Connectez-vous S'inscrire






Ramadan

Ramadan - Aïd al-Fitr 2016 : nos conseils aux musulmans de France

Halte aux divisions !

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Mardi 5 Juillet 2016



Que le Ramadan termine le 4 ou le 5 juillet, il ne faut pas perdre de vue que les musulmans de France ont jeûné ensemble au moins 29 jours. Parce que la fraternité ne doit pas être une idée abstraite, Saphirnews vous adresse de nouveau ses conseils pour terminer au mieux le mois de jeûne et célébrer l'Aïd al-Fitr sous les meilleures auspices.

En cette fin du Ramadan, trois principaux choix s'offrent aux musulmans de France cette année.

Ramadan - Aïd al-Fitr 2016 : nos conseils aux musulmans de France
> Suivre la décision du Conseil français du culte musulman (CFCM) qui a annoncé la date de l'Aïd al-Fitr pour mercredi 6 juillet. La direction de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) s'est rangée derrière cette décision. Les lieux de cultes sont majoritaires à se plier à cet avis, fondé essentiellement sur le choix de l'Arabie Saoudite.

> Suivre la décision du Conseil théologique musulman de France (CTMF) qui a communiqué depuis avril la date de l'Aïd al-Fitr pour mardi 5 juillet. Plusieurs mosquées de France ont pris le parti de suivre ce choix, se posant ainsi en faveur du calendrier musulman unifié fondé sur les calculs astronomiques, à l'instar de la Turquie - et des fédérations turques installées en France - depuis des années.

> Suivre la décision, telle qu'elle soit, de la mosquée qu'on fréquente. Son rôle est central dans la gestion locale du culte : il importe donc que leur responsabilité dans ce débat soit engagée et que les cadres associatifs et religieux, à la lumière de leur compréhension des Textes, fassent preuve de sang-froid et ne se laissent pas guider par la pression, d'où qu'elle provient.

Les fidèles convaincus que le meilleur choix n'est pas celui de sa mosquée pourront tout aussi en fréquenter une autre mais, selon si cette action est suivie à grande échelle dans une même ville, la division ne sera pas sans conséquences. A défaut de l'unité nationale, favoriser l'unité locale est nécessaire.

L'heure est plus que jamais à l'apaisement. Voici des conseils pratiques pour servir ce discours.

> Accepter la divergence des avis. Il convient, dans cette optique, de ne pas blâmer celui qui aura fait un choix opposé au sien. Personne ne détient le monopole de la Sunna. Il convient ainsi de ne pas sombrer dans les polémiques stériles qui se multiplient sur les réseaux sociaux.

> Ne pas attendre l'annonce du CFCM pour évoquer le sujet en amont avec votre famille et votre entourage. Trop tard pour cette année, diriez-vous ? Engagez le débat - si ce n'est pas déjà fait - et peser les pour et les contre pour prendre une décision commune de sorte à limiter la discorde cette année et surtout les prochaines années.

> Se renseigner auprès de la mosquée que vous fréquentez et/ou de celles qui vous entourent pour prendre acte de leur position.

Le mois du Ramadan est un moment unique dans l'année qui appelle les musulmans à multiplier les bonnes œuvres. La fin de ce mois de jeûne doit refléter cette nécessité qui doit perdurer tout au long de l'année. Sur ce, et quelque soit votre choix, Saphirnews vous adresse ses meilleurs vœux !






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu