Connectez-vous S'inscrire






Monde

Haneen Zoabi, députée à la Knesset : « Il faut continuer à faire pression sur l'Etat d'Israël »

Verbatim

Rédigé par Propos recueillis par Elisa Séaume | Mardi 14 Septembre 2010

Haneen Zoabi est députée du parti Balad à la Knesset, le Parlement israélien. D'origine palestinienne et citoyenne israélienne, c'est la première femme à être élue à la Knesset sur la liste d'un parti arabe.



Haneen Zoabi, députée à la Knesset : « Il faut continuer à faire pression sur l'Etat d'Israël »
Haneen Zoabi est aujourd'hui dans le collimateur des parlementaires qui ont décidé de lui confisquer son passeport diplomatique et est menacée de se voir retirer la nationalité israélienne.

Haneen Zoabi était en effet à bord de la flotille turque en route pour Gaza, le 31 mai dernier, sur lequel l'armée israélienne a tué neuf personnes. Mercredi 8 septembre, à l'Institut des cultures d'islam, dans le cadre du débat « Europe et monde musulman, un dialogue de sourds ? », elle est revenue sur l'événement et a livré ses impressions sur les conflits qui divisent l'Europe et l'Orient.

Haneen Zorabi est députée à la Knesset. (Photo : Kheridine Mabrouk)
Haneen Zorabi est députée à la Knesset. (Photo : Kheridine Mabrouk)

« Israël, pays hégémonique, se croit totalement démocratique »

« J'aimerais d'abord préciser une chose : je ne suis pas pour opposer Europe et musulmans. Pourquoi ne pas nommer ce débat "Europe et monde arabe", ou alors "Chrétiens et musulmans" ?

Je ne pense pas, pour ma part, qu'il y a un problème de compréhension entre les deux parties : les problèmes n'arrivent, au contraire, que lorsqu'on se comprend... Les Israéliens et les Palestiniens se comprennent très bien, je vous assure. Là n'est pas le problème.

C'est bien d'intérêts politiques dont il s'agit. L' Europe souffre également d'un problème de centralisation : elle a la conviction que seules ses valeurs sont les bonnes : ce que doit être la justice, ce que doit être le traitement fait aux femmes, la démocratie...

Mais ce qu'il faut savoir, c'est qu'Israël, alors que ce pays est hégémonique au possible, a également la sensation d'être totalement démocratique. Pourtant, c'est ce même pays qui attaque un convoi humanitaire ! L'affaire de la flotille est très symbolique de cette attitude. »

« Notre challenge, c'est de remettre en cause un Etat juif »

« Pour en revenir aux faits, j'étais dans le bateau et nous pensions réellement arriver à Gaza. Je n'avais tout de même rien dit à ma famille, pour ne pas les inquiéter. Quand nous avons su que nous étions repérés et pris pour cible, je me suis dit que j'avais 50 % de chance de mourir. Dans ces cas-là, l'armée envoie des équipes qui sont de véritables commandos, très professionnels. Les soldats ont commencé à nous tirer dessus avant même de voir ce qui se passait sur le bateau...

Je pense qu'en tuant neuf personnes Israël voulait donner un avertissement, pour que, dans l'avenir, le message soit très clair et que personne ne tente à nouveau le coup. J'ai participé à ce convoi parce qu'il s'agissait à la fois d'un geste humanitaire mais aussi d'un acte de résistance.

Depuis cette affaire, mes activités politiques sont criminalisées. Mais je sais que c'est un prétexte : mon parti était déjà dans le collimateur avant la flotille. Pensez : notre challenge, c'est de remettre en cause un Etat juif : ce que nous voulons, c'est un Etat israélien pour tous ses citoyens (18 % d'Israéliens sont arabes, ndlr).

Au-delà des sanctions dont j'ai fait l'objet, il y a un aspect très positif, c'est l'impact et la prise de conscience qui ont suivi dans les médias, dans les grandes instances politiques. Maintenant, on s'intéresse au siège de la bande de Gaza. Et Israël a été internationalement condamné pour cette attaque.

Et comme je l'ai dit, le gouvernement israélien se croit très démocratique et, surtout, il est extrêmement sensible aux critiques. Ce qui s'est passé a aussi été un électrochoc pour l'opinion publique. Les critiques dans les médias, les journées de mobilisation en Europe, les boycotts divers, tout cela touche énormément le pouvoir en place. Il faut continuer ! »






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu