Connectez-vous S'inscrire






Cinéma, DVD

« Tahrir - place de la Libération » : touche pas à ma Place !

Rédigé par Mounir Benali | Samedi 11 Février 2012

Frustré d’assister, par petit écran interposé, à un monde arabe en pleine ébullition, Stefano Savona s’est rendu en Égypte. Il y a réalisé « Tahrir - place de la Libération ». Bouleversant !



« Tahrir - Place de la libération », film documentaire de Stefano Savona.
« Tahrir - Place de la libération », film documentaire de Stefano Savona.
Il y a d’abord une place nommée Tahrir (« libération », en français), puis des jeunes, et enfin d’autres personnes de toutes les générations et de tous les milieux sociaux qui se rassemblent pour hurler leur ras-le-bol de la dictature du « dernier pharaon » Hosni Moubarak.

À travers le regard de trois jeunes, Elsayed, Noha et Ahmed, Stefano Savona nous fait vivre la révolution égyptienne, qui a débuté en janvier-février 2011. Pendant 18 jours, sa caméra a suivi de près les tous premiers déroulements. Les images que nous rapporte Savona transpirent la spontanéité et le risque que ces jeunes et lui ont encouru durant ce moment historique.

La confrontation qui oppose révolutionnaires et partisans du régime, notamment des prisonniers libérés et engagés grâce aux pétrodollars, est une des scènes choquantes du documentaire. En guise de contre-attaque, les jeunes vont jusqu’à briser le sol de cette fameuse Place, afin d’en extraire des pierres, seule arme qu’ils ont à leur disposition.
Le spectateur assiste aussi à des moments de joie comme l’annonce de la démission du raïs.

Monté de façon spectaculaire, ce film suit, avec intensité et passion, ses protagonistes au jour le jour dans l’apprentissage de la révolution : inventions des slogans, soins donnés aux blessés, discussions sur l’après-Moubarak, etc.

Le traitement est toutefois différent de celui que fournissent les chaînes de télévision, le cinéaste évitant les narrations partisanes : il laisse au spectateur le soin de se forger sa propre opinion au gré des discours et des visages de ces jeunes scarifiés par la révolution. Entre cris, pleurs, joies et hystérie, ce film est un grand huit émotionnel, exprimé par le peuple égyptien, alors que la sécurité antiémeute abat une répression digne d’un cinéma hollywoodien.

Après Carnet d’un combattant kurde (2006, Grand Prix international de la SCAM, festival du Cinéma du réel) et Plomb durci (2009, Prix spécial du jury, festival de Locarno), l’ex-archéologue Stefano Savona confirme sa singularité à filmer, de manière totalement inédite, l’Histoire en marche.


Tahrir - Place de la Libération, de Stefano Savona. En salles le 25 janvier.






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 4 Novembre 2016 - 11:00 Swagger : filmer la banlieue avec classe


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu