Connectez-vous S'inscrire






Ramadan

Ramadan 2015 : l’avis des calculs astronomiques mieux compris en France

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Mercredi 10 Juin 2015

« Ramadan 2015 : quel avis suivez-vous pour connaître les dates ? » C'est le thème du sondage lancé sur Saphirnews auprès des internautes. Les résultats dénotent une meilleure perception de la méthode scientifique en France pour déterminer les dates du mois du Ramadan. Détails.



Ramadan 2015 : l’avis des calculs astronomiques mieux compris en France
La méthode des calculs astronomiques pour déterminer les mois du calendrier musulman est une démarche de mieux en mieux comprise parmi les musulmans de France, depuis la cacophonie ramadanesque en 2013.

En témoigne le sondage en ligne réalisé sur Saphirnews du 19 mai au 7 juin auquel ont participé 1 096 personnes. Sur les cinq choix qui se sont offerts aux internautes, 42,5 % d’entre eux déclarent être pour la méthode des calculs astronomiques qui annonce le début et la fin du Ramadan 1436/2015 pour le 18 juin et le 16 juillet.

Pour 11 % des musulmans, la décision du Conseil français du culte musulman (CFCM) fera autorité, tout en se déclarant favorable à cette méthode. En les additionnant au 42,5 %, une majorité de sondés (53,5 %) sont pour les calculs astronomiques ou sont du moins prêts à les accepter pour déterminer les mois lunaires. Le sondage, s’il ne reflète pas la réalité dans sa globalité, reflète une tendance qui appelle à l’adoption d’un calendrier musulman, avec des dates définies en avance.

Ramadan 2015 : l’avis des calculs astronomiques mieux compris en France
A l’inverse, 15,5 % des internautes se déclarent contre le principe des calculs (voir encadré) et entendent attendre l’annonce du CFCM lors de la Nuit du doute organisée le 16 juin à la Grande Mosquée de Paris. Des musulmans devraient également attendre la décision – non évoquée dans le sondage - de l’Observatoire lunaire des musulmans de France (OLMF). Mais cette petite structure, indépendante du CFCM, risque de troubler davantage des esprits : elle a en effet annoncé une Nuit du doute pour le 17 juin.

21 % des musulmans se disent prêts à suivre les recommandations de leur mosquée. Si, pour certains, ce choix s’opére selon qu’ils savent si leur lieu de culte est des partisans de l’observation oculaire ou des calculs, il s’agit, pour d’autres, d’assurer une unité locale.

10 % des sondés se décideront à la dernière minute. Toutefois, les partisans de l’observation oculaire devraient s’accorder cette année avec ceux des calculs astronomiques, avec un début du mois du Ramadan commun.

Des lecteurs ont interpellé Saphirnews sur l’usage des expressions « pour » ou « contre les calculs » dans les choix proposés plutôt que celui de l’expression « pour l’observation ». Il est à noter que les partisans des calculs ne sont pas contre l’observation mais, pour la plupart d’entre eux, se fient aux calculs pour déterminer quand l’observation de la Lune est possible grâce aux moyens techniques toujours plus sophistiqués pour établir des prévisions sûres et rationnelles du début et fin de chaque mois du calendrier musulman.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu