Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

 


Communiqués officiels

A propos du projet de loi portant sur l'interdiction du port du voile intégral dans l’espace public

Rédigé par Dalil Boubakeur | Jeudi 22 Avril 2010 à 15:53

           


Dans le cas du port du voile intégral masquant entièrement le visage de la femme (« burqa », « nikab » ou « bourkô »), il faut savoir qu’il ne s’agit pas d’une prescription religieuse au sens strict du terme. La référence coranique concernant le port du voile chez la femme musulmane se rapporte à la sourate 33, verset 59 (« Les Coalisés »), qui stipule que les femmes doivent rabattre sur elles-mêmes un tissu appelé « djilbab », qui se traduit par un « grand voile », un « châle » ou un « manteau ».

Il faut noter qu’un hadith authentique bien connu du Sahih El-Boukhari, encore rappelé de nos jours par le Cheikh Al-Qardawi dans ses « Fatwas contemporaines », rapporte que Asma, fille d’Abû Bakr, compagnon et premier Calife du Prophète (SAWS), rapporte que celui-ci a dit qu’à partir de la puberté une jeune femme doit, par pudeur, porter des vêtements larges, mais laissant le visage et les mains à découvert. Par ailleurs, lors du rite sacré du pèlerinage à La Mecque, les femmes doivent impérativement se découvrir le visage et les mains durant toute la période de sacralisation (al-ihram).

C’est pourquoi le projet de loi portant sur l’interdiction du port du voile intégral ne vise pas une prescription religieuse coranique ni la communauté musulmane de France. Le Président de la République, M. Nicolas Sarkozy, a plusieurs fois réaffirmé, et en de multiples circonstances, son respect des musulmans de France ainsi que celui de leur pratique religieuse.

Ce projet de loi ne vise qu’une pratique ultra-minoritaire dans notre pays. Elle est jugée officiellement comme « non bienvenue en France ». Elle contreviendrait au principe constitutionnel de l’égalité républicaine renforcé par la loi sur la parité hommes-femmes.

Les musulmans de France sont légalistes. Ils sont respectueux de la loi républicaine. La réflexion doit néanmoins porter sur le champ d’application de cette loi à venir, en privilégiant un délai raisonnable de pédagogie.


Paris, jeudi 22 avril 2010
Docteur Dalil Boubakeur
Recteur de l'Institut Musulman de la Grande Mosquée de Paris




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Tâlib le 22/04/2010 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
As'salamoualaykoum,

Cette loi est anti-constitutionnelle, nombreu(ses)x sont les non-musulman(e)s a trouver ce projet de loi comme stigmatisant et inutile, la commission nommé pour "réfléchir" sur ce projet s'est prononcer contre l'interdiction totale, le conseil constitutionnel met en garde le gouvernement français sur ce projet de loi, La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a rédigé un arrêt ... et bien d'autres encore, et vous, comme à votre triste habitude, vous faites preuve de ce que certain(e)s nomment "à-plat-ventrisme" devant un président. Qui plus est, évitez de parler aux noms de tou(te)s les musulman(e)s, nombreu(ses)x sont instruit(e)s et connaissent bien les lois constitutionnelles et républicaines.

Sachez que si vous ne savez pas vous opposez juridiquement à de l'islamophobie politique, d'autres musulman(e)s savent le faire, laissez leur donc la place. Même si l'avis sur la recommandation de la burqa et du niqab reste minoritaire, il est là et a le mérite d'être respecter.

En conclusion, l'opposition à un tel projet de loi, est autorisé selon les lois républicaines et plus que recommandés selon les enseignements de l'Islam. Je vous rappelle à craindre ALLAH Ta'âla et pas Ses Créatures.

Restant disponible pour toute correction et/ou précision de mes écrits, incha'ALLAH.

Was'salamoualaykoum.

2.Posté par Musulman,Citoyen,Electeur,Conscient le 23/04/2010 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Dalil Boubakeur,

La prescription du voile et ses modalités sont etablies par Dieu dans le Coran et explicitées par le Prophete Mohamed (Salla Allah alayi wa ahli wa Salam),donc exit Abu Bakr et Youssuf Qardawi.
Il est communement admis par tous les savants musulmans que le visage et les mains doivent rester decouverts,preuve en est que lors du pelerinage a la Mecque il est interdit aux femmes de se couvrir le visage.
Dans le Coran Dieu motive le port du voile par la pudeur et l'identification,ou identité,:"pour que vous soyez reconnues".Il est logique et evident qu'une societe dans lesquelles les femmes seraient masquees donnerait lieu a des derives :tu vas au marché avec ta femme,tu reviens avec une autre!!!Et le fait de ne pas etre reconnues et identifiables constituerait une negation de la personne,ce que reprouve l'Islam.
Les seuls cas ou les femmes peuvent se voiler le visage,concernent les femmes du Prophete SAW,or elles ne sont plus parmis nous aujourd'hui,et les femmes dont la beauté serait telle,que le seule vision de leur visage entrainerait un trouble a l'ordre public que les hommes seraient incapables de refrener!!!!De nos jours,avec tout ce que l'on voit,ce serait difficile ,ou pretentieux!
D'autre part des savants musulmans pieux et non esclaves d'un pouvoir quelconque en dehors de Dieu,ont indique que si dans un pays le port du niqab etait reprouvé par la majorite de la population,alors il fallait y renoncer (Ali Sistani).Donc,exit la burqa!
Maintenant co...