Connectez-vous S'inscrire






Société

Pourquoi Averroès est sorti du classement des meilleurs lycées

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Lundi 7 Avril 2014



Pourquoi Averroès est sorti du classement des meilleurs lycées
Le lycée privé musulman Averroès, situé à Lille (Nord), ne réitère pas son exploit de l’an dernier. L’établissement avait été classé en tête du classement des meilleurs lycées généraux de France en 2013, fondé sur les résultats de l’année 2012.

Cette fois, il disparaît carrément des classements 2014 des meilleurs lycées établis par des médias nationaux et reposant sur les indicateurs de performance par lycée publiés par le ministère de l’Education nationale, vendredi 4 avril. Est-ce à dire que le niveau de l'établissement le plus coté auprès des musulmans a tant chuté en une année ?

Les indicateurs dit « de valeur ajoutée » mis en évidence par le ministère sont le taux de réussite au baccalauréat 2013 mais aussi le taux d’accès de seconde et de première au Bac. Ces deux derniers critères permettent de mesurer la capacité des lycées, privés et publics, à faire progresser les élèves et à les accompagner jusqu'à l'examen. Il est ainsi possible de voir si un lycée est sélectif et écrème ses élèves pour ne garder que les meilleurs ou s’il joue plutôt le rôle d’accompagnant en menant ses élèves de seconde jusqu’au baccalauréat, quitte à les faire redoubler. « Le taux de réussite attendu » au bac d'un établissement est également pris en compte. Il est calculé en tenant compte de la sociologie des parents, de l'âge des élèves et des résultats qu'ils ont obtenus au brevet.

Averroès hors course

L’analyse pointilleuse de ces différents critères permet d’établir des classements totalement différents de ceux de l’an dernier. Ainsi, dans le palmarès des lycées établi par le Parisien/Aujourd’hui en France, le trio de tête se compose du lycée de la Plaine de Neauphle, à Trappes (Yvelines), du lycée privée Oudinot de Chaumont (Haute-Marne) et du lycée Louise Michel, à Bobigny (Seine-Saint-Denis).

Le taux de réussite au Bac de ces trois premiers établissements ne dépassent pas 95 % mais la réussite attendue par les établissements ainsi que le taux d'accès de la seconde au Bac ont été pris en compte par le journal. « Le lycée Plaine de Neauphle, à Trappes, a ainsi un taux de réussite de 84 %, soit 14 points de plus que le taux attendu, et un taux d'accès de la seconde au Bac de 71 %, soit 16 points de plus que le taux attendu », est-il indiqué. Au-delà de la réussite au Bac, les premiers du classement sont ceux qui obtiennent les valeurs ajoutées les plus élevées en offrant à leurs élèves la plus grande chance de progresser.

Résultat : le lycée Averroès qui se classait l'an dernier premier du classement du Parisien, n’apparaît même pas dans son top 100 des meilleurs lycées. A Averroès, bien que le taux de réussite au Bac soit supérieur à celui qui est attendu (95 % contre 90 %), l’établissement semble procéder à une sélection tout au long des années du lycée, constate-t-on en consultant le site du ministère de l’Education. Ainsi, « un élève entré en seconde dans ce lycée a eu 58 % de chances d'obtenir le baccalauréat dans l'établissement », soit 15 points de moins que le taux attendu en référence académique, et 16 points de moins que la référence nationale. Parmi ceux qui ont quitté définitivement le lycée après la seconde, la première ou la terminale, seuls 52 % ont obtenu le baccalauréat alors que cette proportion est de 75 % en moyenne pour les établissements de l'académie ayant une offre de formation semblable.

Un classement impossible

Le lycée Henri IV, souvent cité comme une référence et qui se classait en 5e position l’an dernier dans le classement du Parisien, disparaît aussi. En revanche, il truste la première place, au même titre que le lycée Louis-Le-Grand et trois autres lycées dans le classement établi par Le Figaro Etudiant. Le quotidien explique avoir pris en compte « non seulement le taux de réussite au bac (plus de 120 lycées atteignent 100 %) mais aussi la capacité des établissements à faire progresser les élèves ainsi que le fait de les accompagner au cours de la scolarité. Un lycée qui exclue des élèves pour améliorer son taux de réussite sera ainsi pénalisé ».

La différence entre les classements du Figaro et du Parisien s'explique par une plus grande importance donnée aux taux de réussite au Bac par le premier que par le second. Le top 20 des meilleurs lycées de France établi par L’Express présente une liste encore différente qui souligne la difficulté de créer un tel classement. Mais le lycée Averroès y est classé à la 1 781e place sur 2 248 établissements répertoriés.

En sortant des places les plus gratifiantes, le premier lycée musulman est invité à adopter un modèle moins élitiste. Il ne reste pas moins un établissement modèle pour les porteurs de projet d'écoles musulmanes, qui pourront se tourner vers la Fédération nationale de l'enseignement privé musulman, lancée en mars par l'Union des organisations islamiques de France (UOIF).






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu