Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 


 


Sur le vif

Un ambassadeur d'origine algérienne crie à la discrimination

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 23 Août 2013 à 16:07

           


Dans une lettre adressée au ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, le 18 juin, Zaïr Kedadouche, ambassadeur français de la principauté d’Andorre dénonce le racisme dont il est la cible.

Il explique être victime de discriminations en raison de ses origines algérienne, peut-on lire dans sa lettre publiée par le site du Point, le 13 août. Nommé ambassadeur à Andorre en mai 2012, il raconte subir à ce poste, comme lorsqu'il était consul général à Liège de 2008 à 2011, une expérience « très douloureuse, en termes de comportement à (son) égard) ». M. Kedadouche dénonce subir des « discriminations feutrées subies dans les palais dorés du Quai d'Orsay ».

« Ayant l'expérience de plusieurs ministères, j'ai le sentiment que le Quai d'Orsay, dans sa partie la plus influente, trace sa route dans un isoloir, cherchant à éliminer toute trace génétique risquant de compromettre la reproduction sociale de ses élites », ajoute l'homme, qui fut auparavant conseiller chargé des associations et de la jeunesse sous la présidence de Jacques Chirac.

Le parcours de l'ambassadeur dénote toutefois car lui, qui a grandi à Aubervilliers a démarré par une carrière de footballeur professionnel avant de se tourner vers la politique. Non sans heurts comme le montre le racisme et les vexations qu'il subi et dénonce.

A l'ambassade de France en Andorre, il met entre autres en cause un de ses ex-collaborateurs avec lequel il a entretenu des relations difficiles. M. Kedadouche l'aurait alors menacé de porter plainte avant que l'inspection générale des affaires ne l'en dissuade, rapporte Le Point.

L'ancien membre du Haut conseil à l'Intégration a toutefois décidé de saisir le Défenseur des droits, Dominique Baudis, qui a « accepté d'instruire son dossier », fait-il savoir à Laurent Fabius dans sa lettre. Ce dernier lui a répondu début août, a annoncé le ministère. Laurent Fabius « lui a dit être disposé à l'écouter plus en détail », a précisé Vincent Floreani, le directeur adjoint de la direction de la communication et de la presse. Le Quai d'Orsay « a engagé un effort sans précédent pour diversifier nos recrutements, y compris et à commencer par nos ambassadeurs, et pour promouvoir la parité et la diversité », fait-il savoir par ailleurs.

Visiblement, ces efforts ne sont pas encore perceptibles à en croire Zaïr Kedadouche.

Lire aussi :

Une Sénégalaise refuse son visa pour la France par dignité
Azouz Begag a démissionné




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Khadidjatou de Bagnolet le 27/08/2013 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Assalamou'alikoum


Bien avant LUI.....d'autres indigènes avaient rencontré ce triste sort...



Ben Bou Daoud était né en juin 1837 près d'Oran, il était un ancien et excellent élève du collège arabe d'Alger, il s' était inscrit en 1855 comme élève étranger à l'école militaire Saint-Cyr, d'où il était promu lieutenant en 1858... Réalisant une brillante carrière dans l'armée, il s'était naturalisé français en 1877 puis a obtenu le grade de colonel au 1er régiment de spahis algériens en 1889. Il était élevé peu avant sa mort au grade de grand officier de la Légion d'honneur1...Il s'était vu refuser l'entrée à une réception, ce qui constitua l'un des premiers délits de faciès de l'Histoire...

Il avait declaré : " Dieu a dit : ni les juifs ni les chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu'à ce que tu suives leur passion...... Et malgré le fait que j'ai suivi leur système de pensées, ils ne sont pas contents de moi...!!...



...ISSUE DU PEUPLE DE LA FORET.. il vaut mieux travailler avec les siens...

2.Posté par amine le 01/09/2013 00:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cher ambassadeur, si tu veut justice, il faut que tu frappe a la bonne porte, celle que tu a frappé ne te rendra pas justice, tu peut te gratter la ou tu veut