Connectez-vous S'inscrire






Ramadan

Ramadan 2013 : le CFCM fait marche arrière, pas les Turcs

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Mardi 9 Juillet 2013

Info Saphirnews. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a signifié mardi en fin d'après-midi que le début du mois du Ramadan est désormais fixé au mercredi 10 juillet. Une annonce qui fait suite au revirement de position de la Grande Mosquée de Paris plus tôt dans la journée. Toutefois, le CCMTF, la principale fédération turque de France, refuse de s'associer à cette annonce.



Ramadan 2013 : le CFCM fait marche arrière, pas les Turcs
« Afin de préserver l’unité des musulmans de France, le Conseil français du culte musulman (CFCM), revenant sur sa décision du 9 mai 2013, confirme que le 1er jour du mois de Ramadan de l’année hégirienne 1434, est fixé le mercredi 10 juillet 2013. » Telle est désormais la position du CFCM relayée par un communiqué parvenue à notre rédaction mardi après 18h. Il est signé par Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris (GMP) qui est également président du CFCM depuis le 30 juin dernier.

« Le CFCM veut se donner le temps d’opérer un travail pédagogique afin de donner à la communauté musulmane de France les fondements théologique et scientifique de sa décision prise par l’ensemble des composantes du CFCM lors de son colloque du 9 mai », explique l'institution.

« Préserver l’unité des musulmans »

« Malheureusement, nous n’avons pas réussi à faire aboutir le processus. De nouvelles discussions sont nécessaires » autour de la méthode astronomique, nous indique Chems-Eddine Hafiz, vice-président du CFCM. Devant l’imbroglio sur la date de début du jeûne, « il a fallu réagir. C’est pourquoi Dalil Boubakeur a demandé à la commission théologique de trancher », explique ce représentant de la GMP.

Après s'être exprimé en son nom propre, c’est cette fois au nom du CFCM que le recteur de la GMP se positionne. Chems-Eddine Hafiz assure que le Rassemblement des musulmans de France (RMF) s’est rangé de leur coté face aux divergences d'avis qui ont mené au choix, pour de très nombreuses mosquées, de commencer le jeûne mercredi. Cependant, ses responsables sont demeurés injoignables pour l'heure.

Les Turcs refusent de s’associer au CFCM

Les fédérations du CFCM n'ont cependant pas toutes été consultées. Le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF), par la voix de son président Ahmet Ogras, est outré par le revirement soudain de position et refuse de s’associer au communiqué signé du CFCM dont il est aussi vice-président. « On n’a pas été sollicité », martèle-t-il.

La Turquie fait partie des seuls pays à avoir choisi mardi 9 juillet comme date de début du Ramadan sur la base du calcul astronomique, qui avait été adopté en mai dernier par les fédérations musulmanes de France. Comme l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), le CCMTF juge toujours bien fondé la méthode scientifique.

« Laissez les musulmans qui ont jeûné aujourd’hui tranquilles et respectons ceux qui vont jeûner mercredi. Le message le plus important est le respect mutuel », lance M. Ogras pour clore la polémique. Une de celle dont il faudra tirer des leçons.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu