Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

New York : un nouveau mouvement pour soutenir la mosquée de Ground Zero

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 8 Décembre 2010



L’imam Feisal Abdul Rauf, président de la Cordoba Initiative chargée de construire un centre communautaire dans lequel se trouvera une mosquée à New York, a annoncé le lancement d'un « mouvement multinational et multiconfessionnel », destiné à « améliorer la compréhension et renforcer la confiance entre les personnes de toutes cultures et traditions religieuses », selon un communiqué de l’association parue mardi 7 décembre.

Le mouvement Cordoba est né afin de (tenter de) taire les controverses autour du projet à Manhattan et de contrer les accusations des membres du Congrès et autres personnalités du monde politique et médiatique qui lient, à tort, islam et terrorisme, selon l’imam.

« Nous devons reprendre le discours entre les religions et les cultures des mains des extrémistes partout dans le monde qui bénéficient de la haine et la violence. Nous devons arrêter cette spirale infernale de la haine, la méfiance et l'incompréhension, si notre monde doit avoir un avenir pacifique », ajoute-t-il.

Selon un récent sondage de l’institut Gallup, six catholiques et six mormons sur 10 pensent qu’un autre emplacement doit être trouver pour la mosquée tout comme un tiers des musulmans, d'autres non-chrétiens et de non-religieux.

«L'Islam que j'ai étudié toute ma vie, l'Islam que je prêche, est tout au sujet d'adorer Dieu et d’aimer son prochain. Ces valeurs de base sont communes à toutes les cultures du monde et les traditions religieuses. Ce sont sur ces mêmes valeurs de vie, de liberté et de poursuite du bonheur sur lequel les États-Unis ont été fondés », a déclaré l’imam.

Lire aussi :
11-Septembre : la vague islamophobe touche les Etats-Unis
Mosquée de Ground Zero : le maire de New York répond à Saphirnews
À New York, la police se prépare à sécuriser les mosquées pendant le Ramadan
États-Unis : polémiques autour de la mosquée de Ground Zero
Terrorisme : le « non » catégorique en 600 pages




Loading












Recevez le meilleur de l'actu