Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Société

Une Journée pour célébrer la femme

| Jeudi 8 Mars 2007 à 10:19

           

Aujourd’hui 8 mars, aujourd’hui Journée internationale des femmes qui sera l'occasion comme chaque année depuis presque cent ans, dans de nombreux pays du monde, de dénoncer les violences exercées contre les femmes et de faire un bilan sur la situation.



Une Journée pour célébrer la femme

Un 8 mars 1910

Cette journée trouve son origine dans les manifestations de femmes un 8 mars 1910, réclamant des meilleures conditions de travail et le droit de vote. Elle a été officialisée par les Nations unies en 1977, invitant chaque pays de la planète à célébrer une journée pour les droits des femmes.

Cependant si l'on remonte dans l'histoire, la première journée féminine a eu lieu aux Etats-Unis le 28 février 1909. Appelée «woman's days», elle a été organisée par les femmes du parti socialiste. Et avait également pour but d'obtenir le droit de vote pour les femmes.

Caisse de résonance aux luttes des femmes

Célébrée chaque année le 8 mars, la Journée internationale des femmes sert de caisse de résonance aux luttes des femmes contre les violences, les inégalités, l'injustice.

"La violence contre les femmes et les filles ne recule pas, quels que soient le continent, le pays et la culture", a affirmé mercredi le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, à la veille du 8 mars. Elle est "souvent dissimulée" et "fait des ravages dans la vie des femmes, dans leur famille et dans la société tout entière", dit-il.

En Europe, le fléau de la violence touche 20 à 25% des femmes.

Des emplois sous-payés

Si le nombre de femmes qui travaillent n'a jamais été aussi élevé dans le monde, la plupart d'entre elles sont contraintes à des emplois sous-payés et ne bénéficient pas des mêmes salaires que les hommes à emploi équivalent, affirme l'Organisation internationale du travail (OIT).

L'agence des Nations unies explique qu'environ 1,2 milliard de femmes travaillaient ou cherchaient un emploi en 2006, soit 100 millions de plus qu'en 1996, mais subissent des différences persistances en matière de salaire, statut et sécurité de l'emploi.

"La manière dont ces différences se réduisent est très lente", estime l'OIT dans un rapport publié à l'occasion de la journée internationale des femmes. Même dans les emplois à forte rémunération, les femmes gagnent en moyenne 12% de moins que les hommes, signale l'OIT.

Selon le rapport, le niveau d'éducation des femmes est le plus faible en Asie du Sud et de l'Ouest, en Afrique sub-saharienne et dans le monde arabe, où elles sont généralement cantonnées au secteur agricole, souvent comme vendeuses sur des marchés locaux, ce qui les empêche d'accéder à la propriété et au crédit.


Listes des manifestations culturelles :

http://www.journeedelafemme.com/






Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par fabe37 le 08/03/2007 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'association mi-figues mi-raisins est de retour.
Attention aux islamobamboulas violeurs de filles dans les banlieues.rire
Et après ça on veux nous faire voter Parti sionniste.
Cava pas non?

2.Posté par Citoyenne femme libre le 08/03/2007 18:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam,

Le fabuleux destin de … Femmes… Femmes… Femmes… !
Par leurs diversités ! leurs singularités ! leurs convictions ! leurs engagements Il en fut ! par leur ténacité, elles ont marqué l’Histoire avec un grand H ! En sera-t-il encore…?
Le 8 mars : Journée de la Femme, des Femmes ? Liberté diversifiée ou liberté conditionnée d’une société aseptisée, de la pensée unique et de clones siliconnées ? large débat… !

En décembre 2003, au plus fort du tsunami politico-médiatique qui a secoué l’hexagone sur l’affaire du « foulard dit  islamique» générant plus de passions que de réflexions, dans un discours de circonstance, devant un parterre d’invités triés sur le volet, le Président Jacques Chirac déclare : « Le degré de civilisation d'une société se mesure d'abord à la place qu'occupent les femmes. Il faut être vigilant face aux menaces d'un retour en arrière ».

En effet «Pas beau» comme disent les enfants, ce passé de la chasse aux sorcières , époque où Saint-Simon déclarait : «pour la femme, la liberté ne peut consister que dans le droit au ménage» ou plus près de nous, en 1968, le Général de Gaule, à l’idée de nommer une femme ministre, indigné, déclare « et pourquoi pas un Ministère du tricot » ! voir même un premier Ministre du nom de Jacques Chirac, qui lors des 1ères Journées Internationales de la Femme, organisées à Paris du 1er au 3 Mars 1975, dans son discours, s'élève contre « l'intolérance furieuse avec laquelle les adeptes de l'intégrale libération de la femme entende...  

3.Posté par mimi le 09/03/2007 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
beau texte, merci Nacéra