Connectez-vous S'inscrire






Economie

Daouda Sanogo (Alliance & Co)

« Entreprendre par conviction écologique et citoyenne »

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Mercredi 30 Décembre 2009

Les consommateurs français et européens sont amenés à une prise de conscience écologique de plus en plus poussée. Les entreprises écoresponsables se multiplient : certains se créent par opportunisme ; d’autres au nom d’un engagement réel et durable envers mère Nature. Voici le surprenant parcours de Daouda Sanogo, fondateur de la société de collecte et traitement des déchets Alliance & Co.



Alliance & Co, fondée par Daouda Sanogo en 2008, est une société de collecte et de traitement des DEEE. (Photo : Oxygène)
Alliance & Co, fondée par Daouda Sanogo en 2008, est une société de collecte et de traitement des DEEE. (Photo : Oxygène)
Chaque Français produit chaque année 14 kg de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE). Rapporté à l’ensemble de la population, ce sont 887 000 tonnes qui sont produites annuellement. Mais seuls 4 kg par habitant sont collectés et recyclés alors que la plupart comportent des substances dangereuses pour la santé et pour l'environnement. Pire : la quantité totale produite augmente de 4 % par an.

Une réalité qui préoccupe Daouda Sanogo, 32 ans, directeur d’Alliance & Co, une société de collecte et de traitement des DEEE, créée en août 2008 après douze ans passés dans la coordination et la gestion des déchets à la mairie d’Aulnay-sous-Bois puis à la Plaine Commune, une communauté d’agglomération qui rassemble sept villes de Seine-Saint-Denis.

« L’idée m’est venue depuis la mise en place de la loi sur l’éco-participation (depuis 2006, ndlr) qui impose une taxe sur tout appareil électrique et électronique au consommateur », servant ainsi à financer les différentes étapes du processus de recyclage des anciens produits et à contribuer à la protection de l’environnement.

Daouda Sanogo a été lauréat du concours Talents des Cités, en octobre 2009.
Daouda Sanogo a été lauréat du concours Talents des Cités, en octobre 2009.

Un Talent des Cités dans l’ère du temps

« C’est par conviction écologique et citoyenne que j’ai lancé cette activité. Je ne peux pas me permettre de laisser les gens jeter leurs déchets n’importe où et n’importe comment de tels déchets qui mettent du temps à être éliminés », déclare Daouda Sanogo. Avec son jeune frère Bamory, 26 ans, il récupère les déchets auprès de ses clients, dont 60 % sont des entreprises, essentiellement franciliennes, et 40 % des collectivités territoriales, avant de l’envoyer dans une usine de recyclage.

« Nous avons le projet d’avoir notre propre usine d’ici à 2010 et d’étendre mon activité au reste de la France. Pour cela, il nous faut nouer des partenariats locaux. J’en ai noué un à Nîmes, afin de développer l’entreprise dans le sud de la France », affirme-t-il, espérant du coup qu’il pourra vivre de son activité très bientôt.

Une chose est sûre : son idée l’a conduit à être lauréat du concours de soutien à la création d’entreprise Talents des Cités, en octobre 2009, et à être parrainé par GDF-Suez, avec qui il va pouvoir « travailler main dans la main ».

À ceux qui veulent devenir leur propre chef, Daouda Sanogo n’a qu’un seul mot d’ordre : « Faites-vous accompagner, soyez en réseau, surtout ne restez pas seuls dans votre coin. »


Daouda Sanogo (Alliance & Co)
En partenariat avec




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu