Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Bruxelles : un haut fonctionnaire arrache le niqab d’une princesse du Qatar

Rédigé par La Rédaction | Mardi 19 Août 2014



Incident diplomatique en vue ? Jean-Marie Pire, le chef du protocole de la ville de Bruxelles, a arraché, le 14 août, le niqab d’une princesse du Qatar en plein centre de la capitale belge.

La princesse et ses deux accompagnatrices venaient de demander, en anglais, leur chemin au haut fonctionnaire, qui n’était pas en service. « Je ne parle pas aux gens dont je ne peux voir le visage » aurait-il répondu au groupe de femmes, dont l’une des trois – la princesse – portait le voile intégral.

Ses remarques n’ayant pas poussé son interlocutrice à retirer son niqab, il lui retire alors de force. Ce n’est qu’après que le chef du protocole – dont la fonction est d’accueillir les invités de marque de la capitale belge – a découvert son identité.

« Je n’aurais pas dû faire cela, je le reconnais, mais ce qu’elle faisait n’était pas légal non plus » a-t-il déclaré à la presse belge. Il a d’ailleurs porté plainte pour port du voile intégral, interdit dans les rues de Belgique depuis 2011.

La princesse qatarie, qui s’est vu infliger une amende pour port illégal du niqab, a de son côté porté plainte pour coups et blessures au Parquet de Bruxelles qui a dressé un PV pour ces motifs : le haut fonctionnaire aurait arraché ses boucles d’oreille en lui retirant son niqab.

Lire aussi :
Pourquoi la CEDH valide la loi d'interdiction du niqab en France
Belgique : les actes islamophobes en forte hausse en 2013
Belgique : des sénateurs veulent combattre l’islamophobie par la loi
Belgique : la chasse au niqab est lancée, les musulmanes en danger
Belgique : voilées, deux musulmanes sont empêchées de voter





Loading