des manifestations monstres de la population qui dénonce une mauvaise gestion des finances publiques et de la corruption. L’esprit contestataire y reste vif. En marge de la réunion du pape François avec la présidente Dilma Rousseff, des manifestants répondant à l'appel du groupe Anonymous de Rio ont ainsi défilé pour protester contre les 53 millions de dollars (40 millions d'euros) que coûte la visite du pape et les JMJ aux contribuables brésiliens. Les protestataires ont été dispersés par la police, qui a fait usage de gaz lacrymogène.

Ce climat de crise ne devrait pas pour autant d'affaiblir l’enthousiasme des 1,5 millions jeunes pèlerins du monde entier attendus pour ces JMJ.

Lire aussi :
Le pape François appuie le dialogue avec l'islam
Après le pape Benoît XVI, un Argentin à la tête du Vatican
Mustapha Cherif : « De la relation islamo-chrétienne, dépend l’avenir du monde »
Interfaith Tour : les jeunes de Coexister font leur tour du monde