Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss





Monde

États-Unis : polémiques autour de la mosquée de Ground Zero

Le dialogue interreligieux en question

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Samedi 15 Mai 2010

Une mosquée tout près de Ground Zero ? Non, cela n’est pas une rumeur, mais bien ce qui sera sans doute construit d’ici trois à cinq ans, si tout se passe comme prévu par les initiateurs du projet, deux associations musulmanes œuvrant pour le rapprochement interculturel et interreligieux aux États-Unis. Seulement voilà, depuis que le projet a été approuvé par le conseil communautaire de Manhattan, le 7 mai, la résistance s’organise face à eux.



C'est tout près de Ground Zero, à New York, que devrait se dresser la mosquée « Cordoba House ».
C'est tout près de Ground Zero, à New York, que devrait se dresser la mosquée « Cordoba House ».
La construction d’une mosquée à quelques mètres du Ground Zero, à New York, fait actuellement l’objet de controverses. Dévoilé au grand jour en décembre dernier, le projet « Cordoba House » (« la Maison de Cordoue ») a été approuvé, à l’unanimité, le 7 mai dernier, par le conseil communautaire du sud de Manhattan, chargé de défendre les intérêts des résidents et des travailleurs du quartier.

Initié par la Cordoba Initiative, une association chargée de développer une image positive des musulmans aux États-Unis à travers la compréhension, la tolérance et le respect entre les sociétés musulmanes et l’Occident, le projet est chapeauté par l’American Society for Muslim Advancement (ASMA). Fondé en 1997 à New York, l’organisation islamique américaine à but non lucratif entend, à travers le projet, construire des ponts entre le public américain et les musulmans, en déconstruisant les clichés.

Est ainsi prévue la construction d’un centre communautaire de 15 étages, dans lequel se trouveront un centre d’art, une salle de sport, une piscine, des salles de classe, d’autres espaces publics et une mosquée. Le bâtiment, une ancienne usine appartenant à Burlington Coat Factory, endommagée après le 11 septembre, a été acheté 4,85 millions de dollars en décembre 2009 par l’imam Feisal Abdul Rauf, président de la Cordoba Initiative et fondateur d’ASMA.

Au service de la communauté

La mosquée pourra accueillir 1 000 à 2 000 fidèles pour les prières du vendredi et répondra ainsi aux besoins grandissantes de la communauté musulmane new-yorkaise, qui compte 800 000 fidèles. Elle servira aussi les résidents du quartier qui ne disposent pas de centre communautaire. Quant à l’architecture, les responsables du projet comptent lancer un appel d’offres au monde entier, afin de trouver celle qui s’intégrera le mieux au paysage local.

Le projet, soutenu pour le moment par la mairie de New York, n’avait même pas besoin d’une approbation du comité de Manhattan. « Ils possèdent la propriété. (…) Ils sont venus à nous pour connaître notre avis et nous faire part de leur projet. Leur venue était purement volontaire », a déclaré à CNN un des douze membres du conseil local.

La résistance s’organise via Facebook

Ce projet ne fait pas que des heureux. Plusieurs familles et amis de victimes du 11-Septembre ont d’ores et déjà fait connaître leur opposition à la construction d’un lieu de culte musulman près de ce qui était le World Trade Center.

Un groupe sur Facebook a même été créé. La page « 1 000,000+ people who disapprove of building a mosque at Ground Zero » (« Un million de personnes contre la construction d’une mosquée à Ground Zéro ») compte déjà plus de 30 000 membres. Au rythme de 150 personnes qui s’y inscrivent toutes les heures, le chiffre devrait bientôt devenir obsolète.

L’idée derrière cette page « n’est pas d’attaquer les musulman ni l’islam », mais de leur faire comprendre que ce lieu n’est « pas approprié » pour l’édification d’une mosquée, explique, sur Facebook, l’administrateur du groupe. Pour preuve de bonne foi, ce dernier déclare sur sa page que tout propos « raciste » sera censuré.

Seulement voilà, en y regardant de plus près, nous constatons la présence de dizaines de commentaires très virulents, voire certains qui incitent aux crimes de haine. « C’est comme mettre un drapeau nazi sur une synagogue », commente un dénommé Gary. Plus loin, « tous les musulmans doivent mourir »… Certains parlent de « sacrilège », d’autres d’« outrages » et d’« insultes à la mémoire de ceux qui sont morts ».

300 victimes du 11-Septembre étaient musulmanes

Neuf ans après, les blessures restent vivaces. Cependant, « 300 victimes étaient musulmanes, soit 10 % des victimes. Nous sommes aussi Américains. La tragédie du 11-Septembre blesse tout le monde, y compris la communauté musulmane. Nous sommes tous unis dans cette douleur et, ensemble, nous devons combattre l’extrémisme et le terrorisme », rappelle Daisy Khan, la directrice exécutive d’ASMA.

Le projet est encore à ses balbutiements. 100 millions de dollars sont nécessaires pour la construction du centre communautaire. Les semaines et les mois à venir ne devraient pas être de tout repos pour celui-ci.



Hanan Ben Rhouma


Société | Religions | Economie | Monde | Culture & Médias | Votre revue de presse | Politique


Inscription à la newsletter



Loading




L'actu vue par Yace