Connectez-vous S'inscrire






Société

30e RAMF : Averroès, le lycée musulman star au Salon du Bourget

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 1 Avril 2013

Jamais le lycée musulman Averroès de Lille n'aura fait autant parler de lui. La performance de l'établissement privé, qui occupe le haut du classement des meilleurs lycées, est dans tous les esprits des visiteurs de la 30e Rencontre annuelle des musulmans de France (RAMF). L'UOIF et ses soutiens entendent bien porter longtemps ce succès pour mettre en avant la participation citoyenne des musulmans dans la société, bien souvent niée pour des considérations politiques.



Ahmed Jaballah, président de l'UOIF (au centre), entouré de ses vice-présidents Boubaker El Hadj Amor (à g.) et Amar Lasfar à la conférence de presse de la RAMF 2013, samedi 30 mars.
Ahmed Jaballah, président de l'UOIF (au centre), entouré de ses vice-présidents Boubaker El Hadj Amor (à g.) et Amar Lasfar à la conférence de presse de la RAMF 2013, samedi 30 mars.
Averroès fait la fierté des musulmans de France. Plus encore pour Amar Lasfar qui dirige l’établissement musulman d’enseignement général depuis ses débuts, en 2003. Ce lycée de Lille, sous contrat avec l’Etat depuis 2008, a en effet décroché la première place du classement des lycées de France, deux jours avant le début du 30e Salon du Bourget, vendredi 29 mars.

Les organisateurs de la RAMF ont tenu à souligner cette nouvelle qui « apporte un charme particulier » à l’événement, selon les mots d’Amar Lasfar, également vice-président de l’UOIF et recteur de la mosquée de Lille-Sud. « Nous gardons les pieds sur terre et la tête sur les épaules. (...) Mais nous sommes quand même classés devant le lycée Henri-IV et Louis le Grand », a-t-il déclaré samedi 30 mars aux journalistes.

Une réussite qui bat en brèche les clichés

S’il déclare ne « pas sombrer dans le triomphalisme », Amar Lasfar n’aura de cesse tout au long du Salon de rappeler cette réussite auprès des visiteurs. Son intervention publique sur le podium principal, aux côtés du président de l'UOIF Ahmed Jaballah, a recueilli les applaudissements nourris de milliers de personnes samedi.

Cette réussite, il la dédie aux jeunes musulmanes portant le voile, interdit par la loi de 2004 applicable dans les écoles, sauf dans les établissements privés, confessionnels ou pas. Averroès, qui compte 43 élèves cette année (11 lors de l'ouverture du lycée), a « connu son émergence par des larmes », dit-il.

Dans les allées de la foire commerciale du Bourget, Averroès est présent dans de très nombreuses discussions, signe de la grande valeur qu'a prise cette information. Celle-ci suffira désormais très amplement au lycée pour faire sa communication. Les responsables des écoles musulmanes et les porteurs de projets scolaires en France entendent bien suivre le modèle d’Averroès, qui abat bien des clichés sur les fidèles de la deuxième religion de France, l'islam, quant à leur participation dans la société.






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu