Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Les justes musulmans en lumière à Cannes

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 19 Mai 2011



Le rôle des musulmans pendant la seconde guerre mondiale reste un mystère pour les Français. Pourtant, il gagne à être connu et reconnu de la nation.

C’est le mérite du long-métrage Les Hommes Libres, réalisé par Ismaël Ferroukhi, sélectionné cette année à Cannes hors compétition et projeté jeudi 19 mai dans le cadre des séances spéciales destinées aux étudiants.

En tête d’affiche, figure Tahar Rahim, acteur principal du film couronné de succès Un Prophète, de Jacques Audiard.

Dans Les Hommes Libres, l’acteur campe le rôle d’un jeune algérien, Younes, qui, en échange de sa liberté, accepte d’espionner pour la police la Grande Mosquée de Paris et son recteur, Kaddour Ben Ghabrit (interprété par Michael Lonsdale), soupçonnés de délivrer de faux-papiers à des juifs et à des résistants. Son destin bascule lorsqu’il rencontre un chanteur d’origine algérienne et de confession juive avec qui il se lie d'amitié. Il décide de s’engager dans la résistance.

Les spectateurs qui ne l'auront pas visionné à Cannes devront faire preuve de patience. Le film sortira sur grand écran le 28 septembre prochain.

Lire aussi :
« Musulmans de France », le documentaire événement sur petit écran
Festival de Cannes : une 63e édition riche en polémiques
Oubliés de la République : attendre et espérer ?