Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Ramadan 2013 : la colère de la mosquée d’Evry contre le CFCM

Rédigé par La Rédaction | Mardi 14 Mai 2013



Le mois du Ramadan débutera cette année le 9 juillet et se terminera le 8 août, a annoncé le Conseil français du culte musulman (CFCM) jeudi 9 mai.

Pour déterminer ces dates deux mois en avance, l’instance s’est appuyée sur les calculs astronomiques. Une méthode loin d’être appréciée par Khalil Meroun, le recteur de la Grande Mosquée d’Evry-Courcouronnes, en Essonne.

Dans un communiqué publié lundi 13 mai, il fustige ce procédé. « Une fois encore, le CFCM vient de s’illustrer par une décision qui sera lourde de conséquences sur l’unité de la communauté musulmane de France », dénonce-t-il.

« D’après le CFCM, cette pseudo-réforme permettrait "aux musulmans de demander des vacances", aux "écoles de tenir compte des fêtes musulmanes quant au calendrier des examens", et aux "abattoirs de mieux s’organiser". Ces arguments ne résistent pas à l’analyse de la réalité, en ce sens que cela ne changera rien puisque l’écart n’est que de plus ou moins un jour. Ce n’est pas un jour qui va changer quoi que ce soit aux vacances, au calendrier des examens ou à l’organisation des abattoirs. Et puis l’organisation des abattoirs est-elle plus importante que la tradition prophétique et le charme lié au suspens de la nuit du doute ? Il semblerait que oui selon le CFCM », s’insurge-t-il.

« Certains pensent qu’elle (cette réforme, ndlr) répondra à des impératifs administratifs. Si c’est le cas, bientôt nous aurons droit à une nouvelle "réforme" qui fixera le Ramadan à un mois que l’administration aura déterminé dans le calendrier grégorien », ajoute-t-il, consterné.

« Et que pensent les savants musulmans de cette réforme ? A n’en pas douter, dans leur majorité, ils sont contre. Si ce n’est pas une hérésie, ça y ressemble beaucoup. En tout état de cause les musulmans ne sont pas contre les calculs astronomiques, au contraire, ils ne voient aucun inconvénient à y avoir recours quand la météorologie ne permet pas l’observation à l’œil nu et à condition que ce soit la nuit du doute et pas plusieurs mois à l’avance », poursuit-il par ailleurs.

« Si cette réforme est aussi bien que le CFCM le prétend, pourquoi ne la soumet-t-il pas à l’approbation des musulmans de France. Ils ne seront pas surpris de voir qu’en dehors des membres des quatre fédérations - qui ne regroupent plus que 30% du corps électoral du CFCM selon un sondage récent - les musulmans de France sont contre », croit savoir M. Meroun.

A ses yeux, le fait de fixer à l’avance les dates du mois de jeûne ne fera que désunir la communauté musulmane. « Cette réforme porte en elle-même les germes de la discorde et de sa propre implosion, puisque l’une de ses résolutions stipule : "Les rencontres traditionnelles de la veille du début du ramadan et de Aïd Al-fitr seront organisées comme à l’accoutumée dans l’ensemble des mosquées de France" », juge le recteur de la Grande Mosquée d’Evry, qui prédit une « guerre fratricide ».

Les décisions prises par le CFCM sont loin de faire l’unanimité et l'organisation d'élections anticipées en juin sont sous les feux des critiques.

Lire aussi :
Des CRCM en rébellion, vers un report des élections du CFCM ?
Les élections du CFCM sans le CRCM Île-de-France-Centre
Ramadan 2013 : du 9 juillet au 8 août pour le CFCM
Aïd al-Fitr : les musulmans font confiance aux calculs astronomiques
Aïd al-Fitr 2012 : les calculs astronomiques pour faciliter la vie des musulmans
Le CFCM pour un calendrier lunaire basé sur le calcul
Plaidoyer pour un calendrier musulman unifié





Loading












Recevez le meilleur de l'actu