Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

Déporter les musulmans de France, Eric Zemmour ne s'y oppose pas

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 15 Décembre 2014



Déporter les musulmans de France, Eric Zemmour ne s'y oppose pas
La déportation des musulmans hors de France, en voilà une mesure hitlérienne qui ne dérange nullement Eric Zemmour. « Les musulmans ont leur code civil, c’est le Coran. Ils vivent entre eux, dans les périphéries. Les Français ont été obligés de s’en aller », a déclaré le polémiste dans une interview datée du 30 octobre au quotidien italien Corriere della Serra. « Mais alors que suggérez-vous de faire ? Déporter 5 millions de musulmans français ? », lui demande-t-on.

« Je sais, c’est irréaliste mais l’histoire est surprenante. Qui aurait dit en 1940 qu’un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, seraient partis d’Algérie pour revenir en France ? Ou bien qu’après la guerre, 5 ou 6 millions d’Allemands auraient abandonné l’Europe centrale et orientale où ils vivaient depuis des siècles ? », répond Zemmour, avant d’ajouter : « Je pense que nous nous dirigeons vers le chaos. Cette situation d’un peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile. Des millions de personnes (vivent ici), en France, (mais) ne veulent vivre à la française. »

L’auteur de Suicide français, qui s’imagine en « guerre culturelle » contre les musulmans, s'est bien gardé de répéter le terme « déportation » mais celui-ci ne l'indigne point. Cet adepte de la théorie du « grand remplacement » creuse toujours plus profond pour marquer son idéologie xénophobe et islamophobe.

Déporter les musulmans de France, Eric Zemmour ne s'y oppose pas
Cette prise de position nous est parvenue lundi 15 décembre du blog de Jean-Luc Mélenchon, trois jours après sa confrontation avec le polémiste sur RTL, qui a mis sur le compte du Front de gauche l’attitude méprisante d’une élue socialiste de Bagnolet, à l’égard d’une femme musulmane refoulée à l'entrée de l'école de sa fille. « Ça ne se voit pas (que vous êtes française)... parce que vous portez un voile », avait en effet déclaré fin novembre Karine Lombardo. Celle-ci n'a pas été sanctionnée à ce jour.

L'eurodéputé, qui s'est positionné contre l'accompagnement des femmes voilées lors de sorties scolaires, n'est pas revenu sur cette histoire pour condamner l'exclusion de la jeune mère de famille dans son billet intitulé « Zemmour se lâche en Italie : déporter cinq millions de musulmans ? Ça peut se voir ! ». Il a préféré concentrer l'essentiel de ses attaques sur le chroniqueur de RTL, déclarant qu'il « n’est pas seulement l’homme qui fournit une doctrine commune et un cadre de références historiques pour l’unification des droites et de l’extrême droite. Il est journaliste. On ne doit jamais l’oublier ». La médiatisation à outrance d'Eric Zemmour participe sans conteste de son succès. Le CSA, saisi par le MRAP en octobre, ne s'est pas prononcé jusqu'à présent sur son cas. Ses propos sur les musulmans tenus au Corriere della Serra appellent à être fermement condamnés.

Mise à jour mardi 16 décembre : Le Conseil français du culte musulman a condamné les propos d"Eric Zemmour (lire ici) tandis que le Comité 15 mars et Libertés a annoncé une plainte contre le polémiste. Pour en savoir plus.

Nouvelle mise à jour : SOS Racisme a également décidé de porter plainte contre Eric Zemmour. Leurs explications. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a également réagi sur cette affaire.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu