Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Religions

Djelloul Seddiki : « Pourquoi j’ai démissionné de l’Amitié judéo-musulmane de France »

Entretien

Rédigé par | Samedi 17 Janvier 2009 à 13:33

           

« L’amitié se construit sur le respect mutuel et non sur l’atteinte à la dignité de l’un des deux partis. » C’est en ces termes que Djelloul Seddiki, directeur de l’Institut de théologie de la Mosquée de Paris et coprésident de l’Amitié judéo-musulmane de France (AJMF), explique sa démission ainsi que celles des membres musulmans de l’instance. « Choqué » du silence des membres juifs de l’association, M. Seddiki explique les raisons de son départ à Saphirnews.



Djelloul Seddiki, Sociologue et directeur de l’Institut de théologie de la Grande Mosquée
Djelloul Seddiki, Sociologue et directeur de l’Institut de théologie de la Grande Mosquée

Saphirnews : Pouvez-vous nous donner les raisons de votre démission ?

Djelloul Seddiki : Les raisons sont toutes simples. Quelques jours avant cette guerre à Gaza, l’AJMF avait organisé une grande manifestation pour protester contre la profanation du cimetière musulman (près d’Arras, en décembre dernier, ndlr). On était main dans la main et j’ai senti qu’on avançait dans le dialogue judéo-musulman, qu’on avait fait un bon travail ensemble depuis les cinq ans où l’on a sillonné la France.

Et voilà que les bombardements ont eu lieu. Gaza est devenu un véritable « camp de concentration » et ce n’est pas moi qui le dit mais le ministre de la Justice du Vatican. Les mosquées, les hôpitaux, les bâtiments humanitaires et même les cimetières ne sont pas épargnés. On voit des images d’enfants déchiquetés et personne ne dit rien. J’ai été étonné que mon coprésident (Michel Serfaty, ndlr) ne se soit pas exprimé et ne m’a même pas contacté depuis le début du conflit. Je suis choqué que personne ne réagisse. Je comprends que le CRIF, qui est une organisation politique, se mette du côté d’Israël. Mais qu’un religieux (M. Serfaty est rabbin, ndlr) qui se dit ami des musulmans ne s’exprime pas est catastrophique. En tant qu’imam, je ne peux pas ne pas réagir. Le silence devient complice et ce silence remet en cause le dialogue judéo-musulman. L’amitié se construit sur le respect mutuel et non sur l’atteinte à la dignité de l’un des deux partis. Je suis très déçu et consterné par la situation et par le peu de réactions des gens que j’ai pris pour des amis.

Depuis votre démission, avez-vous été contacté par l’autre parti de l’AJMF ? Comment les autres membres ont réagi ?

Michel Sarfaty m’a contacté seulement lorsqu’il a reçu ma démission. Il m’a envoyé un sms me proposant qu’on se rencontre la semaine prochaine mais moi, je dis que c’est trop tard. Le choc est terrible. Des gens m’ont interpellé me demandant si c’est ça l’amitié dont je leur parlais quant j’étais venu les voir. Cette situation remet en cause beaucoup de choses. Je serai toujours le défenseur du respect de l’autre et toujours du côté des plus faibles. Dommage que ces cinq années de travail ont été détruites ainsi. Les bombardements à Gaza ont malheureusement détruit les ponts de l’amitié entre juifs et musulmans en France.

Selon vous, l’amitié judéo-musulmane doit-elle forcément être liée, voire conditionnée, par le conflit israélo-palestinien ?

Durant mes voyages, j’ai toujours dit que c’est un conflit territorial entre Israéliens et Palestiniens et non un conflit religieux. Je n’ai pas changé de position. Mais je m’aperçois du mutisme le plus total des membres juifs de l’instance. Devant cette situation, soutenir un Etat comme Israël n’est pas approprié. Dans ces conditions, c’est quoi un dialogue ? En tant que musulman et imam, je me sens proche de mes frères de Gaza.

L’amitié entre juifs et musulmans en a pris un coup depuis le début de l’offensive israélienne à Gaza…

Toute personne est libre de soutenir qui il veut. Mais ce qui me bouleverse, ce sont les bombardements de civils, c’est le génocide qui s’opère à Gaza. Ce ne sont pas deux armées qui se battent mais une armée qui bombarde par mer, par air et par terre 1,5 millions de personnes. Comment peut-on rester silencieux face à ce carnage ? On ne peut pas se taire sinon cela signifie qu’on a perdu notre humanité. J’ai servi cette association avec beaucoup d’amour mais si la partie complémentaire (de l’AJMF, ndlr) ne fait rien alors je ne peux pas continuer à travailler avec elle. C’est comme un couple. Si l’un des deux lui arrive quelque chose, l’autre peut choisir de le soutenir ou de le quitter. Le proverbe dit qu’on peut choisir ses amis mais pas sa famille. Voilà.

Qu’attendez-vous aujourd’hui de vos partenaires juifs de l’AJMF ?

Tout ce que j’attends aujourd’hui, c’est un cessez-le-feu immédiat à Gaza et la fin des bombardements israéliens. C’est tout ce qui m’importe. La vie est sacrée dans l’Islam. Dans le Coran, il est dit que celui qui tue une personne a tué toute l’humanité. Après, la politique revient aux hommes politiques. Je n’en suis pas un. Peut-être que plus tard, d’autres sujets nous rapprocheront (juifs et musulmans, ndlr) mais en ce moment, ma position ne me permet pas de rester indifférent au drame qui se joue à Gaza et que je vis intensément. C’est un réflexe de citoyen qui croit aux principes de la République qui a pour devise « liberté, égalité, fraternité ».


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

19.Posté par OUADGHIRI le 19/01/2009 19:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci et infiniment merci Monsieur Jelloul pour cette prise de position logique mais courageuse et qui s'inscrit entièrement dans votre mission au sein de l'association et aussi dans votre profession en tant qu'Imam.
Il est normal, de différencier le sionisme du judaïsme, mais il est encore plus normal de différencier entre une guerre et un Crime de Guerre.

Nous voilà devant un Droit qui refuse qu'on l'oublie, à savoir le droit des peuple à vivre dans la dignité et le respect. Ce qui vient de se passer à Gaza, l'Histoire ne l'oublieras pas, même si la mémoire des peuples est courte. Nous n'avons plus le droit de dire qu'on ne le savait pas (comme disaient les allemands après l'Holocaust perpétré par les nazis). Mais là tous les juifs du monde savent ce qui s'est passé à Gaza.

Encore Merci pour votre courageuse prise de position et on aurait tous aimé que les responsables Arabes aient eu ce même degrè de courage et de respect envers leurs concitoyens et surtout envers la Cause juste (Palestine libre).

18.Posté par karim le 19/01/2009 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous avez raison docteur, celui qui opte pour le silence face à cegénocide devient automatiquement complice

17.Posté par LAJOIE PAUL le 19/01/2009 17:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gaza était « le seul conflit au monde dans lequel la population n’avait même pas le droit de fuir ».

Heureusement, il existe des philosophes en France pour nous éclairer et pour nous guider sur le droit chemin.

Nul besoin d’être expert en affaires militaires pour savoir que le droit international a, depuis longtemps, codifié les règles des conflits armés, et qu’il s’applique à tous les protagonistes de la guerre, étatiques et non étatiques, quelle que soit la légitimité de leur cause. Ce droit international, ces deux philosophes n’arrêtent pas de l’invoquer quand ils parlent de la Tchétchénie, du Tibet ou du Kosovo. Mais, pour eux, il s’arrête aux frontières d’Israël.
L’article 54 des conventions de Genève relatives à la protection des populations précise : « Il est interdit d’utiliser contre les civils la famine comme méthode de guerre (…). Il est interdit d’attaquer, de détruire, d’enlever ou de mettre hors d’usage des biens indispensables à la survie de la population civile. »


Félicitations à notre cher docteur Djelloul Seddiki pour votre prise de position.

pour sensibiliser et mobiliser les responsables politiques et l’opinion publique sur les conséquences dramatiques d’une situation qui porte gravement atteinte aux droits fondamentaux de la personne humaine,

Cette action est l’expression concrète, visible de la nécessaire solidarité qui doit unir les personnes libres représentant de la communauté musulmane en France .

LAJOIE Paul , président de l'association Alghadir

16.Posté par Ali le 19/01/2009 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Siddiki,

Je tiens à te féliciter pour ton courage et de la pertinence de ta décision.
Je te connais pour tes positions modérées ouvertes et tolérantes.... ta décision ne fait que renforcer l'homme de dialogue que je connais....
Il est évident que je suis contre le terrorisme…Je suis contre le crime...Je suis contre le racisme Je suis contre l’antisémitisme Je suis contre l’islamophobie,Je suis contre la violence, contre l’esclavage contre la barbarie qui tue les innocents sous n’importe quel prétexte…

Je suis pour l’amitié et le respect des lois nationales et internationales…
Je suis pour la justice humaine et pour une paix digne tout simplement…

Nous ne pouvons être silencieux, car le silence tue aussi.

Merci cher Siddiki pour cette leçon de courage..


Ali Zreik
Délégué au conseil National UMP

15.Posté par Alami le 19/01/2009 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Djelloul SEDDIKI,
Vous pouvez conseiller à vos ex-partenaires juifs de l’AJMF de lire l'article
d'Eric Hazan : La Deuxième Mort du Judaïsme

J'avais oublié de donner le titre.

14.Posté par Alami le 19/01/2009 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam Alikoum,

Merci Mr Djelloul pour cette prise de position courageuse.
Personnellement je ne trouve pas les mots pour qualifier ce qui s'est passé à Gaza sauf à empreinter les mots d'un autre génocide : HOLOCAUSTE et Shoah des Palestiniens à Gaza en 2009.
Il y aura pour la conscience de l'humanité, un avant et un après Gaza, notre devoir d'humain est de venir en aide au peuple de la palestine car on ne peut pas dire qu'on ne savait pas.
Mr Djelloul ,
Je vous renvoie à cet excellent article d'Eric Hazan :
http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Eric_Hazan.150109.htm


13.Posté par Hope le 19/01/2009 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Re-bonjour,

Il faut que la communauté musulmane se tienne les coudes, et chercher leur fierté. Les arabes et les musulmans se laissent aller et se soumettent trop aux lois des occidentaux.
Soyez fier de votre religion et de votre culture car les arabes ont apportés, dans le domaine de la science, dans le domaine de la médecine, les mathématiques, mais mal intentionné l'occident à oublié! Mais vous ne devriez pas.

Sachez QUE Monsieur VICTOR-HUGO EST MORT MUSULMAN

12.Posté par Hope le 19/01/2009 09:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur,

Je dois vous féliciter pour cette démission même tardive vous vous rendez-compte! une guerre ethnique se déroule sous nos yeux. Beaucoup de pretextes justifies cette guerre. Beaucoup de français et de françaises vivent cette injustice comme des crimes contre l'humanité. Si le gouvernement soutient l'apologie de ces crimes. C'est simplement une guerre de territoire. Israêl devra rendre des compte et moi j'en veux pas dans l'EU pas d'assassins!

Sarkozy est complice et le pseudo medecin "Kouche partout "! aussi ils sont en faites les pantin d'Israêl. Les palestiniens doivent résister est prenons en de la graine, car nous on s'effondrent aux moindre problèmes. Soutenons la Palestine c'est de notre devoirs!

11.Posté par salim le 19/01/2009 01:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une tradition (hadith) du prophète Mohamed, que le salut et la paix soit sur lui, rapporte :

" الساكت عن الحق شيطان أخرص " que l'on pourrait traduire par :

"Celui qui ne manifeste pas la vérité ( ou le droit ) est un diable muet ".
L'universalité de ce hadith du prophète, que le salut et la paix soit sur lui, nous permet de juger l'attitude de l'HOMME DIGNE en l'occurence Monsieur DJELLOUL SEDDIKI. RESTEZ JUSTE ET DIGNE. Allah vous benit.

10.Posté par MOHSEN le 19/01/2009 00:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez bien fait de démissionner. Il faut être naïf pour croire en de telles structures ou telles démarches. Les juifs répètent à celui qui veut bien l'entendre qu'ils ont souffert du Nazisme et ils font pire aux Palestiniens.
Israël est l'enfant pourri gâté du monde, on cède à ses caprices et de toutes façon ils n'ont rien à craindre tant qu'ils se sentent protégés par les USA.

9.Posté par kriki le 18/01/2009 23:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonne initiative mais elle est très tardive, il ne fallait pas s'allier avec ces gens depuis le début, car Gaza a bien subis le boycott avant le bombardement et personne n'a parlé et vous n'avez pas réagis aussi......
on ne s'associe pas avec ce genre de gens tout simplement.......

8.Posté par albert le 18/01/2009 23:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On vous salue et on rend hommage à votre travail et engagement.

Apres l'émotion il faut revenir à la sagesse : il ne faut pas exporter le conflit en france ! Vous avez marqué les esprits en démissionnant mais nous avons besoin de vous IN et pas OUT !

D'autre part sur cet épisode de la guerre (israelo-arabo- musluman?) : Oeil pour Oeil et le monde devient Aveugle..c'est une guerre qui va devenir malheureusement une guerre de religions et qui occupera les deux camps jusqu'à la fin du monde....c'est écrit !

Fin de l'épisode sur Aljazira ....le prochain est pour bientôt (malheureusement)

7.Posté par larbi le 18/01/2009 23:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je tiens a vous féliciter pour votre prise de postion bien tranchée quand au silence révélateur de l'autre parti de l'Amitié.

6.Posté par LAMRAOUI Rabah le 18/01/2009 22:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est plus que jamais nécessaire au musulman de se faire respecter car c'est à travers lui que le respect de l'Islam se fera. Oublions cette période indigène ou nous nous taisions. Faisons disparaître la notion du "deux poids deux mesures". Réagissons en tant qu'Homme, faisons respecter cette justice de l'opinion qui consiste à dire tout simplement "refusons le massacre, le génocide d'un peuple", car il serait injuste de ne pas affimer le contraire. Nous comptons alors exprimons nous et agissons en tant qu'Hommes. Le religieux ne peut se taire devant un tel drame humain. M. Serfaty, vous vous être tû. Bravo Docteur SEDDIKI, vous avez agit en Homme juste.

5.Posté par Ahmed le 18/01/2009 22:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est dans des moments difficiles, qu'on reconnait les vrais amis et dans ces moments qu'on reconnait les hommes de principe, qui n'ont pas peurs de dire la vérité et de désigner ce lui qui est en tort même s'il fait parti de leur camp. Vous avez raison monsieur Seddiki de montrer votre désaccord . Que dieu aide les palestiniens.

1 ... « 4 5 6 7 8