Connectez-vous S'inscrire






Ramadan

Ramadan 2014 : du 28 juin au 27 juillet, l'Aïd al-Fitr le 28 juillet

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Dimanche 18 Mai 2014

Le mois du Ramadan débutera cette année samedi 28 juin et prendra fin lundi 28 juillet avec la fête de l'Aïd al-Fitr, selon le calendrier lunaire fondé sur la méthode astronomique. Celle-ci, qui avait été officiellement adoptée en mai 2013 par le Conseil français du culte musulman (CFCM), avait été l’objet d’intenses débats de dernière minute à l’occasion du précédent mois de jeûne en juillet 2013. Les musulmans de France ne sont pas à l’abri d’une nouvelle cacophonie.



Ramadan 2014 : du 28 juin au 27 juillet, l'Aïd al-Fitr le 28 juillet
Quand commencera le mois du Ramadan 1435/2014 ? Cette question agite déjà bien des esprits. L'Union des organisations islamiques de France (UOIF) a réaffirmé ces dernières semaines son choix de faire confiance aux données astronomiques pour déterminer le premier et le dernier jour du mois du jeûne, évoquant le caractère fiable et sûr d’une méthode qui ne dénature pas la finalité des textes religieux. La règle : le mois lunaire débute quand la conjonction a eu lieu (nouvelle lune) et lorsque la visibilité est possible dans n’importe quel point de la Terre.

Cette position de principe adoptée l’an dernier répond, selon la fédération, à un besoin pour les musulmans d’organiser plus convenablement leur vie cultuelle. Le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF), membre du CFCM, va également suivre le même avis.

Des dates fixées en avance avec l’astronomie

A partir des critères posés en 2013 par le CFCM sur la détermination des mois lunaires, le Ramadan débutera samedi 28 juin pour prendre fin dimanche 27 juillet inclus, nous déclare le planétologue Smaïl Mostefaoui, qui travaille au Muséum national d'histoire naturelle. Il devrait donc compter cette année 30 jours. L’Aïd al-Fitr, qui correspond au premier jour du Chawwal, est ainsi fixé au 28 juillet.

Plusieurs avis existent quant à la façon de déterminer le début et la fin du mois du Ramadan, parmi lesquels l’observation de la Lune à l’œil nu. Sans balayer cet avis, l’UOIF défend le sien auprès des musulmans de France, estimant qu’il est le plus à même d’unifier la communauté d'ici et d’ailleurs. A son initiative, une cinquantaine de responsables de mosquées et d’associations musulmanes se sont retrouvés, samedi 17 mai en région parisienne, afin d'expliquer son point de vue et espérer éviter une nouvelle fitna d’ampleur née d’incompréhensions.

Ramadan 2014 : du 28 juin au 27 juillet, l'Aïd al-Fitr le 28 juillet

La « Nuit du doute », une tradition encore bien ancrée

La Grande Mosquée de Paris (GMP), dont le recteur Dalil Boubakeur est aussi le président du CFCM, a pris une tout autre décision. Elle a assuré, dans un communiqué paru fin avril, qu'elle se pliera à la traditionnelle « Nuit du doute », revenant ainsi définitivement sur sa décision prise en 2013 d'adopter la méthode astronomique. Son revirement de dernière minute quant au commencement du jeûne avait déboussolé de nombreux musulmans.

La « Nuit du doute », non fixée encore mais à l’issue de laquelle est déterminé le premier jour du Ramadan est maintenue par la GMP « conformément aux enseignements prophétiques relatifs à la détermination du début du mois de Ramadan et soucieuse de l'unité de la communauté musulmane de France et d'une complémentarité entre les données astronomiques et les références traditionnelles prophétiques recommandant la vision ». La GMP s’assure aussi de garder la main sur une tradition dont elle avait jusque-là le monopole.

Les troubles survenus lors du précédent mois de jeûne, appuyés par les réseaux sociaux, ont fait émerger des initiatives particulières ces dernières semaines en vue du Ramadan à venir. Notons l'existence d'un Observatoire lunaire des musulmans de France (OLMF), qui s’est donné pour ambition de fixer les dates de chaque mois lunaire après observation du premier croissant de lune à l’œil nu, « le moyen privilégié » qui s’ajoute aux jumelles et au télescope au besoin, fait-on savoir. Le mouvement, constitué d'une équipe d'astronomes amateurs, effectue à ce jour sa mission sur cinq sites d’observation en France (Paris, Bayonne, La Rochelle, Toulon et Clermont-Ferrand), « définis en prenant en compte des critères géographiques ainsi que météorologiques ».

L'annonce de la date du Ramadan est un enjeu auquel des musulmans sont nombreux à vouloir concourir.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu