Connectez-vous S'inscrire






Société

Citoyenneté : un bus pour inciter les jeunes à voter

Rédigé par Pauline Compan | Lundi 9 Mai 2011

Le droit de vote est un des éléments constituant la citoyenneté. Fondement de la société démocratique, l’utilisation de ce droit est en net recul chez les jeunes. Fort de ce constat, les Scouts Musulmans de France ont voulu centrer la 5e édition de la Flamme de l’Espoir sur la citoyenneté et son moyen d’expression le plus important : le vote.



Citoyenneté : un bus pour inciter les jeunes à voter
D’après les estimations recueillies par Hocine Sadouki, directeur général des SMF, 60 % des jeunes n’exercent pas leur droit de vote. Une situation d’autant plus grave dans les quartiers où les animateurs des SMF notent une forte dépolitisation de ces jeunes. Bien souvent, ils ne votent pas par manque d’informations, d’intérêts mais aussi parce que les politiques ne s’intéressent pas assez à eux et à leurs besoins.

C’est pour combler ce fossé évident entre les aspirations de la jeunesse et celle de la classe politique, que le bus des SMF sillonnera les routes de France avec un slogan « aux urnes jeunes citoyens ». Le parcours passera par vingt-six grandes villes de France du 7 mai au 24 septembre 2011. Ce tour de France se terminera à la capitale avec une cérémonie de clôture sous l’Arc de Triomphe le 23 septembre et une fête finale au Parc de la Villette le 24 septembre.

Sensibiliser les jeunes à leur rôle de citoyen

« Il faut rapatrier les jeunes en tant que citoyens, qu’ils en soient fiers. Si on se rend compte que l’on est un citoyen, on devient un bon citoyen. » Saïd Qotb est le commissaire du district Ile-de-France des SMF. Pour lui, il faut expliquer à ces jeunes que voter est un droit important mais que la citoyenneté implique aussi des devoirs. La condition essentielle pour M.Qotb est de ne pas coller d’étiquette à la manifestation, « il n’y aura pas de consignes de vote », assure-t-il.

L’arrivée du bus dans une ville se déroulera suivant le même scénario. L’équipe d’animation et les jeunes présents dans le bus se rendront d’abord au Monument aux Morts de la ville. Une manière de rapprocher les générations, d’ailleurs l’ONAC (Office National des Anciens Combattants) est un partenaire privilégié de cette Flamme de l’Espoir Citoyen.

Un autre moment fort de ces étapes sera la collecte de sang. Sur place des camions de collecte seront présents pour inciter à la solidarité. Enfin, la fédération locale des SMF se joindra aux associations partenaires (500 sur toute la France) pour proposer aux jeunes animations, rencontres et débats. L’occasion de partager un moment convivial sans perdre de vu l’objectif. Les SMF continuent de rechercher des associations volontaires pour s’associer au passage du bus dans leur ville et appellent les maires, quelque soit leur étiquette, à s’impliquer dans cette manifestation.

En 2009, la Flamme de l’Espoir Méditerranéenne avait permis aux scouts de partir à la rencontre des jeunes des pays du sud de la Méditerranée. « Le besoin de liberté de ces jeunes était vraiment visible », explique Hocine Sadouki. Aujourd’hui ces jeunes se battent pour avoir le droit de choisir leur avenir. Dans cet esprit, la Flamme de l’Espoir version 2011 doit marquer une prise de conscience chez les jeunes français.

Toutes les dates du parcours ici





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu