Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Ramadan 2014 : un conseil théologique pour promouvoir le calcul scientifique

Rédigé par La Rédaction | Mardi 17 Juin 2014



Promouvoir le calcul scientifique pour la détermination des mois lunaires, c’est la mission que se sont fixée les initiateurs de la réunion parisienne du 9 juin, qui rassemblait une soixantaine d’associations et de mosquées pour débattre de la méthode astronomique à l'approche du mois du Ramadan 1435H/2014.

En guise de suite, ces derniers ont annoncé la formation d'un « conseil théologique et astronomique pour la détermination du mois de Ramadan », « un organe indépendant, réunissant nombre de spécialistes des sciences islamiques et de l'astronomie » et qui a pour référence juridique le Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR), lui-même « composé de plus de trente savants connus et reconnus dans le monde musulman et issus de plusieurs courants de pensée et écoles de jurisprudence islamique ».

Sont dans ce conseil Ahmed Jaballah et Ounis Guergah, tous deux membres du CEFR, Larbi Kechat, recteur de la mosquée Adda’wa, Mohamed Najah, imam à la mosquée de Vigneux-sur-Seine (Essonne), Mohamed Bajrafil, imam à la mosquée d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), Hassen El Houari, imam de la mosquée de Goussainville (Val d’Oise), Smaïl Mostefaoui, docteur en planétologie, et Mohammed Mosadek, professeur dans les universités d’Al-Azhar et de Strasbourg.

Dans la lignée de leurs interventions, ils plaident pour l’introduction du calcul scientifique fondé sur la règle adoptée en 2013 par le CFCM et appuient l'annonce selon laquelle le mois du Ramadan s’étendra du 28 juin au 27 juillet, le 28 juillet étant l’Aïd al-Fitr.

« Nous appelons les musulmans de France à suivre ce choix juridique et à s’unir sur son principe, en mettant en avant la règle juridique établie par les savants de l’islam stipulant la préférence de l’argument certain sur l’argument probable », lancent les membres de ce conseil informel. A deux semaines du Ramadan, les responsables des mosquées sont appelés à clarifier leur position.






Loading












Recevez le meilleur de l'actu