Connectez-vous S'inscrire






Politique

Ayrault démissionne, Valls Premier ministre en réponse aux municipales

Rédigé par La Rédaction | Lundi 31 Mars 2014



Manuel Valls nommé à Matignon après la démission de Jean-Marc Ayrault, lundi 31 mars..
Manuel Valls nommé à Matignon après la démission de Jean-Marc Ayrault, lundi 31 mars..
Au lendemain des élections municipales douloureuses pour la gauche, le gouvernement veut donner le sentiment aux Français qu'il prend ses responsabilités, Jean-Marc Ayrault le premier. Le Premier ministre a remis sa démission et celle de son gouvernement, lundi 31 mars, au président de la République François Hollande.

En lieu et place de Jean-Marc Ayrault qui était en poste depuis l’élection présidentielle de 2012, Manuel Valls a été choisi pour lui succéder, selon des sources médiatiques qui devraient être confirmées lors de l'allocution télévisée du chef de l'Etat lundi soir depuis l'Elysée.*

* Mise à jour à 20h03 : François Hollande a confirmé le choix de Manuel Valls à Matignon.

La gauche vire à droite

Très populaire pour une majorité de Français et favori des sondages, le ministre de l’Intérieur quittera ainsi la place Beauvau pour Matignon. Avec lui, c’est la ligne droitière du PS qui est privilégiée, au grand dam de ses alliés politiques, parmi lesquels Europe Ecologie-Les Verts qui espéraient de la gifle au PS l’impulsion d’une politique plus ancrée à gauche qu’elle ne l’est aujourd’hui. La ministre du Logement, Cécile Duflot, a d'ores et déjà fait savoir qu'elle ne restera pas au gouvernement avec Manuel Valls à sa tête. Ils s'étaient notamment tous deux effrités les mois passés sur la politique de Beauvau concernant les Roms.

L’arrivée de l'ex-maire d'Evry (Essonne) à Matignon n’enchante pas non plus une majorité de musulmans de France pour son autoritarisme qui divise même dans son propre camp, sa vision de la laïcité qui s'appuie sur un rejet de l'islam et sa proximité plus qu'assumée avec Israël. Mais ce choix plaît résolument à la droite. Cette nomination est une concrétisation directe de la victoire de l'UMP aux municipales, couplée à celle du Front national.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu