Connectez-vous S'inscrire






Religions

Aïd al-Fitr 2013 : jeudi 8 août ou vendredi 9 août ?

Les fédérations musulmanes s'expriment

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 5 Août 2013

Tandis que certaines fédérations musulmanes ont d’ores et déjà confirmé la date de l’Aïd al-Fitr pour le 8 août, d’autres préfèrent attendre. Une attente qui en vaut la peine ?



Aïd al-Fitr 2013
Aïd al-Fitr 2013
L’Aïd al-Fitr arrive, sera-ce le jeudi 8 ou le vendredi 9 août ? L’Union des organisations islamiques de France (UOIF), qui milite pour la méthode du calcul scientifique pour déterminer les mois islamiques, le sait déjà : ce sera le 8, compte tenu de la décision prise par le Conseil français du culte musulman (CFCM) en mai dernier confirmant « les dates annoncées du début du mois de Ramadan 1434 – 2013 pour le mardi 9 juillet 2013 et le début du mois de Shawwal 1434 – 2013 pour le jeudi 8 août 2013 ».

Les données astronomiques, qui prévoient que la nouvelle lune devrait visible dans un grand nombre de pays dans le monde mercredi 7 août, sont « fiables et universelles », fait valoir à nouveau l’UOIF. Cette règle est « fondée juridiquement, mais aussi représente la seule règle possible permettant de définir préalablement un calendrier aidant les musulmans d’Europe d’anticiper la bonne organisation de leurs pratiques cultuelles et de leurs fêtes religieuses », rappelle-t-elle.

Les fédérations turques du CCMTF (Comité de coordination des musulmans turcs de France) et Milli Görus l’annoncent également pour le 8, la Turquie ayant adopté la méthode astronomique.

Une nuit du Doute toujours fixée

La Grande Mosquée de Paris (GMP), qui s’était associée pleinement aux travaux du CFCM, attendra en revanche mercredi 7 août pour faire l’annonce de l’Aïd lors de la nuit du Doute. Après son surprenant rétropédalage au début du mois du Ramadan sur l’effet d’une pression, le recteur Dalil Boubakeur a jugé « évident » de prendre cette décision.

Sans s'opposer à la méthode astronomique, la GMP « a constaté que les musulmans de France étaient très attachés à cette tradition et l'appliquera à la lettre. Le calendrier scientifique doit être mieux préparé et le CFCM s’attellera pour l'avenir à le mettre en application de manière graduée, alliant la vision qui restera la référence », nous indique Chems-Eddine Hafiz.

Le Rassemblement des musulmans de France (RMF) participera à la réunion à la GMP mercredi, informe son président Anouar Kbibech. La fédération demeure « persuadée » que les données astronomiques sont « la solution cible pour la détermination du calendrier lunaire » et « l’unité les musulmans de France » mais « cela nécessite un accompagnement de la communauté qui n’a pas pu se faire » en amont.

Le calcul scientifique est « notre base de référence » mais maintenir la nuit du Doute est « une garantie de confiance » pour les musulmans. Pourtant, « aucune observation ne peut se mettre en place en France », reconnaît-il : la date de l’Aïd al-Fitr qui sera annoncée par le CFCM sera confortée « avec ce qui sera annoncé dans les pays musulmans ».

Une observation de la lune... ailleurs qu'en France

Le Conseil des imams de France (CIF), qui s'affiche comme « une référence religieuse », revient à la charge en cette fin du Ramadan. Cette instance créée en 1992 par Dhaou Meskine, fondateur de l’école musulmane Réussite en région parisienne, renaît de ses cendres depuis peu, avec le concours de l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93) qui dénonçait la fixation en avance des dates par le CFCM.

Dans un communiqué, le CIF, disant se référer à l’Organisation de la coopération islamique (OCI), fait comprendre que l’annonce de l'Aïd al-Fitr sera aussi faite mercredi sur la base d'une observation de la lune qu’il estime être la position « la plus objective, la plus fondée religieusement, la plus facile à suivre et sans complications ».

Suspendus à l'annonce des pays musulmans

Cependant, après explications à notre demande, ce n’est pas la vision française, européenne ou universelle du croissant lunaire qui prime pour le CIF mais l’observation dans « les pays musulmans ». Si « la nouvelle lune est vue dans un des pays musulmans, c’est la lune de tous les pays musulmans, y compris les musulmans en Europe et aux Etats-Unis », dit-il.

Si l'astre est aperçu ailleurs que dans les pays musulmans, cette donnée n'est pas prise en compte car « aucune instance religieuse ne peut valider cette vision », ne laissant alors le choix aux musulmans d'Occident que de suivre les membres de l'OCI, partisans de l'observation visuelle (excluant d'emblée la Turquie) sachant par ailleurs que ces derniers ne suivent pas l'avis de l'institution...

Avec un tel avis lancé par une instance qui a encore tout à prouver pour être écoutée, on est encore loin de prôner l'indépendance et la facilité. Selon les prévisions, l'Aïd al-Fitr devrait avoir lieu jeudi 8 août. Les musulmans, majoritaires à avoir choisi le 10 juillet pour commencer le Ramadan, devraient ne pas avoir à faire de choix... cette fois.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu