Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Eric Zemmour, « un prêcheur de haine » pour le CFCM

Rédigé par La Rédaction | Lundi 29 Septembre 2014



Eric Zemmour
Eric Zemmour
L'Observatoire national contre l'Islamophobie s’est indigné, lundi 29 septembre, des derniers propos anti-islam tenus par le polémiste Eric Zemmour le 26 septembre. L’instance dépendante du Conseil français du culte musulman (CFCM) « condamne avec force les propos abjects réitérés à plusieurs reprises par Eric Zemmour à l'égard de l'islam, qui selon ses dires, serait une religion intrinsèquement intolérante et qu’il y aurait deux Coran ».

« M. Zemmour affirme que le Noble Coran, Parole de Dieu pour les musulmans, prêche la violence et l'intolérance. M. Zemmour, qui s'est érigé depuis quelque temps comme "exégète" du Noble Coran, est avant tout un prêcheur de haine, adepte du choc des civilisations, qui ne vise qu'à dresser les composantes de la Nation les unes contre les autres », fustige encore Abdallah Zekri, le président de l’Observatoire. « Les savants musulmans sont disponibles afin de lui expliquer le sens des versets coraniques ainsi que les valeurs fondamentales et humanistes véhiculées par la religion musulmane », conclut-il.

Dans l’émission Ça se dispute sur i>Télé, vendredi 26 septembre, le polémiste, réagissant à la décapitation de l’otage français Hervé Gourdel, expliquait ainsi que la barbarie de l’Etat islamique (EI) prenait source dans le Coran. « Le Daesh applique à la lettre l’islam », lançait-il déjà une semaine avant sur le même plateau (vidéo plus bas, 3'40). Début juin, il estimait encore que le Coran était derrière le cas Medhi Nemmouche.

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » C'est avec ces mots faussement attribués à Voltaire par lesquels Pascal Praud lance son émission : un moyen pour la chaîne de se laver de toute accusation à son encontre alors que l'impact de la promotion médiatique d'un Eric Zemmour, qui s'est trop souvent rendu coupable d'amalgames entre islam, musulmans et terrorisme, a tout à voir avec le climat d'islamophobie ambiant.






Loading












Recevez le meilleur de l'actu