Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss

Religions

La Foire musulmane de Bruxelles, un nouveau rendez-vous des musulmans de Belgique

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Mercredi 26 Septembre 2012

           

La Belgique accueille la première édition de la Foire musulmane de Bruxelles du vendredi 28 septembre au lundi 1er octobre. Entre commerces et conférences, l’évènement, calqué sur la Rencontre annuelle des musulmans de France (RAMF) qui a lieu en région parisienne depuis 30 ans, sera l’occasion pour les musulmans de Belgique de se retrouver dans une sérénité relative et espérer battre en retraite des préjugés à leur égard, dans un contexte marqué par des polémiques liées au film anti-islam.



La Belgique accueille la première édition de la Foire musulmane de Bruxelles du 28 septembre au 1er octobre à Tour et Taxis.
La Belgique accueille la première édition de la Foire musulmane de Bruxelles du 28 septembre au 1er octobre à Tour et Taxis.
La Belgique se prépare à accueillir, pour la première fois, la Foire musulmane de Bruxelles. 20 à 30 000 personnes sont attendues dans la capitale de l’Europe du vendredi 28 septembre au lundi 1er octobre. Quatre jours chargés qui réuniront les musulmans autour du thème « Foi, identité, citoyenneté ».

A l’initiative de la Foire musulmane de Bruxelles, on retrouve la société Gedis, la même qui se charge depuis une quinzaine d’années de la partie commerciale du Salon du Bourget, organisé depuis 30 ans par l’Union des organisations islamiques de France (UOIF). GEDIS s’est largement inspiré de l’évènement trentenaire en France pour l’adapter en Belgique, où vivent entre 600 et 700 000 musulmans.

Rendez-vous est fixé à Tour et Taxis, « un lieu historiquement très connu. De nombreux évènements s’y déroulent comme la Foire du Livre de Bruxelles. C’est un lieu de proximité dans le centre de la capitale, près des quartiers populaires, à la différence de l'espace du Bourget », en Seine-Saint-Denis, explique Karim Ouachek, responsable de Gedis.

La LMB aux commandes des conférences

GEDIS a souhaité cette fois être seul aux commandes, ce qui ne l’a pas empêché de nouer un partenariat avec la Ligue des musulmans de Belgique (LMB), une fédération d'associations musulmanes implantées dans le pays. C’est elle qui s’est chargée d’organiser pleinement le programme des conférences religieuses et politiques qui vont se dérouler tout au long des quatre jours.

Tariq Ramadan, Ahmed Jaballah, Larbi Kechat, Abdelfattah Mourou ou encore Hassan Iquioussen, connus en France, sont parmi les conférenciers attendus pour mener les débats, qui préoccupent les musulmans d’Europe.

« Nous avons une totale confiance en la LMB, c’est une fédération qui s’inscrit dans le juste milieu. Elle collabore avec les structures avec qui on travaille déjà en France. Leur proposer le partenariat était un choix naturel puisqu’on se connaît », explique M. Ouachek. En revanche, aucune trace dans le programme de l'Executif des musulmans de Belgique (EMB). L'instance, affaiblie notamment par des affaires judiciaires, a refusé de participer à un débat sur l'institutionnalisation de l'islam dans le pays, prévu dimanche 30 septembre.

Une foire commerciale avant tout

Ce qui ne manquera à personne, c'est bien l’espace commercial de cette Foire au nom évocateur. Sur les 12 000 m² que couvre Tour et Taxis, « deux tiers sont réservés aux exposants. 187 stands ont loué un espace, il n’y a plus un mètre carré à louer », nous indique M. Ouachek. « Nous avons voulu mettre en valeur des prestataires et des sociétés belges lors de ce rendez-vous », nous déclare-t-il. Mais les Français, notamment ceux du Nord, sont attendus en masse. D’ailleurs, « 35 à 40 % d’entre les exposants sont Belges, le reste sont Français ».

Les associations sont toutefois très peu mises en valeur. Seule une quinzaine s’y exposeront. Pour Gedis, « plusieurs évènements sont organisés dans la même période et des associations, notamment membres de la LMB, s’y sont engagées ». Pouvait tout de même mieux faire tant le tissu associatif est dynamique en Belgique.

La Foire sous surveillance des autorités belges

A quelques jours de l’évènement, des hommes politiques s’inquiètent déjà de l’afflux de musulmans dans un même lieu, dans un contexte marqué par les polémiques liées autour du film anti-islam « L'innocence des musulmans ». Le député libéral (droite) Denis Ducarme, auteur notamment de plusieurs propositions de loi visant les musulmans au nom de « la lutte contre l’islamisme », dont celui contre le niqab et du voile à l’école, a demandé aux autorités une « vigilance accentuée » et espère d’eux que la loi d’interdiction du niqab soit « pleinement respectée ».

Il s’inquiète aussi de l’octroi de visas au cheikh Issam Al Bachir, ancien ministre des Affaires religieuses au Soudan, et au président de l’UOIF, Ahmed Jaballah, ne les considérant pas comme des « musulmans » mais « des islamistes ». Un avis qui fait écho aux interdictions de séjour en France lancées contre plusieurs prédicateurs musulmans en avril 2012 lors de la 29e RAMF.

La ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet a, pour sa part, indiqué qu’elle « n'a pas attendu (cet avis, ndlr) non plus, pour aborder avec les autorités compétentes, dont les autorités locales, les mesures nécessaires à prendre, comme pour tout événement similaire ». Les interdictions de séjour ne sont donc pas sur la table du ministère.

Gedis installé pour trois ans à Bruxelles

« Face à ce qui se dit contre les musulmans, il n’y a rien mieux pour eux que de s’affirmer, de continuer à promouvoir le juste milieu, loin des clichés médiatiques. La Foire répond de manière positive aux personnes qui abordent l’islam de façon négative. Les polémiques actuelles tombent par hasard à cette période mais tant mieux, ce sera l’occasion pour les musulmans d'en parler. Pas besoin que d’autres parlent en notre nom », déclare M. Ouachek, invitant les médias à se déplacer sur le terrain pour cette occasion.

La Foire musulmane de Bruxelles s’inscrit dans la durée. M. Ouachek nous annonce ainsi qu’un contrat avec Tour et Taxis est signé pour trois ans afin de pouvoir organiser de prochaines éditions.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.

Loading



Inscription à la newsletter




En direct de Gaza. Suivez les principaux événements et réactions du jour

Depuis lundi 7 juillet, la bande de Gaza vit sous la peur constante des bombes israéliennes. En plein mois du Ramadan, l'heure est à l'urgence aussi bien humanitaire que politique. Les bilans humain et matériel s’alourdissent d'heure en heure à Gaza. Suivez ici l'évolution des événements à Gaza en temps réel. Retour sur les principaux faits de la semaine.





L'actu vue par Yace