Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

« Non au débat-procès de l'islam » : confusion au PS et mise au point du Nouvel Obs

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 25 Mars 2011



Jeudi 24 mars au soir, Laurent Fabius (PS) et Martine Aubry, ont fait savoir qu’ils demandaient le retrait de leur signature sur la pétition « Non au débat-procès sur l’islam », lancée par le Nouvel Obs et Respect Mag. Le motif ? Les socialistes ne veulent pas associer leur nom à celui de l’islamologue Tariq Ramadan, également signataire de l’appel.

«Je n’ai rien de commun avec Tariq Ramadan», a déclaré hier Laurent Fabius pour justifier son retrait. « J'ai signé un texte qui remet la laïcité au cœur de la République », a affirmé Martine Aubry à l’AFP. « C'est un bon texte et on en a bien besoin aujourd'hui. Je regrette que ma signature figure au côté de celle de Tariq Ramadan auprès de personnalités respectables. »

Des déclarations qui font suite aux attaques lancés par l’UMP sur les signataires PS de l’appel. Le parti présidentiel accusait l'opposition d’avoir « perdu son âme » en signant aux côté de l’universitaire musulman. Jean-François Copé, le secrétaire général de l’UMP, jugeait même cette position « indigne d'un parti qui veut donner des leçons de morale toute la journée ».

Force est de constater que l’UMP réagit aujourd’hui sur un appel contre le débat qu’elle souhaite organiser. Alors qu'aucunes protestations n’ont été entendues lors des précédents appels lancés par Respect Mag et le Nouvel Obs. Ainsi, l’appel de janvier dernier, « l’islam bafoué par les terroristes », avait été signé par Tariq Ramadan, mais également par un ancien membre du gouvernement, Rama Yade.

Le Nouvel Obs a tenu à faire une mise au point ce vendredi 25 mars. La magazine précise que « les signataires de cet appel n’ont pas eu connaissance de la liste des autres personnes ayant donné leur approbation » et que celui avait été rédigé dans un esprit laïque et républicain. Le Nouvel Obs met en garde contre toute tentative de diversion, « Tariq ramadan n’est pas à l’origine de ce texte, n’en est ni l’inspirateur, ni le rédacteur, était libre de le signer, comme tout un chacun ». Il plaide pour un retour à l’essentiel dans le débat public : « le refus d’un débat qui choque ».



Lire aussi :
Débat sur l’islam : le coup de colère d’un militant UMP musulman
L’UMP a créé l’Union des Français Musulmans
Pour Patrick Devedjian (UMP), « la religion musulmane trouve sa place dans la laïcité française »
Le CFCM reçoit Jean-François Copé et confirme sa non-participation au débat UMP sur la laïcité
L’UMP veut (encore !) occuper le terrain sur l’islam
Les musulmans de France à l’unisson contre le terrorisme
Journée des Femmes : les musulmans citoyens s’engagent contre le sexisme





Loading












Recevez le meilleur de l'actu