Connectez-vous S'inscrire






Religions

La nouvelle année 1435 arrivée, confusion dans la date en France

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 4 Novembre 2013

La nouvelle année 1435 a débuté lundi 4 novembre pour les musulmans, a annoncé l’Arabie Saoudite après leur observation de la lune. Cependant, la Grande Mosquée de Paris, qui préside le Conseil français du culte musulman (CFCM), en a décidé autrement : l’année hégirienne 1435 commence mardi 5 novembre, 1er jour du mois sacré de Muharram.



La nouvelle année 1435 arrivée, confusion dans la date en France
« La Grande Mosquée de Paris annonce que la nouvelle année musulmane du 1er Muharram de l’année hégirienne 1435 correspond au mardi 5 novembre 2013. A cette occasion, nous présentons à toute la communauté musulmane de France tous nos meilleurs vœux de santé, de bonheur, de prospérité et de paix », a fait savoir son recteur Dalil Boubakeur dans un communiqué paru lundi 4 novembre.

Rien n’indique explicitement si cette date a été fixée après observation de la lune ou sur la base d'un calcul astronomique, objet de maintes disputes lors du mois de Ramadan cet été 2013, au point où la Grande Mosquée de Paris avait décidé en dernière minute de changer la date du début du jeûne. Cette fois, elle ne s'est pas alignée sur la date fixée par l’Arabie Saoudite, qui a annoncé le début de l'année 1435 au lundi 4 novembre.

L’Union des organisations islamiques de France (UOIF), qui a adopté la méthode astronomique, n’a pas publié, à l’heure où nous écrivons ces lignes, leur traditionnel communiqué pour confirmer ou non cette annonce.*

Un mois sacré important, Achoura en vue

Parce que la nouvelle année n’est jamais fêtée en islam, le passage d'une année à l'autre passe globalement inaperçu au sein la communauté musulmane, particulièrement dans les pays occidentaux où l’usage du calendrier grégorien est bien ancré. Cette date marque toutefois l’émigration (Hégire) en 622 du Prophète Muhammad et de ses compagnons de La Mecque vers Médine où ils ont trouvé refuge face aux persécutions.

Le dixième jour du mois de Muharram, appelé Achoura, a aussi son importance. Il est traditionnellement jeûné par les musulmans en hommage au prophète Moïse (Moussa en arabe). Celui-ci avait jeûné ce jour afin de remercier Dieu d’avoir sauvé son peuple du Pharaon lors de l’exil d’Egypte. Le prophète Muhammad a perpétué cette tradition lors de son séjour à Médine en recommandant à ses fidèles de s’y conformer. Pour se différencier des pratiques juives, il les a incité à jeûner aussi le neuvième jour.

A chacun sa date dans le monde

L’annonce de l’Arabie Saoudite, qui avait été relayée avant la parution du communiqué de la Grande Mosquée de Paris, devrait plonger des musulmans en France dans une certaine confusion quant à la date effective de l’Achoura, fixée en conséquence par le CFCM au jeudi 14 novembre, comme en Egypte, en Algérie ou encore en Libye pour qui le 1er du Muharram est aussi mardi 5 novembre.

En revanche, le sultanat d’Oman, la Tunisie et la Malaisie ont débuté l’année 1435 lundi. Dans le doute, ceux qui choisiront de jeûner deux jours de Muharram (9 et 10 ou 10 et 11) seront tout de même assurés de jeûner l’Achoura.

A l'occasion de la nouvelle année 1435, l’équipe de Saphirnews n'en oublie pas de vous présenter ses vœux les meilleurs !

Mise à jour mardi 5 novembre : l'UOIF a fait paraître un communiqué ce jour. Pour en savoir plus, cliquez ici.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu