Connectez-vous S'inscrire






Société

Les Scouts musulmans ravivent l’espoir des jeunes à Paris

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 26 Septembre 2011

Les Scouts musulmans de France (SMF) ont terminé samedi 24 septembre leur Tour de France de la Flamme de l’Espoir Citoyen dont le but était d’inciter les jeunes à user de leur droit de vote en 2012. Une cérémonie officielle de ravivage de la flamme sous l’Arc de Triomphe – une première pour une association de sensibilité musulmane - a réuni plusieurs centaines de personnes la veille. L’heure pour les responsables de dresser un bilan de leur opération. Reportage.



Cinq mois après le début de l'opération en mai, la Flamme de l'Espoir Citoyen a achevé sa course à Paris sous l'Arc de Triomphe.
Cinq mois après le début de l'opération en mai, la Flamme de l'Espoir Citoyen a achevé sa course à Paris sous l'Arc de Triomphe.
Faire vivre la République et restaurer le sens de sa devise « Liberté, égalité, fraternité », tel est l’engagement des Scouts musulmans de France (SMF) lors de leur opération de la Flamme citoyenne depuis mai dernier. Après avoir sillonné la France entière en bus, c’est aux Champs-Elysées que des centaines de personnes de tous âges, de toutes origines et de toutes couleurs se sont données rendez-vous pour célébrer la dernière étape de la Flamme.

Une cérémonie qui rime avec solennité

Pour l’occasion, un important dispositif policier et logistique a été mis en place pour permettre la traversée de la place de l'Etoile sans encombre. Aux côtés de dizaines de militaires et d’anciens combattants, notamment ceux de l’amicale du 151e régiment d’infanterie, les SMF se sont rendus - sous l’œil attentif des touristes - sous l’Arc de Triomphe avec le flambeau olympique.

Dans une ambiance très solennelle, où des séries de minutes de silence étaient de rigueur, tous les participants se sont mis en rang serrés pour voir raviver la flamme éternelle et voir déposer des gerbes de fleurs sur la tombe du Soldat inconnu de la Première Guerre mondiale au rythme de la fanfare militaire, qui a joué comme à son habitude la sonnerie « Aux Morts » et La Marseillaise.

Les SMF sont ainsi la première association musulmane en France à participer à cette cérémonie du souvenir. Une grande satisfaction pour Hocine Sadouki, directeur général, qui estime désormais que « le citoyen musulman peut être un citoyen à part entière. » « Les musulmans font corps avec la nation et participent à la construction de la France et de l’Europe », nous déclare-t-il.

Pour le Commissaire de la Flamme en poste ce vendredi, ce fut « une cérémonie très symbolique et sympathique qui demande à être refait l'an prochain. » Elle est aussi une opportunité de « rappeler aux jeunes que nous vivons dans un pays libre et démocratique grâce aux sacrifices consentis par des Hommes dans le passé et (de) montrer l'importance du vote », souligne Youcef, un des nombreux jeunes scouts qui ont fait le déplacement.

Les SMF aux côtés des anciens combattants.
Les SMF aux côtés des anciens combattants.

Pas de consigne de vote aux jeunes

Les SMF étant une association apolitique, aucune consigne de vote n’a été donnée. A eux de faire leur propre choix, pour M. Sadouki. « Nous avons travaillé avec des centaines d’élus de tous bords et organisé de nombreux débats politiques à chaque étape. Le Front national a même accepté de débattre avec nous à Cannes ! », précise-t-il.

Au bout du compte, tous soulignent le bilan positif de l’opération. Les SMF ont réussi à recueillir auprès de milliers de jeunes leurs propositions citoyennes, le tout compilé dans un Livre Blanc remis en main propre à des représentants de partis politiques samedi 24 septembre au Parvis de l’Hôtel de Ville de Paris. Car une réalité n’échappe pas à M. Sadouki : « Les jeunes ne se reconnaissent pas à travers les personnalités politiques. On ne retrouve que très peu de leurs propositions dans les programmes et on s’interroge légitimement sur quels critères ils sont élaborés. On est donc là pour leur transmettre le message », indique-t-il.

« Le potentiel électoral de la jeunesse française ne doit pas être négligé », nous souffle Nadia, bénévole. « L’avenir leur appartient, nous nous devons de leur passer la main mais aussi de les pousser à voter pour espérer du changement pour la société », fait enfin savoir une mère de scouts.

Le Qatar récompense les SMF

En marge de la cérémonie de ravivage de la flamme sous l’Arc de Triomphe, le travail des SMF, entamé depuis plus de 20 ans, a été récompensé par l’Ambassade du Qatar, qui lui a décerné le Prix « Richesse dans la Diversité ».

Pour Nora Berra, qui a remit le Prix à Khaled Bentounès, fondateur des SMF, leur décerner un tel prix est « un signe de reconnaissance de leur travail et aussi un encouragement à s'inscrire dans la durée. »

« Il montre que les SMF sont une école capable de former des citoyens responsables et autonomes, capables de gérer leur vie de façon positive », s’est félicité M. Bentounès auprès de Saphirnews. La récompense va indubitablement renforcer le travail de l'association sur le terrain et les conforter dans leurs choix.

Mosaïc au pied de l’Arc de Triomphe

Comme les SMF, la Fédération Laïque des Citoyens de Sensibilité Musulmane (Mosaïc) a également organisé, samedi 24 septembre, une cérémonie de ravivage de la flamme sous l’Arc de Triomphe. Plusieurs centaines de personnes se sont ainsi retrouvées autour de Marouane Bouloudnhine, président de Mosaïc, et de Fadela Amara, ancienne secrétaire d'État chargée de la Politique de la Ville. Pour clôturer l’opération « Je vote donc je suis », l’organisation a remis la veille une série de propositions formulées par les jeunes durant leur Tour de France aux partis politiques. La jeunesse devra être entendue en 2012.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu