Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

GAZAstrophe en Palestine, l'EMF condamne le massacre

Rédigé par Etudiants Musulmans de France (EMF) | Mercredi 16 Juillet 2014



Une semaine de massacres intensifs, 2 000 tonnes de bombes déversées, près de 200 morts, des milliers de blessés, des hôpitaux bombardés, des enfants et des femmes tués, des bureaux d'ONG détruits. Oui, vous l'avez deviné, nous sommes en Palestine et plus précisément à Gaza où la population subit depuis quelques jours un massacre des plus atroces qui puisse exister.

Etudiants Musulmans de France condamne fermement ce massacre de l'Etat sioniste et affirme tout leur soutien aux Palestiniens et à la résistance palestinienne.

EMF dénonce le « communiqué de la honte » dans lequel le président François Hollande réaffirme son allégeance à Israël de la manière la plus soumise. Notre cher président nous précise : « Il appartient au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces. » Serait-il mal informé de la situation ? Ignorerait-il qu'à l'issue d’une semaine de « guerre », pour ne pas parler de massacre, il y a déjà plus de 190 morts et des milliers blessés du côté palestinien et « seulement un mort » et une dizaine de blessés côté sioniste ?

Cette position d'un président d'un pays sensé défendre les droits de l'homme est totalement indigne à l'heure où le Premier ministre assassin Netanyahu affirme qu'« aucune pression internationale » n'empêcherait les raids aériens sur Gaza.

EMF dénonce également la mollesse de la communauté internationale qui parle depuis bien longtemps mais qui n'a presque jamais agi face à ce terrorisme d'Etat. Où est la communauté internationale ? A-t-elle oublié son discours et ses sanctions pour contrer Poutine il y a quelques mois face à la situation en Ukraine ? Qu'attendent les casques bleus de l'ONU pour intervenir comme ils savent le faire là où les génocides ont lieu ? L'Etat sioniste est réputé pour pratiquer l'apartheid et l'épuration ethnique au sein de son territoire, logique avec un président farouche défenseur de la colonisation et d'un pays dirigé par la droite israélienne, alors qu'attend l'ONU ? Quant à notre cher président Hollande, serait-il au courant de cela ?

L'Etat terroriste d'Israël nous fera-t-il croire à nouveau qu'il cherche à se défendre alors que le ministre israélien de la Défense affirme que l’opération militaire pour « éradiquer le Hamas » a comme objectif de prendre le contrôle des réserves de gaz de Gaza ?

Alors jusqu'à quand la communauté internationale et la France laisseront tout cela impuni ?

La Palestine s’est vu attribuer depuis peu un bureau au siège des Nation Unies. Désormais il est grand temps de passer à la vitesse supérieur après plusieurs années d’occupation et de reconnaître enfin l’Etat palestinien. Ce statut lui permettra de saisir la Cour pénale internationale afin d’enquêter sur ce génocide et de juger ses responsables.

EMF rappelle que le droit est l’outil de la liberté, de l’émancipation et non celui de l’injustice.

Le 29 novembre 2012, la France a pris une décision courageuse et juste, celle de voter pour l’admission de la Palestine aux Nations unies comme État non membre. N’est-il pas venu le temps, Mr le président, de reconnaître à présent officiellement l’Etat de la Palestine et de voter pour des lois punitives contre la politique coloniale Israélienne ?

L’EMF appelle donc tout les Etats, et notamment les Etats membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, à prendre les mesures justes et nécessaires afin de stopper ce massacre et enfin à ouvrir de vraies négociations qui déboucheront incontestablement et de manière certaine à la reconnaissance de l’Etat de Palestine comme l’a été il y 66 ans l’Etat d’Israël. Cette dernière est la seule façon juste et diplomatique d’apporter la paix dans cette région du monde. La Palestine a le droit à la souveraineté et à l’indépendance comme n’importe quel autre Etat.

Au nom de la dignité humaine et de la Paix, EMF interpelle la communauté internationale afin de prendre ses responsabilités face à ce peuple palestinien opprimé et massacré.

Notre soutien au peuple opprimé de la Palestine restera inconditionnel et permanent tant que cette injustice perdurera. Nous la dénoncerons par tous les moyens légaux au même titre que les réactions partisanes de la communauté internationale. Nous rappellerons à qui veut l’entendre et en priorité à tous nos dirigeants et élus que la France est et doit rester un ambassadeur de la justice, de l’égalité, des droits de l’homme et doit l’assumer quelque soit la situation.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu