Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Aïd al-Fitr 2013 : Tariq Ramadan pour les calculs astronomiques

Rédigé par | Mercredi 7 Août 2013



Tariq Ramadan assume son choix pour la méthode astronomique. Dans un message largement partagé qui fut lancé mercredi 7 août dans les réseaux sociaux, l’intellectuel a taclé la décision saoudienne de fixer la seconde nuit du Doute du Ramadan au mardi 6 août, ouvrant la possibilité à un mois de jeûne en 28 jours – impossible - si l’Aïd al-Fitr avait été annoncé pour mercredi 7 août. Le Ramadan a en effet commencé le 10 juillet dans le royaume et dans la majorité des pays musulmans.

Finalement, l’Arabie Saoudite a fait marche arrière mais sa décision laisse des traces. « On est passé proche d'une catastrophe (comme il y a trente ans). L'Arabie Saoudite a très certainement annoncé le mois du Ramadan un jour trop tard », lance-t-il. En 1984, le royaume avait reconnu une erreur dans la détermination du mois du Ramadan.

Le professeur, par ailleurs directeur du Centre de recherche pour la législation islamique et l'éthique (CILE) au Qatar, réitère à cette occasion son soutien à une détermination en avance des mois lunaires par le calcul scientifique.

« La méthode qui tient compte du calcul astronomique pour déterminer la possible visibilité de la lune, avait déjà annoncé, il y a des semaines, que le mois du Ramadan serait de 30 jours, avec la fête prévue jeudi 8 août », rappelle-t-il.

« C’est ce qui "sauve" la décision très politique des Saoudiens puisque "leur mois" aura finalement 29 jours. Néanmoins, dans les cercles des savants saoudiens (les débats ont été houleux ces trois derniers jours), comme ailleurs dans le monde, on reconnaît que le début du Ramadan aurait dû avoir lieu le mardi 9 juillet et non le mercredi 10 juillet », affirme Tariq Ramadan.

« Quand la science permet de déterminer quand sera possible la visibilité de la lune (et en cela respecte le sens du texte et la sunna), pourquoi laisser une compétition politicienne, quant à savoir qui détient l'autorité religieuse mondiale, nous diviser et semer la confusion », lance-t-il.

Un avis qui est celui partagé notamment par l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) qui a maintenu, malgré la polémique, les dates du Ramadan fixées en mai dernier (9 juillet - 8 août), au prix de plusieurs inimitiés.

Lire aussi :
Ramadan 2013 : les chroniques de Tariq Ramadan
Aïd al-Fitr 2013 : jeudi 8 août ou vendredi 9 août ?
Arabie Saoudite : l’Aïd al-Fitr 2013 mercredi 7 août ?
Aïd al-Fitr 2013 : les vœux personnels du pape François aux musulmans
Ramadan 2013 : après le désordre, la communion des musulmans
Islam : le calendrier lunaire fondé sur le calcul astronomique

Et aussi :
Coup d’Etat en Egypte : Tariq Ramadan dénonce l’implication des Etats-Unis
Tariq Ramadan : Gamal Al-Banna, un penseur à contresens des Frères musulmans
Tariq Ramadan : « La réforme radicale » passera par le Centre de recherche pour l'éthique au Qatar


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur



Loading












Recevez le meilleur de l'actu