Connectez-vous S'inscrire






Monde

Les musulmans américains s'activent contre l'islamophobie

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Samedi 25 Juin 2011

Les campagnes de lutte contre l’islamophobie se multiplient ces dernières semaines aux Etats-Unis. « My fellow American » vient d’être lancé afin de permettre aux Américains changer leur regard vis-à-vis des musulmans, trop souvent l’objet de préjugés et d’attaques verbales et physiques depuis le 11-Septembre. En parallèle, des campagnes d’affichages ont été lancées par l'une des principales organisations islamiques du pays pour améliorer l’image écornée des musulmans.



Aux Etats-Unis, le projet « My fellow American » est lancé pour lutter contre les préjugés et les stéréotypes négatifs qui touchent les musulmans.
Aux Etats-Unis, le projet « My fellow American » est lancé pour lutter contre les préjugés et les stéréotypes négatifs qui touchent les musulmans.
« Ils font partie du tissu national qui maintient notre pays ensemble. Ils contribuent à l'Amérique à de nombreuses façons et méritent le même respect que n'importe lequel d'entre nous. Je m'engage à diffuser ce message et à affirmer les principes de liberté et de justice de notre pays pour tous. » Ils, ce sont les musulmans, dont le nombre est estimé entre 5 et 7 millions à travers les Etats-Unis.

Ce message pacifique est porté par « My fellow American » - littéralement « Mon compatriote Américain » - un projet en ligne lancé en juin qui vise à humaniser les musulmans d’Amérique vis-à-vis de leurs concitoyens qui en ont une opinion défavorable et davantage fondée sur les médias et l'exagération politique, sur des ouï-dire et des incidents isolés impliquant des musulmans aux Etats-Unis et à l'étranger.

Un film [teaser en anglais] du même titre que le projet a été produit pour l’occasion pour inviter tout à chacun à défendre les musulmans contre la rhétorique haineuse qui sévit dans la société parmi les moins instruits du pays.


L’arme médiatique pour inverser la tendance

La plupart des Américains (62 %) n'ont jamais rencontré un musulman selon un sondage du Time conduit en 2010. Face à la montée du mouvement conservateur du Tea Party et la controverse qu'a suscité la mosquée de Ground Zero, les responsables de « My fellow American » encouragent les Américains de toutes religions et de toutes origines à partager une histoire avec des amis, des voisins ou des collègues musulmans qu’ils connaissent et qu’ils admirent afin qu’ils ne soient plus perçus comme « l’Autre » mais comme des citoyens à part entière, dont une grande partie sont nés aux Etats-Unis.

Une semaine après le lancement du site, une quarantaine de vidéos ont d’ores et déjà été envoyées ainsi qu’une dizaine de récits écrits. A l’origine de cette idée, Unity Productions Foundation (UPF), une organisation à but non lucratif qui œuvre, depuis sa création en 1999, pour la paix et le dialogue interreligieux et qui a fait de la lutte contre l’islamophobie et les préjugés anti-musulmans son combat.

Contacté par Saphirnews, Daniel Tutt, l’un des directeurs d’UPF, nous explique l’importance cruciale des médias dans cette lutte, la majorité des Américains ne connaissant les musulmans qu’à travers la façon dont ils sont dépeints dans les médias.

« Pour combattre l’islamophobie, ce qui est important est de souligner la diversité de la communauté musulmane aux Etats-Unis et à l'étranger. Il n'existe pas "un style de musulman", celui où ils sont seulement représentés en burqa ou en terroristes. Ce qui est aussi important maintenant, c'est que les musulmans américains commencent à accéder aux principaux métiers de l'audiovisuel : réalisateurs de films documentaires, producteurs, journalistes, scénaristes et acteurs. Cela aidera grandement à changer l'image de l'islam et des musulmans auprès de la grande majorité des gens », souligne-t-il. « Si un média peut porter atteinte à la réputation d’une communauté, le média peut aussi la réparer. »

Des initiatives toujours plus nombreuses

Le projet d’UPF rejoint celle de « One Nation Many Voices » (« Une seule nation, plusieurs voix »), qui entendait œuvrer à la promotion de la diversité, du pluralisme et du respect de la liberté religieuse de tous les Américains à travers un concours de courts-métrages sur le web.

« My Fellow American » se couple également avec une initiative du Council on Americain-Islamic Relations (CAIR), l'une des principales associations musulmanes américaines, qui a mis en place, depuis le 10 juin, une campagne d’affichage pour lutter contre l’islamophobie au Texas, fief des Bush et des Républicains où le sentiment et les actes anti-musulmans ne cessent de grimper.

Une des affiches vedettes de la nouvelle campagne du CAIR au Texas afin de redorer l'image des musulmans.
Une des affiches vedettes de la nouvelle campagne du CAIR au Texas afin de redorer l'image des musulmans.
Dans certaines affiches, sur lesquelles sont inscrites « Fiers d’être Américains, fiers d’être Texan, fiers d’être musulmans », des musulmans du Texas, docteurs, soldats, éducateurs ou hommes politiques, sont représentés. Dans d’autres panneaux, CAIR a souhaité promouvoir le dialogue interreligieux en mettant côte à côte un imam, un rabbin et un pasteur.

« Cette campagne pro-active (du nom de « Paix et Unité », ndlr) sert à promouvoir la compréhension mutuelle et à souligner les contributions des Américains musulmans dans notre société », indique Mustapha Carroll, un des responsables locaux du CAIR à Houston. Ces campagnes d’affichage devraient s’étendre sur tout le territoire national et ce, jusqu’en septembre prochain afin de marquer le 10e anniversaire du 11-Septembre.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu