Connectez-vous S'inscrire






Société

Charity running : courir pour récolter des fonds et soutenir l’éducation

Rédigé par Mehdi Medjahed | Mardi 15 Mars 2016

Courir des kilomètres pour collecter 10 000 € et soutenir des associations qui œuvrent dans le champ de l'éducation, c'est le challenge que se sont lancés quelque 30 runners, hommes et femmes, à l'initative de l'association Cinq euros pour la oumma.



Charity running : courir pour récolter des fonds et soutenir l’éducation
L’éducation est l’un des principaux défis qui se posent aux musulmans de France pour les prochaines années à venir. Qu’il s’agisse d’établissements d’enseignement privé, de mouvement d’éducation populaire, de cours de soutien scolaire ou encore d’accompagnement à la parentalité, les projets ne manquent pas. Et l’énergie non plus.

Une trentaine de sportifs ont décidé de soutenir de tels projets en participant, dimanche 20 mars, aux Foulées de Villeurbanne pour s’enfiler des kilomètres de course à pied, tout en hissant haut les valeurs du savoir et de l’enseignement pour un charity running.

Le concept ? « Le charity running est inspiré de la communauté musulmane outre-Manche, qui permet de collecter des milliers de livres chaque année », explique Marina M., 23 ans, étudiante à Lyon et présidente de l’association Cinq euros pour la oumma, qui s’est lancée dans l’aventure. « Il s’agit d’une course caritative qui a pour but de lever des fonds à travers un engagement dans un défi sportif. Le principe : courir pour une cause ou une association et solliciter les proches et les sponsors pour soutenir financièrement le projet. »

« Il y a des centaines d’initiatives pertinentes dans notre communauté », constate Marina M. « Cinq euros pour la oumma a l’ambition de soutenir cinq initiatives chaque année, de les mettre en lumière, de les promouvoir et de les financer. Chaque don collecté est divisé auprès de cinq projets innovants et efficaces. L’an dernier, nous avons soutenu des causes humanitaires. Cette année, nous donnons la part belle à la promotion de l’éducation », relate-t-elle.

Coup de pouce à des associations ouvertes sur la société

Ainsi, cinq associations locales sont parrainées dans le cadre de la campagne 2016 « 5 € pour l’éducation ». Le groupe scolaire musulman La Plume est une école privée, basée à Saint-Priest, qui accueille les élèves de la grande section de maternelle au CM2. L’association ADSL (Agir et donner sans limites) construit un complexe scolaire à Maradi, au Niger, pour les orphelins de la ville. Génération Gagnante est composée de « grands frères et grandes sœurs » qui accompagnent des adolescents de l’enfance à l’âge adulte. La section lyonnaise des Scouts musulmans de France, à travers des camps et des grands jeux, participe au développement physique, intellectuel et spirituel de l’enfant. Enfin, Éducation en Héritage promeut, quant à elle, une éducation alternative pour une société plus solidaire.

« Nous avons choisi de sensibiliser la communauté à l’importance de l’éducation dans l’épanouissement et l’émancipation de ses membres. Nous donnons un coup de pouce à des projets communautaires, mais pleinement ouverts sur la société et le monde », avance Marina M.

Objectif : 10 000 €

Ce projet sportif et solidaire repose sur un partenariat avec une course historique de la région, les Foulées de Villeurbanne, qui signent cette année leur 25e édition. Trois parcours (5 km, 10 km et semi-marathon) proposent une découverte des rues et parcs de la ville.

Dimanche 20 mars, c’est ainsi une trentaine de sportifs courageux, hommes et femmes, qui s’élanceront sur la ligne de départ, le plus jeune ayant 9 ans et la senior n’est autre qu’une maman de 58 ans.

Charity running : courir pour récolter des fonds et soutenir l’éducation
Nombre des participants sont des étudiants. « En participant au charity running, j’y vois la possibilité de faire contribuer nos proches à une cause juste, en créant une dynamique positive à travers le sport et le dépassement de soi », déclare Redwann M., 22 ans, étudiant en école d’ingénieurs. « Par cette course, c’est l’éducation qu’on soutient. Investir dans la jeunesse aujourd’hui, c’est se garantir un avenir, faire en sorte que notre communauté ne cesse de s’améliorer. C’est pourquoi, dimanche prochain lors de la course, je m’efforcerai de remplir mon objectif en ayant bien en tête que chaque foulée va contribuer à tous ces magnifiques projets éducatifs », espère Nora A, 21 ans, étudiante en économie.

D’autres coureurs sont dans la vie active. « Je trouve que c’est une superbe initiative de pouvoir se dépasser pour promouvoir l’éducation des générations futures », reconnait Sabrina E., 29 ans, infirmière, tout en avouant : « J’aime aider les autres, participer aux collectes de dons et relever des challenges, surtout sportifs ! » Pour Karim Z., 24 ans, architecte, courir « pour une cause juste, l’éducation de nos petits frères et sœurs, c’est leur donner la chance de grandir dans un cadre sain. Courir pour que les autres puissent cheminer. Apporter les valeurs humaines que Dieu et notre Prophète nous recommandent. »

Chaque participant a pour objectif de récolter 150 € au minimum. « Entraîner mes amis dans ce défi, en leur demandant d’effectuer des dons pour soutenir plusieurs associations, je trouve ça génial ! », s’enthousiasme Abdou T., 22 ans, étudiant en management. « Atteindre l’objectif de récolte est pour moi et les autres participants très important, je sais que ces dons vont contribuer à améliorer l’éducation de nombreux enfants et cela sera notre plus grande victoire. Ce 10 km, je l’effectuerai pour moi, ma famille, mes généreux amis, les associations parrainées et les enfants que je pourrai aider », annonce-t-il, très motivé.

L’objectif final est de réunir la somme de 10 000 € qui seront répartis équitablement auprès des cinq associations. Le soutien aux charity runners peut également se faire directement sur le Net via helloasso, la campagne de collecte s’achevant le 25 mars 2016.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu