Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Québec : les musulmans auront finalement leur cimetière

Rédigé par | Lundi 7 Août 2017



Carré musulman de Vichy.
Carré musulman de Vichy.
Il s’agit probablement de l’épilogue d’une longue affaire. Le maire de Québec Régis Labeaume a annoncé, vendredi 4 août, que la ville va vendre un terrain au Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) afin d'y faire un cimetière musulman.

Près du cimetière Belmont, le CCIQ va acquérir un terrain d’une superficie de 5706 mètres pour 270 000 dollars canadiens (180 000 euros). Le projet d’acquisition d’un terrain à Saint-Apollinaire, quasi-bouclé, avait échoué en juillet suite à un référendum local. Le Premier ministre Justin Trudeau s’était alors dit déçu par cette décision.

« Nous croyons, à la Ville de Québec, que chaque être humain a droit à un choix de sépulture dans la dignité et en harmonie avec ses croyances personnelles » a affirmé Régis Labeaume. Rappelant qu’il y a une dizaine d’années, le CCIQ avait déjà convoité ce terrain, le maire a expliqué que « la transaction entre les parties ne s’était pas réalisée en raison de diverses contraintes techniques et surtout réglementaires ».

Le 29 janvier dernier, un attentat dans le CCIQ a coûté la vie à six personnes. La cérémonie d’hommage aux victimes avait mis en évidence l’absence de cimetières et carrés musulmans au Québec. Plusieurs victimes ont été enterrées dans leur pays d’origine en Afrique ou dans la région de Montréal. Le maire avait alors déclaré : « Vous aurez ce cimetière musulman ». La direction du CCIQ était cependant déjà en négociations avancées avec les autorités de Saint-Apollinaire. L’avortement du projet a accéléré les choses.

L’annonce a été vécue comme un « soulagement » de la part des responsables du CCIQ. « Il n’y a pas que des mots techniques que l’on doit prononcer, il y a aussi de la sympathie que l’on doit exprimer », a déclaré Boufeldja Benabdallah, coordinateur du projet de cimetière. Il affirme que, 20 ans après le lancement du centre, les musulmans de Québec pourront enfin « mourir en paix » dans la région.

Lire aussi :
Justin Trudeau en soutien au projet de cimetière de la grande mosquée de Québec
Un premier cimetière musulman dans la région Québec inauguré
Québec : une vibrante messe en hommage aux victimes de l’attentat à la mosquée
Québec sans cimetière musulman, les corps des victimes de l'attentat rapatriés
Au Canada, l'unité dans la douleur en hommage aux victimes de Québec





Loading














Recevez le meilleur de l'actu