Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Points de vue

Loi anti-foulard, loi anti-burqa, et après ?

Rédigé par Amara Bamba | Lundi 27 Juillet 2009 à 17:37

           

Ne nous faisons pas d'illusion : une loi contre la burqa ou une loi contre le niqab ne changera rien à la sécurité de la France. Une telle loi n'apportera rien de nouveau à la condition de la femme. Mais, incontestablement, cette nouvelle loi française visant exclusivement des citoyennes françaises de confession musulmane, sera un nouveau trophée au tableau de chasse des islamophobes français.



Il aura fallu trois salves pour toucher la cible. Les députés se sont acharnés. Françoise Hostalier a tiré la première en stigmatisant la burqa et le niqab. Jacques Myard les a criminalisés. André Gérin va les éradiquer. Isolé dans son propre parti, en quête de visibilité nationale, ce député communiste anti-burqa a trouvé une bien belle tribune.

Eric Raoult (UMP), rapporteur de la commision d'enquête parlementaire sur le port de la burqa.
Eric Raoult (UMP), rapporteur de la commision d'enquête parlementaire sur le port de la burqa.
Une question cependant : en ces temps de crise économique, pourquoi les législateurs français rivalisent-ils pour en découdre avec un sujet aucunement urgent et totalement marginal ? La raison essentielle est que la France a aimé la loi anti-foulard en mars 2004. Donc nos députés ont des raisons de croire que la France va adorer la loi anti-burqa.

Les sociologues expliquent que l'islamophobie ignore les clivages idéologiques entre gauche et droite. Au moment où la France a mal à son « identité nationale », M. Gérin a rallié des députés de tous bords. Pour ces hommes politiques qui se mêlent du fait religieux, il s'agit de « libérer la femme de la prison de la burqa » et d'assurer la sécurité de l'Etat.

Aucun de ces arguments ne résiste à l'analyse. Mais l'on sait que la « nouvelle islamophobie » ne s'attaque jamais à l'islam de front. Elle procède par des glissements sémantiques ou des projections comparatifs qui mettent en scène le fait musulman dans une atmosphère propre à le dénigrer, dans un rôle propre à le pervertir.

Des lois pour « libérer » le citoyen musulman

Depuis mars 2004, l'école publique est fermée aux filles portant un hijab. Elles arrivent le matin au portail du lycée puis retirent leur foulard pour l'enrouler comme une gifle avant de le ranger dans leur cartable. Un voile d'humiliation et de colère au milieu de livres qui parlent de République et de liberté.

Les filles qui peuvent se payer une école privée échappent à cette persécution quotidienne. La loi anti-foulard a dopé l'école privée islamique. Elle n'a rien apporté à l'école publique. Mais les islamophobes ont marqué un essai. Avec la loi anti-burqa, ils veulent le conclure. Et la partie n'est pas finie, car la burqa n'est certainement pas la dernière cible.

Nous aurons bientôt une loi anti-ramadan ! Elle permettra à l'Etat de rappeler la laïcité de l'école publique face à la recrudescence du nombre d'élèves observant le jeûne rituel musulman. Ce sera une question de santé publique, une question de sécurité alimentaire pour nos élèves qui, faut-il le rappeler, sont encore des mineurs.

Ensuite il y aura la loi anti-prénom ! Elle précisera et élargira l'expression de la neutralité de l'Etat et de ses représentants. Les prénoms comme Jihad, Muhammad, Abdallah, Ramatoullah, Fatiha, Islam, etc., seront interdits à tout agent de l'Etat, dans l'exercice de ses fonctions, en raison de leur signifiants religieux ostentatoires.

Ensuite une loi anti-hajj ! Plus tard une loi anti-zakat !, etc. Après tout, le but est noble. Puisqu'il s'agira, à chaque fois, de restituer sa liberté au citoyen musulman. Il s'agira de le débarrasser du fatras de règles moyenâgeuses auxquelles il est contraint pour être bon musulman. « Libérez le musulman », tel est aujourd'hui le cri de quelques députés français.

La musulmane qui porte le niqab ne répond pas à une injonction coranique. C'est chose admise. La chrétienne qui se retire dans un monastère ne répond pas à une injonction biblique. C'est évident. Mais l'une et l'autre agissent selon leur conscience, un droit protégé par la Constitution, même si elles choisissent de regarder la société à travers une lorgnette.

Parce qu'il s'agit de musulmans, une minorité mal représentée et sans défense, les islamophobes se montrent machiavéliques. Comme durant l'occupation allemande, ils bradent leurs principes républicains et adoptent des lois d'exception pour « protéger la patrie » ! Et ils distillent cette idéologie à coup de gros mensonges.

Les deux gros mensonges anti-burqa

En prônant la loi anti-burqa, les députés ambitionnent de libérer la femme musulmane : c'est un contre-sens trivial ! Car ces gens qui veulent « libérer la femme » veulent en même temps lui imposer son style vestimentaire. La contradiction est évidente mais elle semble acceptée, ce qui est classique : plus un mensonge est gros, moins il est discuté.

Ces députés néo-féministes, arc-boutés à leurs postes, siègent dans un Parlement à 80 % masculin. Des hommes qui cumulent et enchaînent des mandats depuis des décennies. S'ils se préoccupaient de la « liberté de la femme », il y a bien longtemps qu'ils auraient laissé leurs sièges à des femmes, souvent leur suppléante ! Mais vous n'y pensez pas !

Une loi anti-burqa pour « libérer la femme » repose sur le préjugé de la musulmane soumise à son homme comme une catin à son souteneur. Appliqué au cas français, ce fantasme est pure misogynie. Mais il habite le discours irresponsable et vulgaire de banlieusardes soumises à la pensée dominante et dont le putanat politique est désormais consommée.

Certains régimes ont des coutumes contraires à la libre expression des femmes. Ce n'est pas un secret. Or la France républicaine leur vend des armes. Elle installe des bases militaires dans leurs déserts pour veiller leurs cités où burqa et niqab tiennent le haut du pavé ! Nos députés se tiennent coi. Auraient-ils donc la « liberté de la femme » sélective ?

Ainsi, l'idée de « libérer la femme de la prison de la burqa » par une loi est une imposture parlementaire. Elle vise un groupe de citoyens en raison de leurs convictions religieuses. Elle repose sur un fantasme implicite devenu inavouable, un mensonge donc. C'est le premier gros mensonge sur la loi anti-burqa. Le deuxième mensonge concerne la sécurité !

La burqa n'a jamais troublé l'ordre public en France. Le niqab n'a jamais attenté à la sureté de l'Etat. Et pourtant, les anti-burqa accusent la burqa de menacer l'ordre public. « On ne voit pas le visage donc il y a un problème de sécurité. » Il serait peine perdue de relever l'ineptie que cache cette réflexion superficielle.

Et d'ailleurs, pourquoi la France serait-il le seul pays d'Europe à subir une telle menace ? Notre sécurité nationale serait-elle si fragile pour que nous soyons le seul pays de l'Union à mobiliser ses parlementaires sur un phénomène qui est plutôt général ? Cet argument sécuritaire est infondé. Mais comme d'habitude, il installe un climat de peur.

Une bonne raison d'avoir peur

Se cacher le visage pour sortir dans la rue n'est pas une tradition française, sinon les jours de carnavals. Le niqab et la burqa peuvent donc choquer en France. En revanche, aborder un phénomène social, à caractère religieux, à coup de mensonges idéologiques et de stratagèmes parlementaires est encore plus choquant pour la conscience citoyenne.

Indéniablement, le repli communautaire est la conséquence la plus certaine d'une loi anti-burqa. C'est une des leçons de la loi anti-foulard adoptée en 2004. Les « éradicateurs » de l'islam auront leur victoire. Et notre pays verra sa réputation de pays islamophobe confirmée.

L'actualité prouve que les injustices institutionnelles apportent de l'eau au moulin des tendances les plus extrêmes et les plus politiques parmi les mouvements musulmans. En ce sens, la spirale actuelle de lois inutiles visant les citoyens musulmans de France nous donne de vraies raisons d'avoir peur pour les années à venir.




Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

1.Posté par Allah le 04/08/2009 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes en Aout 2009, quelque part en Afrique, une femme va être condamnée à 40 coups de fouets pour avoir osé porter un pantalon. Autre part en Afrique, un journal est interdit pour avoir osé publier un sondage sur son roi. Dans plusieurs endroits d'Afrique, des massacres ethniques ont lieus, et il y a des centaines de morts.

En chine, une ethnie est en train d'en remplacer une autre, et les violences sont quotidiennes.

Et si on commencait (enfin) à parler des sujets sérieux ?

Aides toi, dieu ne t'aidera pas.

2.Posté par Charles M. le 04/08/2009 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Liberté j'écris ton nom.
Enfermer une femme sous des lingeries diverses n'a jamais été salutaire et en quoi cela représente t'il un choix pour elle ?

On ne se vétit pas en France comme l'imposent les musulmans, nous nous moquons tout à fait des préceptes musulmans, nous nous sommes déjà débarrassé d'une religion, nous avons de l'expérience...

Les musulmans peuvent s'installer pour vivre chez nous, mais comme nous, sinon ils n'ont rien à faire sur notre territoire.

La France n'a rien avoir avec l'Islam, qui en fut chassé voici plusieurs siècles, s'il faut retourner plusieurs siècles en arrière, nous sommes très nombreux à être prêt... Pour ce combat libérateur !

3.Posté par Djelloul le 06/08/2009 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam aleikoum, Bonjour
En lisant l'article une réflexion biblique s'impose à moi quand à la tournure des évènements. Je ne peu m'empêcher de penser que l'histoire se répète. A travers cet articles et bien d'autres qui stigmatisent l'Islam, à croire que le Musulman est responsable des mots de la société; qu'il veut diriger le pays; qu'il complote; etc... Bref le parfait bouc-émissaire
Ça me rappel l'histoire de Jésus (sws) de son peuple et PONS PILAT, j'ai réellement l'impression qu'on veut mettre l'islam sur la croix , car se sont les mêmes qui ont stigmatisé, Jésus (sws) et aujourd'hui avec les moyens de communications considérables, c'est des millions de PONS PILAT qu'on fabrique dans une société ou l'on privilégie la pensée unique
shaitan a sa religion et il y soumet un grand nombre: c'est la religion cathodique, ses ablutions le lavage de cerveau ; son chapelet la télécommande; sa quibla l'orientation de l'ecran et ses adeptes sont téléguidés

4.Posté par Sumayyad le 09/08/2009 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LAISSEZ LA FEMME SE VETIR COMME ELLE VEUT
Les députés n'ont rien à voir avec ce que les femmes veulent mettre pour sortir dans la rue; qu'elles soient musulmanes, chrétiennes, juives, animistes etc etc. C'est une question de liberté de la femme, c'est une question de droit personnel et ce n'est pas une question de religion comme on veut nous le faire croire depuis un mois.
Je me demande ce que foutent les musulmanes de France pour descendre dans la rue, nikab, bourka, voile, cheveux tout le monde pour crer très fort à la face du monde qu'il est temps que les politiciens comprennent qu'il faut laisser les femmes libres de faire ce qu'elle veut... Ceux qui parle de femmes enfermée dans des sacs, doivent commencer par libérer leur propre mentalités de leur complexes civilisationnels, complexe pseudo-civilisatioinnels hérité de la période colonial et qui ne tiendra plus longtemps avec les ma génération de Françaises nées en FRance, avant de penser à vouloir libérer des gens qui ne leur ont rien demandé!

5.Posté par Sumayyad répond à Charles M. le 09/08/2009 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. Martel, vous êtes simplement mortel... Vous vivez dans le fantasme d'un passé qui n'a jamais existé et qui n'existe que dans vos rêves les plus profonds. Réveillez vous Charles Martel d'écrant d'ordinateur, ouvrez la plus petites des fenêtre de votre esprit et vous verrez que la guerre contre l'islam est finie et que l'islam n'est plus aux portes de la France mais que l'islam est dans l'avenir de la France... Pour vous c'est impensable. Pôv'e de vous M. Martels. Vous avez gagné à Poitiers et vous avez mis l'Europe en retard de cinq siècles !!!

6.Posté par tiensdonc? le 09/08/2009 23:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mon cher charles, comme vous m'avez l'air malin! les musulmans doivent s'adapter à la france, ils n'ont rien à faire sur notre territoire, bla bla bla...
après avoir occupé les territoires du maghreb qui n'étaient pas plus les votres, après avoir été servi comme des princes sur ces terres que vous avez colonisées sans scrupules, en y installant vos eglises, en etalant vos moeurs sans vous soucier de l'âme de quiconque, après avoir ramené des travailleurs de ces pays par camions entiers en les arrachant à leurs familles pour faire le sale boulot dont vous ne vouliez pas, vous osez encore parler de combat? cette frenesie de la torture ideologique nationaliste ne quittera donc jamais cette pierre qui vous sert de coeur? vous avez certes un culot monstre mais une cervelle bien minuscule, et votre mentalité est bien lamentable...

7.Posté par FRANCOIS DE CASTILLES DE LA PEYRONIE le 10/08/2009 01:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis tout à fait d'accord : il faut que les choses soient dites de nos jours:
1- qui sommes nous pour donner des leçons (vestimentaires , qui plus est!) à d'autres peuples?
2- la liberté n'est elle pas une valeur universelle? j'ai l'impression qu'il ya une certaine géométrie variable selon les personnes concernées?
3- enfin balayons devant nos portes : il me semble qu'en France notre bon vieux code napoleon dont nous sommes fiers (1804) , stipule une loi toujours en vigueur : il est TOUJOURS INTERDIT POUR NOS CONCITOYENNES de porter un pantalon !!!!!!!!

Cela devrait nous faire réfléchir avant de parler d'une affaire intérieure au Soudan qui devait se regler par une amende et qui a été librement refuseée par cette dame soudanaise soutenue par l'Occident, afin de nous faire perdre notre temps à nous faire croire qu'on est supérieur à ces régimes....

Donc le pire ennemi de la paix des ménages c'est bien la méconnaissance et l'ignorance , à bon entendeur, salut!!!!

8.Posté par Nabi le 10/08/2009 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo pour cet article qui me fait le plus grand bien. Bravo a safir qui joue son rôle et fait avancer le schmiblik. Il y a des gens comme bouzar et abd Elnour qui vont devant les députés et qui leur racontent en notre nom ce que personne ne leur a jamais dit. On peut discuter de beaucoup de points de cet articles surtout quand il écrit : "La musulmane qui porte le niqab ne répond pas à une injonction coranique. C'est chose admise. La chrétienne qui se retire dans un monastère ne répond pas à une injonction biblique."
Le tout depend de ce qu'on appelle injonction. Mais je ne veux pas parler de ça maintenant.
Mais je suis d'accord pour dire que le bourka et le nikab ne sont que des prétextes dont se servent ces parlementaires frainçais qui ne rêvent que de faire disparaitre l'islam dans la France de demain comme Hitler a voulu faire disparaître les juifs au nez et à la barbe du reste de la France qui restait là à se démander s'il fallait oui ou non s'opposer ouvertement aux nazi. Je me demande souvent ce que nous avons retenu de l'histoire de nos parents.

9.Posté par mohammad le 10/08/2009 23:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
scandaleux Je suis francais et converti a l'islam et je tiens a dire que la france se prend pour des donneurs de leçons alors qu'ils ne sont que des rigolos à la solde de qui on sait dans ce pays (c'est pas nouveau). On dit libérer la femme mais de quel droit à t'on le droit de choisir pour nous. Liberté, démocratie, mon oeil on vit dans une dictature démocratique qui n'a rien a envier a certain dictateur . Si la femme veut porter la burqa ou le hijad qu'est ce que ca peut faire qui ca dérange???. Posez vous la question.Si le foulard est interdit alors interdisons aussi le port de la robe pour les moines et moniales chretiens et orthodoxes et les pretres, le port de la kipa pour les juifs le vendredi,......Par contre que la femme se promène le cul a l'air ca gène personne sau quad on la viole. C'est ca la liberté??? Ma femme est musulmane et elle porte le foulard et si un jour on lui interdit alors on se battra et on sera pas les seuls et le combat sera rude soyez en sur car ôter la liberté ne mène jamais a la paix. Le véritable but et la destruction totale de l'islam que l'on veut transformer en une religion new age? j'ai honte car j'aime mon pays qui est la France mais quand je vois car on sais de qui ca vient pas besoin de donner des précisions sur qui les gens se rendent pas compte qu'on les manipules comme des marionnettes et comme d'habitude le français y tombe droit dedans. Comme a dit un jour sarkozi si on aime pas la france qu'on la quitte et bien moi je lui répon...  

10.Posté par ismahane le 14/08/2009 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam Aleikoum,
Mach'Allah pour cet article intéressent et qui pointe du doigt un vieux démon typiquement français: la peur de l'islamisme cristalisé dans le port de la barbe et du voile.
Je suis française et convertie hamdoullah. Et la première chose qui m'est venu à l'esprit lors de l'évocation de ce projet de loi est la suivante: interdire le niqab pour la liberté de la femme, pour le respect de sa personne, pour éviter le profil de la femme soumise...ok mais dans ce cas, si on considére le voile, le niqab comme soumission, le fait de porter des mini jupes et des énormes décolletés ne peut il pas etre révélateur de soumission? Réfléchissons...lorsqu'une femme est habillée de la sorte, soyons honnete, elle est regardée par les hommes, "dénudée" par un désir charnel voir pervers. N'est ce pas rabaissée la femme comme corps purement charnel??
Je suis personnellement pour la liberté individuelle...toute personne s'habille comme elle le veut, je m'en moque, je n'ai pas à juger car seul Allah juge entre nous.
A bon entendeur: de l'ignorance nait l'intorélance. UN grand homme a dit un jour "Je ne suis pas en accord avec tes opinions mais je suis pret à me battre et à donner ma vie pour que tu puisses les vivre et les exprimer librement", Voltaire.
Bon Ramadhan à tous les musulmans.

11.Posté par Rinoa le 17/08/2009 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis très déçue de voir ke en 2009, les gens ne s'entendent toujours pas, c'est sur tous le monde à une culture différente, mais ne confondons pas culture avec religion!
On n'a pas besoin de se caché derriere une burqa pour être bonne musulmane et respectable.
Et surtout arrêtons de vivre comme au 5 ème siècle... Je suis chrétienne et mon mari est musulman, je n'ai pas changé de religion pour autant, on s'aime et on respecte la religion de chacun et notre difference on en a fait une force. cela prouve que ne suis pas islamophobe mais je suis contre le port du voile et la burqa en france, nous somme en pays laïque et nous devons le resté.

12.Posté par ismahane le 17/08/2009 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam aleikoum,
Je tenais rapidement à relever la remarque de Mme Rinoa que je salue pour son respect de la différence au passage.
Beaucoup de personne parle de la laicité à bien des égards, et particuliérement pour ce qui est du port du voile, et ici de la burqa. Il faut en fait faire attention la laicité, c'est stricto sensus la séparation entre l'Etat et l'Eglise ou la religion. Dés le moyen age, en fait, le racine du mot désignait déjà une séparation: laicité vient du mot laic qui désignait le peuple qui n'était pas des clercs. Au sens plus large, la laicité c'est la neutralité de l'Etat à l'égard des croyances religieuses, politiques et philosophiques. Il s'agit donc d'un respect des convictions de chacun. En ce sens, porter le voile ou la burqa ne va pas à l'encontre de la laicité (en soulignant que la loi de 2004 s'applique uniquement aux fonctionnaires de l'état dans les institutions républicaines et aux élèves dans les écoles publiques). Il ne faut d'ailleurs pas oublier que la Déclaration Universelle des droits de l'Homme et du Citoyen stipule dans un de ces articles (le 6 je crois,je ne me rappelle plus exactement) que chaque individu a le droit de vivre et d'exprimer sa religion dans l'espace public. En d'autres termes, porter la burqa dans la rue ce n'est pas porter atteinte à l'identité républicaine laique. Aprés, tout est question d'ouverture d'esprit je pense. On a le droit de se vêtir comme nous le souhaitons. Rappelons également que la burqa est un phénomèn...  

13.Posté par Oma le 18/08/2009 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que d'histoire! Que de réactions pour ce phénomène "minoritaire"!
Si le fait de se cacher le visage est si gênant et choquant c'est dû à la civilité française (et européenne d'ailleurs) et non à la religion. Ne pas confondre culture et religion et moi j'ajoute: civilité, règles de politesse.
Il est grossier de parler caché à quelqu'un, on doit pour communiquer se montrer. Je retire mes lunettes de soleil pour demander une baguette à ma boulangère; lui parler avec les yeux cachés est une telle grossièreté que je ne PEUX pas le faire, ça me gênerait terriblement d'être impolie à ce point!. Et pourtant je suis presbyte et enlever mes lunettes signifie une gêne visuelle pour moi.
de même ne pas regarder quelqu'un quand on lui parle est grossier: il ne faut pas baisser les yeux mais regarder le visage de l'autre. Baisser les yeux ne signifie pas" respect" pour nous, mais "mensonge, honte, culpabilité".
En effet nous avons tous entendu, enfant: "regarde-moi quand je te parle!" Et ne pas regarder les gens en face signifie pour tout Européen: mentir, biaiser, se dérober, ne pas vouloir dire la vérité..... celui qui se cache a quelque chose à cacher, il est donc coupable de quelque chose... voilà le fond de toute une éducation, de toute une civilité. Voilà pourquoi la burqa éveille une grande gêne et un malaise.
Idem ne pas enlever son chapeau ou sa casquette en parlant à une femme. On le/la soulève pour saluer, on ne salue pas quelqu'un avec la tête couverte.(même gêne et même malaise)
N...  

14.Posté par qq'un le 18/08/2009 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je trouve tt ce racisme, cette xenophobie et cette stigmatisation systématique des musulmans completement effrayants, ces députés veulent sois disant libérer des gens sans meme leur demander leur avis, pq ne pas accepter les gens tels qu'ils sont, il y a des françaises de souche qui sont musulmanes et qui portent aussi le nikab, qu'allez vs faire avec elles ? les expulser de leur propre pays ? etes vous devenus dingue ? votre gouvernement vs distrait, vs manipule en innoculant ds vos coeur la haine de votre prochain afin de faire de vs ce qu'ils veulent et vs tombez bètement ds le panneau, on est au 21 è siecle et les mentalitées ne changent pas, il faut tjrs spolier son voison pcq il ne vit pas de la meme manière, pourtant les français qui vivent en terre musulmane ne sont pas traités de cette manière ! on ne les oblige pas a porter de voile a aller prier a la mosquer ni meme a se convertir a notre mode de vie ! nous sommes bien plus évolués et civilisés que vous ! vous en etes encore avec votre racisme archaique primaire et moyenageux, votre pauvretée d'esprit fait vraiment pitiée a voir, banissez la haine de votre coeur et arretez d'enfermer les femmes musulmanes ! c'est vous qui les privez de libertée d'enseignement de travail ! si la femme musulmane était vraiment enfermée vs ne les verriez surement pas en rue en train de se promener, vs etes vraiment ridiculs avec vos clichés

15.Posté par Saladin le 19/08/2009 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le fond de cette histoire est que les musulmanes qui se cachent derrière ces burqas sont des françaises de souche aux yeux bleus qui gênent le "substrat" de conscience collective catholique de ce pays. Elles ne supportent plus le regard, les invectives et les insultes de leurs semblables héritiers chrétiens. Et oui, une française d'origine vit sa religion et porte le voile plus facilement qu'une française de souche convertie. Et l'augmentation de ce nombre (converties françaises de parents français et de grand-parents français) inquiète le gouvernement. Petit rappel historique : comme la guerre de Troie, la bataille de Poitiers menée en 732 par Charles Martel contre les musulmans n'a jamais existé, elle est inscrite dans l'imaginaire collectif de la France. Martel n'a jamais stoppé les musulmans, il n'était, lui-même, pas chrétien et n'a jamais fait une seule "croisade" pour Dieu dont il se souciait que très peu.

1 2 3 4