Connectez-vous S'inscrire






Livres

La quête de vérité et de justice racontée dans une bouleversante Lettre à Adama par Assa Traoré

Reçu à Saphirnews

Rédigé par | Vendredi 16 Juin 2017



L'avis de Saphirnews

La quête de vérité et de justice racontée dans une bouleversante Lettre à Adama par Assa Traoré
« Je sais comment tu as vécu, Adama. Nous voulons tous savoir comment tu es mort maintenant. » C’est par ses mots touchants qu’Assa Traoré ouvre son courageux témoignage épistolaire, qui débute le 19 juillet 2016 à la mort de son frère Adama, le jour de ses 24 ans.

Cette grande sœur d’un clan fort de 16 frères et sœurs, engagée depuis le tout premier jour avec l’ensemble des siens dans une difficile quête de vérité et justice, raconte sa douleur, celle de sa famille amputée d'un membre que la police a brutalement arraché un soir d’été.

L'ouvrage revient sur les diverses versions qui ont entouré la mort d'Adama, les rebondissements qui ont mené au dépaysement de l'affaire, les déboires avec la police vécus par plusieurs frères du défunt, ainsi que le manque de considération, voire même de respect, dont les autorités jusqu'à l'échelle municipale ont pu faire preuve.

Les Traoré ne se laissent pas abattre pour autant et ils le doivent aux soutiens qui les ont portés dès le départ. Dans la difficile bataille qu’ils ont à mener face aux institutions policières, politiques et judiciaires, Assa Traoré témoigne ainsi de l'élan de soutien et de solidarité que sa cause a suscité, à l’instar du concert de soutien organisé en février avec des stars du rap et du hip-hop. Car sa cause est aussi vieille que celle des familles Bentounsi, El-Yamni ou encore Dieng qui ont vécu une tragédie similaire et qui ont fait de la lutte contre les violences policières le combat de leur vie. Dernièrement, ce sont l’affaire Théo et la mort de Shaoyo Liu qui ont autant émaillé l’actualité qu’elles trouvent une place dans le livre.

Le défaitisme, Assa Traoré s’y refuse. C’est le cycle de la vie qu’elle a décidé de reproduire dans sa Lettre à Adama. Si le carnet de bord s’ouvre sur la mort d’un être cher que l’auteur fait vivre à la deuxième personne, il s'achève - avec un goût d'inachevé puisque l'histoire s'écrit encore - neuf mois après, en avril 2017, avec la naissance d’un nouveau né que le père et frère du défunt appellera Adama Traoré. Pour ne jamais l’oublier. De même que sert l’ouvrage, bouleversant, qui rappelle que l’affaire Adama nous concerne tous. Le combat est de longue haleine. Assa Traoré a d'ailleurs lâché son travail d'éducatrice spécialisée pour ne se consacrer exclusivement qu'à la cause de son frère. La lutte, résolument citoyenne, continue.

La quête de vérité et de justice racontée dans une bouleversante Lettre à Adama par Assa Traoré

Présentation de l'éditeur

La vie d’Assa Traoré a basculé le 19 juillet 2016, un soir de canicule où son frère cadet Adama est déclaré mort dans la cour de la gendarmerie de Persan. Mains menottées dans le dos, face contre terre, asphyxié. Ce jour-là, il devait fêter ses 24 ans.

Au-delà de l’infinie peine, la violence d’un tel drame épuise fatalement toute énergie, confisque sourire et force à ceux qui restent. Pour Assa Traoré et sa famille, ce fut l’inverse. L’horreur les a soulevés. Portés par le soutien des habitants de Beaumont-sur-Oise, les Traoré ont transformé la douleur en combat. Avec l'appui du comité pour Adama, Assa est devenue une guerrière.

Dans sa Lettre à Adama, Assa Traoré raconte une lutte citoyenne inédite contre les violences policières, la bataille judiciaire et médiatique qu'il a fallu mener pour déconstruire les mensonges et rester dépositaire de l'histoire d'Adama. Elle dénonce le comportement et le rôle des forces de l’ordre face à une jeunesse marginalisée et stigmatisée, mettant ainsi en lumière le déterminisme auquel sa famille n’a pas échappé. Enfin, elle ravive la mémoire d'un jeune homme dont le prénom s’impose désormais partout en France, comme l’étendard de deux exigences : « Vérité et justice ».

Les auteurs

Assa Traoré a 31 ans. Avant la mort d'Adama, elle était éducatrice spécialisée. Aujourd'hui elle se consacre entièrement à la cause de son frère.

Reporter à L'Obs depuis 2001, Elsa Vigoureux s'intéresse aux thématiques des quartiers populaires. Journaliste, spécialisée justice, elle a couvert nombre d'affaires criminelles dont celle du gang des Barbares qu'elle traitera plus largement dans un document remarqué et publié chez Flammarion en 2010.

Assa Traoré et Elsa Vigoureux, Lettre à Adama, Seuil, mai 2017, 192 p., 17 €



Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Loading














Recevez le meilleur de l'actu