Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Sur le vif

Les mosquées de Besançon profanées, Valls condamne

Rédigé par La Rédaction | Lundi 4 Novembre 2013 à 17:12

           


Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a condamné, lundi 4 novembre « avec force » les profanations de deux mosquées à Besançon, dans le Doubs, dont les murs ont été recouverts d’inscriptions racistes et islamophobes.

« Ces actes inacceptables, qui font suite à de précédentes dégradations, suscitent à juste titre l’indignation. Le ministre de l’Intérieur partage l’émotion des fidèles du culte musulman. Il a demandé au préfet de réunir dans les meilleurs délais les responsables locaux du culte musulman, afin d’améliorer la sécurité de ces mosquées », a-t-il fait savoir dans un communiqué.

« La République n’acceptera jamais ces provocations qui portent atteinte à la cohésion nationale », a ajouté le ministre chargé des Cultes.

Plus tôt, le Conseil français du culte musulman (CFCM), par la voix de son président Dalil Boubakeur, a condamné les dégradations. Il a appelé les mosquées de France à « redoubler de vigilance pour leur sécurité en cette période inquiétante de recrudescence d’actes anti-musulmans agressifs et détestables ».

Lire aussi :
Besançon : tags racistes sur deux mosquées
Condamnation des actes antimusulmans contre deux mosquées à Besançon




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par ll.OoO le 05/11/2013 14:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'imam de la mosquée de Pau a menti dans son dépôt de plainte : ce qui est indiqué en arabe est une insulte contre les chrétiens et non pas contre les musulmans: al-nassara al-dhalimin al-munafiquin: les chrétiens les oppresseurs (ou les injustes), les hypocrites. Ce qui prouve que Ahmed Ben Mohamed est un menteur.

2.Posté par ll.OoO le 05/11/2013 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut éradiquer à Kidal les terroristes jihadistes musulmans agissant au nom de l'islam, mot tabou dans le gosier de nos politiques au langage de bois convenu et nos autorités musulmanes républicaines ! Car les assassinats des journalistes ont été perpétrés au nom de cette idéologie religieuse déviante funeste, ennemie du genre humain et de la liberté. Ne nous étonnons pas que un climat d'islamophobie, conséquence de ces actes barbares, se développe dans ce pays. Quand le CFCM osera-t-il nous mobiliser contre ces énergumènes polluant notre religion dont nous sommes nous musulmans de France, les premières victimes. Quel dignitaire lancera une fatwa contre eux?