Connectez-vous S'inscrire






Monde

Manifestations de masse pour Gaza en France et dans le monde

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 7 Juin 2010

Samedi 5 juin a été une immense journée de mobilisation en faveur du peuple palestinien et particulièrement de la population de la bande de Gaza, qui souffre du blocus imposé par Israël depuis juin 2007. Parmi les milliers de drapeaux palestiniens figuraient ceux de la Turquie, d’où étaient originaires les neuf militants de la Flottille de la paix tués lundi 31 mai à l'issue de l’assaut israélien.



Manifestations de masse pour Gaza en France et dans le monde
Un vent de colère populaire a soufflé dans de nombreuses grandes villes du Moyen-Orient, d’Amérique et d’Europe depuis lundi 31 mai. Les manifestations restent suivies par des milliers de personnes en Turquie. En Allemagne, où réside la première communauté turque au monde hors Turquie, près de 10 000 personnes se sont aussi mobiliséEs samedi 5 juin.

La France n’a pas fait exception. Strasbourg, Marseille, Toulouse, Mulhouse, Paris… les manifestations pro-palestiniennes ont rassemblé quelque 70 000 personnes (20 000 selon la police). Dans la capitale, près de 20 000 manifestants (5 000 selon la police) ont défilé dans les rues parisiennes sous un soleil radieux.

Un bateau représentant la Flottille a d’ailleurs été reproduit puis placé dans le cortège. Une partie des neuf militants français, dont Youssef Benderbal du Comité de bienfaisance et de soutien aux Palestiniens, étaient présents ainsi que des élus de gauche, dont Olivier Besancenot du Nouveau Parti anti-capitaliste (NPA).

Israël fait toujours la sourde oreille

Au même moment, le navire irlandais « Rachel Corrie », qui faisait route vers Gaza, a été arraisonné par la marine israélienne sans heurts. La vingtaine de militants redirigés vers le port d’Ashdod a ensuite été expulsée. Quant aux équipements saisis dans ce bateau, les autorités israéliennes ont annoncé qu’ils seront tous acheminés vers Gaza… à l’exception du matériel de construction qui représente pourtant une grosse part de l’envoi humanitaire.

Plusieurs milliers de personnes selon des organisations israéliennes œuvrant pour la paix ont aussi protesté dans les rues de Tel-Aviv contre la politique répressive de leur propre gouvernement envers les Palestiniens.

Malgré le tollé international, le Premier ministre Benyamin Netanyahou reste ferme dans ses intentions : hors de question de lever le blocus et de diligenter une enquête internationale concernant le raid. Et il continue d'être soutenu. La Ligue de défense juive (LDJ) a réussi à rassembler environ 1 000 sympathisants pro-israéliens devant l'ambassade d'Israël, à Paris, dimanche 6 juin. Mais le gouvernement israélien tiendra-t-il encore longtemps dans cette position ?






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu